Le druide Raoult et le professeur Panoramix.

Didier-Raoult-druide essai

Depuis plusieurs décennies et l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron, les gouvernements aveuglés par le dogme libéral ont poursuivi la destruction des systèmes de santé et des hôpitaux publics. Et la pandémie du coronavirus a été le déclencheur d’un enchaînement quasi diabolique qui a révélé brutalement la situation dramatique de l'économie française. Pas de masques. Pas de tests. Le confinement généralisé devenait l'unique façon d'éviter une catastrophe sanitaire. Jugez en vous mêmes : si les services publics de santé avaient été considérés comme des investissements et non pas comme des dépenses à toujours réduire, si les gouvernements n’avaient pas laissé les industries pharmaceutiques délocaliser la production des médicaments à l'étranger, si on n’avait pas abandonné les stocks de masques pour faire des économies, si nous avions eu des tests et des masques en quantité, on aurait probablement évité le confinement général, la récession économique, les fermetures d’entreprises et l’aggravation du chômage.

Dès l’annonce par le professeur Raoult des tests massifs et de son traitement donné aux marseillais aux premiers symptômes de la maladie, on a vu le déchaînement des médias alimenté par les zozos du Décodex qui ont appellé ça ”fake news”, terme repris par le ministère de la Santé (!) puis supprimé ensuite. On a même entendu que ”si ça soigne le mal, c’est parce que le mal guérit tout seul” ! Étonnant emballement contre un scientifique inconnu des Français jusqu’alors. Et pourquoi cette détestation de la chloroquine, une molécule qui guérissait depuis 70 ans ? Ces gens là avaient-ils eu en un éclair la révélation de la vérité divine ? Des cours de médecine accélérés sans doute….

À ce moment là, face au protocole Raoult, il n'y avait rien en apparence (restez chez vous et prenez du Doliprane, et faites le 15 si ça va très mal”). Comme si l’efficacité de son traitement était prouvée par l'absence de tout autre traitement. En effet, la croyance de ceux qui nous gouvernent c’est qu’il n’y a pas de salut hors du vaccin (c’est en tous cas la parole officielle largement répétée par les médias). Et pour ça, il faut attendre environ 18 mois de mise au point. Si ça va vite. Le problème c’est que l’épidémie ne dure pas si longtemps et que le vaccin arrive trop tard. Le marché de milliards de doses de vaccin n’aura été qu’un rêve pour les industriels du médicament…

Parmi l’avalanche d’informations que nous avons subie depuis le début de l’épidémie, il y en a une qui est passée inaperçue. Dans une lettre ouverte au Conseil de l’ordre des médecins (le 20 avril 2020), le docteur Gérard Simler s’indignait qu’on interdise aux toubibs la prescription du protocole Raoult. Pour le docteur Simler, la responsabilité incombe aux industries pharmaceutiques qui possèdent et contrôlent toutes les publications médicales, possèdent et contrôlent toute la haute administration du Ministère de la Santé. Et la plupart des infectiologues accueillis sur les plateaux des journaux télévisés sont dans des situations de conflit d’intérêts. Une espèce de verrouillage si l’on en croit le docteur Simler.
Certes, nous avons besoin des industries pharmaceutiques pour fabriquer les médicaments qu’elles nous vendent, mais nous ne devons pas accepter que la course au profit l’emporte sur toute autre considération, notamment la santé de nos concitoyens. L’interminable affaire du médiator des laboratoires Servier l'a confirmé.

livre-raoult

Puis les médias nous ont annoncé l'étude publiée par le journal Lancet, non pas faite sur des malades, mais sur une compilation de statistiques de divers hôpitaux dans le monde.  Mais les Américains l’ont écrit, donc c’est aussi infaillible qu’une bulle papale.  Et paf, le ministre renforçait l’interdiction de la chloroquine * ! Pour certains partisans du célèbre scientifique marseillais ”si le traitement du professeur Raoult coûtait 100 euros la boîte et pas 3 euros, il n'y aurait pas eu les mêmes études biaisées”. Bref, les complotistes dénonçaient un complot des comploteurs. 
Moi, je ne vois pas de complot là dedans. Il n’y a que des gens qui font leur travail et qui n’ont pas besoin de comploter pour le faire. Le docteur Simler, (comme le docteur Douste Blazy et de très nombreux autres), a vu juste : il existe depuis des années une communion de pensée et une osmose entre l’industrie du médicament et les technocrates de la santé, les médecins qu’ils emploient, les médias auxquels ils fournissent les dossiers d’information. Ils ont fait les mêmes écoles, ils fréquentent les mêmes congrès, les mêmes restaurants, ils rencontrent les mêmes amis et les mêmes politiciens…. Pas besoin de se cacher. 

En soignant les marseillais contre l’épidémie, c’est à dire en grand dès l’apparition des symptômes, avec les moyens de l’Institut Méditerranée Infection et sa potion magique d’hydroxychloroquine et d’azithromycine, le professeur Raoult a pris involontairement le contrepied de cet enchaînement sinistre. Il a soigné des malades et lutté contre l'épidémie.
Bref, cet homme fantasque, bourru, égotiste, est devenu pour tous, et bien malgré lui, l’irréductible gaulois Panoramix !

> Illustrations, de haut en bas. Caricature de Didier Raoult dans l’Express. Olivier Véran. Livre récent du professeur Raoult.

> Dans Médiapart, Arjuna se fait accusateur : Depuis le début le gouvernement français répète qu'il n'y a pas de traitement contre la covid19. Mais il ne s'est pas contenté de le dire, il a tout fait pour rendre impossible tout autre traitement que le Doliprane dans la première phase de la maladie en prenant plusieurs mesures règlementaires contre les traitements à l'hydroxychloroquine et aux antibiotiques de la famille des macrolides. Comme le traitement avec azithromycine conçu par plusieurs médecins en Moselle, pour ne citer que cet exemple. >>> Lien.

> Lire dans gilblog: L’industrie pharmaceutique a-t-elle contaminé la médecine ? >>> Lien. 
> * Le Gouvernement prétend avoir interdit la chloroquine pour traiter les patients atteints de covid19 mais c’est un échec juridique. Interdiction de l’hydroxychloroquine, Olivier Véran patauge, par Philippe Prigent, avocat au Barreau de Paris  >>> Lien.
> Lire dans AgoraVox : Ce que l’affaire du Lancet et de l’hydroxychloroquine révèle de nos élites décadentes. >>> Lien.

 Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retiré(e) en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.