Le nouveau TGV POCL passera dans le Sancerrois ! ? 

TGV-POCL

On  a eu droit à à peu près tout dans le feuilleton de la ligne à grande vitesse qui devrait passer dans le Cher, ce sera par ici, à moins que ce soit par là, ou encore ailleurs. 

Mais commençons par dire son nom : la ligne à grande vitesse Paris Orléans Clermont-Ferrand Lyon se nomme POCL (enfin, pour le moment). Bon, c'est dit.

Maintenant, revenons au feuilleton qui a tourné au franchement ridicule, genre Clochemerle. En effet le Pocl est devenu une espèce de patate chaude dont tout le monde voulait et en même temps "oui mais pas chez moi, chez les autres". C'est ainsi que les élus de tous bords (ou presque) l'ont réclamé en espérant que, passant par Bourges, il apporterait miraculeusement la manne financière et les emplois qui manquent cruellement ...Et que certaines associations et élus en Sologne en voulaient bien mais pas dans leur forêt ...tandis que d'autres en Sancerrois en voulaient bien chez les autres mais pas dans leurs vignes, sans oublier Yves Fromion qui voulait que le Pocl passe dans le Cher, mais pas chez lui non plus !

usagers-sncf-encolere

Il faut dire que le débat public à la sauce démocratique "cause toujours" auquel on a assisté, a coûté cinq millions d'euros ...pour finalement écarter tous les tracés alternatifs et se conclure par le choix de la solution que la Sncf avait déja choisie avant l'ouverture du débat ! Pas de chance, c'est le Sancerrois qui va morfler ! Étrange débat public où l'on ne s'est pas demandé si la nouvelle ligne était utile ou pas, mais quel tracé il fallait choisir. Un choix qui a semé la zizanie dans le département....

Pendant ce temps, de nombreux usagers, leurs associations et de plus en plus d'élus, contestent le bien fondé de ces lignes à grande vitesse qui se font au détriment de la remise en état du réseau actuel (on a vu les conséquences tragiques du manque d'entretien avec l'accident survenu dans la gare de Brétigny sur Orge). Et au détriment d'une desserte plus intelligente des régions. Pourtant le réseau ferré mériterait que l'on travaille à l'entretien de ses infrastructures et de ses trains que de nombreux voyageurs empruntent chaque jour. Pour compléter le tableau, ajoutons le mécontentement des clients avec les trains et les lignes supprimées, les retards, les incidents et les pannes, le manque de personnel dans les rames et dans les gares, les tarifs innombrables et incompréhensibles, l'absence d'informations ...etc.

garder-nos-trains

> Mais voila qu'une nouvelle association jette un pavé dans la mare et dit : Non au Pocl. La ligne à grande vitesse Paris Orléans Clermont-Ferrand Lyon, on en veut pas ! Et pas du tout ! Des citoyens du Cher nord viennent de créer à Jars une association qui demande l'abandon du projet POCL et la mise en œuvre de solutions alternatives, beaucoup moins coûteuses et destructrices qu'une nouvelle ligne à grande vitesse. Il faut savoir que un kilomètre de ligne à grande vitesse correspond à vingt kilomètres de lignes TER. C'est à dire que les cinq cents kilomètres de ligne à grande vitesse qui passeront (peut être) dans la Région Centre et l'Auvergne pourraient faire dix mille kilomètres de lignes TER ! Ça donne à réfléchir...

vache&pocl-2

Avec "Non au POCL", des agriculteurs, commerçants, vignerons, élus, professionnels du tourisme de la région du Sancerrois et Pays Fort, s'opposent au projet et à ses conséquences néfastes pour le territoire (destructions du patrimoine agricole, touristique, écologique et culturel, effondrement de la valeur des biens immobiliers, coup de frein au développement économique, appauvrissement et désertification), comme c'est le cas dans d'autres régions à cause des LGV. Vingt hectares de terres sont détruits par kilomètre de voie LGV construite, soit dix mille hectares perdus pour l'agriculture !

Pour l'association, ce serait un gaspillage de l'argent public, puisqu'une partie des investissements a été subventionnés par les Collectivités locales ou des réductions d'impôts. Ce serait aussi serait la destruction de dizaines d'années d'investissements dans le tourisme vert (avec ses emplois directs et indirects créés dans les régions traversées).

Que dit et que propose l'association "Non au POCL", quelles sont ses priorités ?

Elle demande la remise à niveau et la modernisation des trois lignes ferroviaires existantes pour permettre une plus grande vitesse et une qualité de service irréprochable : Paris-Orléans-Vierzon-Châteauroux-Bourges. Paris-Montargis-Nevers-Moulins-Vichy-Clermont Ferrand. Et aussi: Tours-Vierzon-Bourges-Nevers-Lyon. L'adoption de la technologie des TGV pendulaires, comme en Allemagne et en Italie. L'amélioration des interconnexions et correspondances. L'augmentation de la capacité de voyageurs sur la ligne LGV existante Paris-Lyon.

De très nombreux arguments dans les domaines économique, environnemental sont développés par "Non au POCL". L'association s'appuie sur un rapport de la Cour des comptes très sévère (lien en bas de page). La cour des comptes constate que le trafic du TGV est désormais stagnant. Que le développement de la grande vitesse a coïncidé avec la dégradation du réseau classique, ainsi que celle de la qualité du service. Et la Cour des comptes assène le coup de grâce en déclarant que le coût budgétaire d'une nouvelle ligne LGV n'est pas soutenable. Ce projet de plus de treize milliards est également jugé trop onéreux et non rentable par des économistes et les opposants.

En outre, l'association propose actuellement de signer une pétition en ligne et sur papier. Elle a créé un site web où l'on peut lire une analyse critique du projet très détaillée, et où l'on peut prendre connaissance de ses arguments et contre-propositions. Enfin, "Non au POCL" a envoyé une lettre ouverte au président Hollande lui demandant de stopper le projet.

On en reparlera encore prochainement dans le Cher, à moins qu'en ces temps d'austérité budgétaire le sujet se tarisse faute de financement. Les vaches maigres n'ont pas le cœur à regarder  passer les trains...


> Cliquez sur la carte pour l'agrandir.

> Le site web de l'association "Non au POCL". >>> Lien.

Association "Non au POCL" Mairie de Jars. Route de Sury-ès-Bois. 18260 Jars.

Contact par courriel : contact@non-au-pocl.fr

>  Lire dans gilblog. Pour Le Berry, il n'existe qu'un seul train ! >>> Lien

Oui au TGV, mais pas chez moi !  >>> Lien.

LGV. L'AVEC écrit une lettre ouverte à Yves Fromion. >>> Lien.

LGV. Le débat entrera-t-il en gare ? >>> Lien.

 > Le rapport de la Cour des comptes : La grande vitesse ferroviaire : un modèle porté au-delà de sa pertinence. >>> Lien.



Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.