Non au Pocl et le nouveau Préfet coordinateur.

Quai-LGV-voyageur-300

Le Préfet Michel Delpuech vient d’être nommé Préfet coordinateur de la LGV POCL pour engager les études préalables à l’enquête publique (rappelons qu’il existe plusieurs scénarios et plusieurs tracés possibles, dont certains traverseraient le Sancerrois ou la Sologne). L’association “Non au POCL”, informée de sa nomination, a adressé une lettre à Michel Delpuech. Voici l’essentiel de ce texte. 

Notre association “Non au POCL, Oui aux alternatives” créée en mars 2015 dans le Pays-fort Sancerrois (département du Cher) demande l'abandon de ce projet afin que les lignes SNCF existantes (Paris- Vierzon-Limoges, Paris-Nevers-Clermont-Ferrand, Nantes-Bourges-Nevers-Lyon) soient radicalement modernisées pour un coût humain, financier et écologique très largement inférieur à celui de la construction d'une LGV, et pour un aménagement du territoire beaucoup plus efficace. 

Notre association est, à ce jour, soutenue par plus de 6000 pétitionnaires dont des élus. Vous pouvez consulter notre site internet www.non-au-poc1.fr

Nous serions donc très intéressés de vous rencontrer afin de vous exposer notre réflexion sur ce projet, pour que la concertation que vous engagez prenne en compte tous les points de vue. Dans l'attente de votre réponse… 

delpuech prefet-LGV

La tenue d’une réunion de concertation est annoncée en septembre, mais l’association “Non au POCL, Oui aux alternatives” n’y est pas invitée; mais le nouveau Préfet, qui avait probablement perdu l’adresse, pourra maintenant remédier à cet oubli….

Pour “Non au POCL, Oui aux alternatives” on constate le lent déclin du service des trains sur les trois grandes lignes qui desservent le grand centre de la France : et la réalisation du POCL se fera au détriment de l'avenir de ces lignes existantes, déjà trop délaissées.

En effet, l’association milite pour un nouveau grand projet en remplacement du POCL qui s'appuierait sur la remise en état et la modernisation du réseau ferroviaire existant (voies, trains, services, fréquences), “parce que ces lignes qui irriguent largement nos territoires (villes petites, moyennes et grandes) et qui font circuler les TER, les Intercités et le fret n'attendent qu'un vrai projet pour leur redonner l'élan économique et le bénéfice social qu'elles assurent à tous”, dit “Non au POCL” dans un récent appel déjà signé par six mille personnes.

Quels sont les reproches faits au projet POCL ? 

D’abord, le POCL ne bénéficiera pas à un développement économique efficace de nos territoires car s’il traverse les territoires, il ne les dessert pas, comme le prouve l'expérience d'autres LGV. Seules quelques villes verront s'arrêter des TGV, en petit nombre, car l'essentiel du trafic se fera, non-stop, de Paris à Lyon, d’une métropole à l’autre.

Pour “Non au POCL”, le modèle économique des TGV n’est pas viable. Le “Tout TGV” demande des investissements pharaoniques pour une rentabilité économique incertaine, comme l’indique la Cour des Comptes qui fonde son analyse sur les comptes 2015 de la SNCF.

remy-pointereau

Ajoutons que ce projet nourrit l’illusion que la manne financière va se déverser comme par miracle sur notre département. Mais quel est le nombre des futurs emplois, quels sont les projets économiques et industriels, quels sont les investissements projetés par monsieur Pointereau, le Conseil départemental et Bourges ? Ils sont incapables de le dire, car ils n’y ont pas réfléchi. D’ailleurs, ils n’ont pas d’argent pour ça. Ils s’accrochent à ce projet comme les naufragés à une bouée. Les trains de la nouvelle LGV ne s’arrêteront pas en gare de Bourges mais au loin, et les chômeurs qui les regarderont passer se rappelleront amèrement les boniments de Rémy Pointereau et consorts. 

C’est pour cet ensemble de raisons que “Non au POCL, Oui aux alternatives” demande l’abandon du POCL, quel que soit son tracé, “ouest” ou “médian”, et que les pouvoirs publics et la SNCF repensent l’aménagement du territoire du grand centre de la France en s’appuyant sur la modernisation des réseaux ferroviaires existants. En effet, ce serait faire preuve d’un minimum de bon sens. Mais en ont-ils encore ?

> Plus d’informations sur l’appel et signature en ligne sur  http://non-au-pocl.fr
> Association “Non au POCL“  Mairie de Jars. Route de Sury-ès-Bois. 18260 Jars. Site web :  http://www.non-au-pocl.fr/
> Lire dans gilblog.  Samedi 7 mai. POCL ? Non merci !  >>> Lien.

Le nouveau TGV POCL passera dans le Sancerrois ! ?  >>> Lien.
Pour Le Berry, il n'existe qu'un seul train !  >>> Lien.

LGV. L'AVEC écrit une lettre ouverte à Yves Fromion.  >>> Lien.
LGV. Le débat entrera-t-il en gare ?  >>> Lien.
> Le rapport de la Cour des comptes : La grande vitesse ferroviaire : un modèle porté au-delà de sa pertinence.  >>> Lien.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.