République du Saugeais - Principauté de Boisbelle, un jumelage  ?

Illustrations, de haut en bas :

Blason du Saugeais

La douane de la République du Saugeais

Gabrielle Pourchet, Présidente de 1972 à 2005

Le drapeau de la République Libre du Saugeais

A l'entrée de Montbenoît, dans le département du Doubs, à quelques kilomètres de la frontière Suisse, un panneau accueille les visiteurs un peu étonnés : "Bienvenue dans la République du Saugeais". La République du Saugeais, une république folklorique, mais qui a tout d'une grande. Elle a un hymne national, un drapeau, une monnaie (mais sans valeur au change), des généraux d'armée (en cas d'invasion des voisins suisses), et même des services secrets (dirigés par un commandant des Renseignements généraux, qui est citoyen d'honneur). Elle est riche de ses trésors d'Etat : fromages AOC (comté, morbier), jambons fumés, saucisse de Morteau, et le fameux  vin jaune du Jura. Enfin elle brandit une menace redoutable, le fameux Pontarlier, qui est "l'arme de dissuasion nucléaire" de la République, un apéritif à l'anis vert qui vous toise du haut de ses 45 degrés.


La république du Saugeais est née en 1947 à cause d’une plaisanterie entre Louis Ottaviani, Préfet du Doubs, et Georges Pourchet, patron de l’Auberge de l’Abbaye à Montbenoît. Georges Pourchet demande au préfet s’il a son "laissez-passer  pour circuler dans la République du Saugeais"... Louis Ottaviani lui répond que s’il s’agit d’une république, il faut un Président et nomme illico Georges Pourchet Président de la "République Libre du Saugeais" ! 

Ah si nous avions encore des Préfets comme celui là !


Au décès de son mari en 1968, Gabrielle Pourchet assure l’intérim jusqu’en 1972 où elle est élue Présidente à vie (élection à l’applaudimètre). Elle meurt le premier septembre 2005, et sa fille Georgette Pourchet lui succède le 28 janvier 2006.

La République du Saugeais (apolitique et non confessionnelle), est dirigée par sa Présidente, secondée par un premier ministre, un secrétaire général, deux douaniers et douze ambassadeurs. Le gouvernement saugeais travaille bénévolement pour la promotion du terroir, dont la notoriété va grandissant. La Présidente est invitée à toutes les cérémonies officielles civiles, religieuses et militaires où elle représente le Saugeais. Gabrielle Pourchet a même été reçue à l’Elysée par le Président Valéry Giscard d’Estaing, avec les honneurs réservés aux chefs d’état.

La République Libre du Saugeais émet un billet de banque créé en 1997 pour les vingt-cinq ans de mandat de la Présidente. Elle dispose d'un drapeau et d’un blason. Elle a instauré un passeport qui est remis aux visiteurs par les douaniers saugeais aux barrières de la douane. 


> Géographie, démographie, histoire.

La République du Saugeais s'étend sur cent vingt-cinq kilomètres carrés. Quatre mille cinq cents habitants peuplent ses onze communes : Les Alliés, Arçon, Bugny, Hauterive la Fresse, La Chaux de Gilley, La Longeville, Maisons du Bois-Liévremont, Montbenoît, Montflovin, et Ville du Pont. La capitale est Montbenoît.

Les origines du Saugeais. Vers 1150, Landry, sire de Joux, fait don d'un territoire inculte et couvert de forêts à Monseigneur Humbert, Archevêque de Besançon. Celui-ci, pour défricher la région, fait appel aux moines de Saint Augustin, à Saint Maurice en Valais (en Suisse), qui associent à leurs travaux des colons du canton des Grisons et des savoyards. Ce sont les premiers habitants du Saugeais. Ils apportent avec eux leur langue originaire de Savoie et de la vallée d'Aoste (que certains parlent encore), ainsi que leurs coutumes et leurs traditions. À la même époque, un ermite du nom de Benoît vit avec une petite communauté qui se joint à celle des moines, et donne son nom à Montbenoît. Ces religieux construisent l'abbaye autour de laquelle vont se grouper les premiers habitants.... Dans la région où ils s'établissent, vivent des ours, des loups, des animaux sauvages et du gibier, qui permettent aux hommes de se nourrir. Le Doubs, très poissonneux, fournit un complément appréciable.


> Depuis ces temps anciens, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts du Doubs. De nos jours, sympathiquement acceptée par les élus locaux, les acteurs touristiques et les représentants de l'état, la République du Saugeais s'est installée dans les mœurs. Les 24 heures de Montbenoît sont une compétition multisports : "Saugeathlon", randonnée VTT, prix cycliste, duathlon des jeunes. C'est un rendez-vous du printemps dans le Haut-Doubs, une occasion de découvrir les paysages du canton qui se prêtent particulièrement bien à la pratique de nombreux sports. Tous les ans, on entonne l'hymne national Saugeais, et on intronise les citoyens d'honneur. Cet événement est devenu aussi important, à Montbenoît que la "Garden Party" de l'Élysée !

> Alors, à quand le grand voyage pour l'ouverture de relations diplomatiques entre Principauté de Boisbelle et République du Saugeais ? Verrons nous bientôt des citoyens saugeais invités aux fêtes d'Henrichemont ? Et des dégustations de crottins de chèvre, de comté, de vin jaune et de Menetou Salon à Montbenoît ? Et pourquoi pas un jumelage ? On peut toujours rêver....en souriant.

 

> Sur Wikipedia, tout sur la République du Saugeais :

http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publique_du_Saugeais

> Office de Tourisme de Montbenoît.

4 rue du val Saugeais

25650 Montbenoît

03.81.38.10.32
http://www.tourisme-loue-saugeais.fr/

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.