Le Français devient-il une langue morte ?

arretez-le-franglais

Lu dans l’hebdomadaire Elle du 2 décembre 2016 : “Pour éviter le total look Prince, on le réveille avec des couleurs flashy pour un effet color black, ou on le chic-ise… “ - Dans un autre article : ”Interruptions pendant dans les réunions. Ce travers sexiste porte le nom de ‘manterrupting’. Mode d’emploi express avec une coach spécialisée en empowerment“. Et puis ça : “On connaissait les ‘feel good books’ qui mettent de bonne humeur, voici les livres qui soignent tous les maux. Voici maintenant le ‘biblio coaching’ recommandant des des romans censés éclairer nos existences”. - On apprend dans Elle que “Le style Ikks se définit par un bon dosage entre une allure urbaine et casual. L’idée c’est de twister les pièces de son dressing selon ses envies. La parka est le must have, nous la réinterprétons chaque saison. Et aussi que "Le cabas de Vanessa est un it bag mythique qui accepte maintenant d’être customisé”.  Énervant, non ?
Du coup j’enfourche à nouveau mon dada, le sabir anglo américain, ou le franglais si vous préférez. 

Si quelqu’un vous dit que le français serait “has-been” démodé, n’en croyez pas un mot, vous avez à faire à un snob pédant qui veut afficher son appartenance à une espèce d’élite bi nationale. Le Français ne doit pas devenir une langue morte ! Pourtant, employés à toute occasion, les termes anglais sont partout à la télévision, dans les journaux, dans les publicités, dans la rue. Pour tout dire en une formule, on a l'impression que la France est devenue une colonie états-unienne. C’est peut-être le rêve des pédants qui usent et abusent du sabir anglo-saxon, comme s’ils vivaient dans un film de Hollywood.
En voici quelques (mauvais) exemples, et comment les éviter.

After-shave. On dirait aussi bien après-rasage.

Backstage. Alors que nous avons le mot coulisses …Des coulisses qui recèlent autant de secrets que le backstage.

Best-of. Pourquoi dire ça plutôt qu'un florilège ?

Best-seller. Et pourquoi pas un succès en librairie ?

Blockbuster. Littéralement : bombe de gros calibre. On devrait dire “produit vedette” pour désigner ces film, médicaments ou produits qui font sonner le tiroir caisse.

Checker des trucs. On ferait mieux de les vérifier.

Cutter. Mais nous avons le joli mot tranchet.

Dancefloor. Alors que nous avons piste de danse ?

Debriefing. Mais réunion bilan est très bien et plein de sens.

Disc-jockey. Alors qu’on peut dire animateur de boîte de nuit.

Fair-play. Pourtant, franc-jeu, ça a de la classe !.

Flyer. Tract et prospectus existent depuis longtemps, pourquoi ce snobisme ?

Gag. Pourquoi plutôt que blague ou blague cocasse ?

Garden-party. On peut dire sauterie ou fête en plein air.

Gay. On ne sait pas s’il est joyeux, ou s’il est homosexuel (gay) ?

Gloss. Bien moins parlant que brillant à lèvres.

Glossy. Et brillant est aussi bien.

Has been. Ancienne gloire est nettement mieux.

Hit-parade. Palmarès des chansons est pourtant très clair.

Hooligan. Les vandales existent depuis la plus haute antiquité.

Jet set. Alors que “gratin mondain” est tellement plus parlant.

sicu 4825431 3.jpg96

Légende urbaine (urban legend). Dans notre langue on emploie le mot canular, et on-peut dire, racontar, rumeur. Et puis en français, au lieu d'urbain, on dit citadin.

Licence (license). Il serait si simple de dire autorisation, permis, permission ! On remarquera que le sens français de licence est différent : liberté de faire quelque chose, liberté d’écriture (licence poétique). Ou diplôme universitaire (licence de lettres), ou document sportif officiel (licence d’athlétisme).

Ligue (league). Encore un contre sens, en anglais league signifie championnat, coupe, division (rugby). En français, une ligue est une association à but social ou humanitaire (Ligue contre le cancer, Ligue des Droits de l’homme). Ou encore l’alliance de plusieurs États .

Lobby. Ce n’est jamais autre chose qu’un groupe de pression.

Marketing. Plutôt que mercatique ?

Méthodologie (methodology). Le mot français est plus simple (trop simple ?) c’est : méthode.

Millenium. Millénaire est le “vrai” mot français.

Moniteur (monitor). En bon français on dit : écran, ou écran de contrôle. Et à l’hôpital on ne fait pas de monitoring, mais on surveille les malades.

Narcotique (narcotic), employé pour drogue, stupéfiant. Mais en français, un narcotique c'est un somnifère.

One-man-show.  Alors que c’est tout bêtement un spectacle en solo.

Open-bar. Boissons à volonté est pourtant plein de sens.

Swimming-baignade

Open data. Ça n’est pas parce que c’est du numérique qu’on doit le dire en sabir anglo-saxon ! Données ouvertes, ou encore données libres en français sont des informations numériques dont l'accès et l'usage sont laissés libres aux citoyens.

Opportunité (opportunity). La plupart des journalistes emploient ce mot pour dire occasion. Mais les anglais disent opportuneness, ou convenience. Allez comprendre …

Pacemaker. Pourquoi ne pas employer stimulateur cardiaque ?

jaime-parler-francais

Pathologie. Dans notre langue c’est maladie qu’il faut dire. En français, la pathologie, est la science qui a pour objet l'étude des maladies (et en en anglais, pathology a le même sens). La patholologie n'est donc pas une maladie ! 

Peep-show. Mirodrome, ça sonne tellement bien !

Pesticide. On devrait être plus précis et employer fongicide et insecticide (le premier détruit les champignons, le deuxième détruit les insectes). En anglais pest signifie nuisible, parasite (rien à voir avec la peste !). Mais depuis, les hypocrites ont fait mieux, ils ont fabriqué le mot “phyto-sanitaire”. Moi j’ajoute souvent que ce sont des “poisons”….

Prime-time. Heure de grande écoute.

Pull-over.  Signifie littéralement “tirer par dessus”, employez plutôt chandail.

Racket. Extorsion de fonds est plus précis.

Remake. Plutôt que nouvelle adaptation ?

Scoop. Alors qu’il existe exclusivité.

Sitcom. Comédie de situation.

Sponsor. Mécène a bien plus d’allure !.

Squatteur. Alors que occupant illégal existe ?

Story-board. Dessin préparatoire, ou scénario dessiné, est tellement plus clair.

Strip-tease. Préférer effeuillage, y a pas photo !

Thriller. Pourtant un film d’angoisse donne des frissons de la même qualité..…

Vintage. Alors que rétro est plein de sens…


> Lire dans gilblog : Non à l’anglo-américain envahissant. >>> Lien.  
Le franglais tel qu’on parle le pense. >>> Lien. 
> Suivez “Non au tout-à- l'anglais ! Non à l'anglais partout !” sur Facebook. >>> Lien.


Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.