Google. Le dessous des cartes du mensonge.

google-algorithmes

On connaît Jean-Christophe Victor, le géographe auteur de l’émission “Le dessous des cartes” qui permet de mieux comprendre le monde. Cet expert en géopolitique vient de publier un nouvel atlas de l’Asie qui aborde les questions de l’eau, de l’urbanisation, des transports, de l’évolution des sociétés etc… L’ouvrage remet en question certaines idées reçues, notamment sur la Chine, qualifiée un peu hâtivement de “première puissance économique mondiale” par des journalistes en mal de copie (on a malheureusement l’habitude…).

Mais ce n’est pas tout, voici un passage très instructif dans lequel Jean-Christophe Victor pointe un gros mensonge de Google. Citation :

On s'est aperçu que Google Maps mentait. C’est très embêtant parce qu'il est de plus en plus pris comme référence. 
Un pays s’exprime par le positionnement de ses frontières, qui peuvent être stables ou bien en litige. 
Par exemple, Pékin édite des cartes d'après la vision de ses frontières avec le Japon ou avec l'Inde. New Delhi de son côté, produit ses propres cartes. Or, Google Maps a choisi de ne pas prendre la référence internationale que sont les cartes des Nations unies, et de s’adapter à la vision de chaque partie. 
On a demandé à des chercheurs chinois, japonais, indiens de faire des tests, et on a pu voir que si vous êtes à Pékin, vous avez une certaine frontière dans l'Himalaya et qu'à Delhi, vous en avez une autre. Le même problème existe sur la représentation du Sahara occidental, du Chili, de la Crimée, d’IsraëL. 
Google accepte de faire disparaître des territoires entiers pour conquérir des marchés. C'est une profonde malhonnêteté intellectuelle”. 

Ainsi, de la même manière que Google favorise ses annonceurs pour mettre leurs sites en valeur, de la même manière que ses algorithmes favorisent les textes les plus consultés et non ceux qui sont les plus documentés, Google donne des informations fausses sur les États et induit en erreur ses utilisateurs.

Mais ce n’est pas fini. Google a annoncé récemment travailler à une modification de son algorithme de classement des résultats de recherche dans le but de lutter contre les contenus “négationnistes” et plus généralement les contenus “ne faisant pas autorité”.

Le problème a été soulevé par des journalistes bien intentionnés. Mais il ne provient pas du fait que Google propose des pages web négationnistes ou racistes en réponse à des requêtes sur l’holocauste, par exemple. 

Car l’origine de la réponse, c’est la question elle-même. En effet, une question qui interroge la véracité de la Shoah renvoie forcément à des pages ou des sites négationnistes, pour la simple raison que la remise en cause de la réalité de ce fait historique correspond exactement à la définition du négationnisme. Il est donc absurde d’être choqué que Google renvoie des résultats négationnistes lorsqu’on lui adresse précisément une requête …négationniste (ou qui s’y apparente - l’algorithme ne fait pas la différence). 

Les algorithmes produisent une forme de sélection des informations qui orientent les choix qui en découlent, nos choix. Ce déterminisme exprime une “vérité” propre à Google. Mais, évidemment, si quelqu’un paye les services de Google pour inscrire un autre site en tête des réponses, ça change tout !

Et de quel droit, en vertu de quelle science absolue, Google nous oriente-t-il vers des réponses qu’il juge “correctes” et qui “font autorité” ? Connaissez vous la réponse “correcte” à un événement historique ou politique ? Prétendre la donner serait une nouvelle forme encore plus insidieuse de la “pensée unique” et du “politiquement correct”. Une nouvelle forme de trucage, une nouvelle forme de mensonge. “Le meilleur des mondes” de Aldous Huxley, et “1984” de George Orwell deviendraient notre futur proche !

Le bon sens commun dit qu’un moteur ne pense pas. Mais le moteur de recherche Google a des idées derrière la tête ! Décidément, il faut se méfier des “grands” de l’internet. Alors, comme  mot de la fin, je vous propose cette citation de Louis Pasteur : Ayez le culte de l’esprit critique


> Sources : Libération 25 décembre. Jean-Christophe Victor. On s’est aperçu que Google maps mentait. >>> Lien  
Arrêt sur Info. Le négationnisme, les fausses informations , et le ministère de la vérité… par Guillaume Borer.  >>> Lien.  
Rue 89. Quand on demande à Google si l’holocauste a bien eu lieu. >>> Lien.  
Lien vers “did the holocaust really happen ?”.  >>> Lien.


Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.