Muraour, corse, henrichemontais, et chirurgien dans l'armée de Napoléon. 

Dans son récent "Carnet d'histoire de la Principauté d'Henrichemont-Boisbelle, Martine Mallein-Leguédois nous raconte la vie étonnante d'un corse, médecin en Italie, puis en France, qui participa à l'épopée des "cent jours" de Napoléon premier, depuis  l'île d'Elbe jusqu'à Waterloo. Pierre Augustin Muraour sera-t-il toujours un homme sans visage ? Un peu de mystère entoure ce personnage, dont on ne connaît pas de portrait. À moins que, un beau jour, dans un grenier ...?


Pierre Augustin Muraour (1787–1867), est né le 8 mars 1787 à Corte (en ce temps là, la Corse était Génoise). Muraour fut interne des Hôpitaux civils de Rome et de Naples, puis Docteur en médecine de la Faculté de Paris en 1818. On le suit dans sa carrière : Chirurgien Aide-major au 2è Régiment de Tirailleurs de la Garde impériale, Chirurgien sur le brick l'Inconstant, à l’île d’Elbe de mai 1814 à mars 1815. Officier de santé à 26 ans. Chevalier de la Légion d’honneur à 28 ans (1815), médaille militaire de Sainte-Hélène.

L'ouvrage de Martine Mallein-Leguédois est la biographie d'un homme né en Corse, mais aussi henrichemontais. Médecin en Italie, puis en France, Pierre Augustin Muraour participa à l'épopée des "cent jours" de Napoléon premier depuis  l'île d'Elbe jusqu'à Waterloo, du 1er mars 1815 (retour en France) au 22 juin 1815, date de l'abdication de l'empereur. 

À 31 ans, il épouse le 23 juin 1818 marie-Louise Barrière (fille de Laurent Barrière, juge de paix et membre d'une famille de tanneurs d'Henrichemont). Il s'établit médecin en 1818, il réside d'abord à Boisbelle, puis à Henrichemont même. Il sera Conseiller municipal d'Henrichemont le 8 août 1829. 

Il meurt à Henrichemont à l'âge de quatre-vingts ans. Il est inhumé dans le cimetière du village, sous une dalle de pierre. Sa sépulture existe encore de nos jours au pied d'un cèdre. Des panneaux fléchés indiquent "Tombe du docteur Muraour, médecin de Napoléon premier".


> La vie de Pierre Augustin Muraour est celle d'un homme qui traverse aussi bien la "grande" histoire que l'histoire de tous les jours. Et celle ci n'est pas une histoire "petite", elle a autant, sinon plus, contribué à faire le pays dans lequel nous vivons aujourd'hui. Le récit de Martine Mallein-Leguédois en est un nouveau témoignage.

... Et que découvrirons nous dans le prochain "Carnet d'histoire" ?


Pierre Augustin Muraour, un médecin en campagne. Carnets d'Histoire de la Principauté d'Henrichemont Boisbelle". Quatrième numéro. En vente à la Maison de la Presse d'Henrichemont. 3,70 €


Pierre Augustin Muraour en uniforme ressemblait sans doute à ce portrait d'un Chirurgien major de l'armée de Napoléon.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.