Menace sur les écoles d’Achères et de Méry ès Bois.

panneau-ecole-en-danger

Une trentaine de parents d’élèves se sont réunis le 2 juillet dernier à Achères, accompagnés et soutenus par les municipalités et des habitants de deux communes. Le Collectif de parents d'élèves et habitants d'Achères et de Méry ès Bois veut sauver le regroupement pédagogique Achères/Méry ès Bois (créé en 2004) et obtenir la subvention promise pour la construction d'une nouvelle école à Méry ès Bois.

Si la commune n’obtient pas cette subvention, le dossier de construction de la nouvelle école sera abandonné et soixante dix mille euros engagés en frais d’étude seront perdus ! Mais il y a pire : cette décision de la Direction académique des services de l'éducation nationale (DASEN) condamnerait l’école de Méry ès Bois à mourir, ce qui provoquerait la fin du regroupement pédagogique intercommunal (RPI) Achères/Méry ès Bois, une structure qui permet aux communes associées de regrouper les effectifs d'enfants à scolariser et de les accueillir dans de bonnes conditions. L’école d’Achères (deux classes : CE1 - CE2, CM1 - CM2) serait à son tour menacée de fermeture. Pourtant ce RPI est connu pour son fonctionnement exemplaire et ses effectifs sont stables, il compte actuellement quatre vingt dix enfants, et les prévisions d’effectifs sont positives !

Il faut savoir que dans le bourg de Méry-ès-Bois, les écoles maternelle et primaire sont éloignées l’une de l’autre. La municipalité veut donc les regrouper dans une nouvelle structure, pour des raisons de bon sens.
Actuellement, il faut déplacer les enfants pour aller à la cantine et à la garderie, alors que dans cette commune, la plupart des couples parentaux travaillent. La garderie actuelle n’a pas de sanitaires, et l’école primaire située à cinq cents mètres, date des années 60, elle est mal isolée, les sanitaires sont placés à l’extérieur.

Les études pour cette nouvelle école ont coûté soixante dix mille euros à la commune. En juillet 2015, les financements ont été validés. En septembre 2015, la Caisse des Dépôts a demandé des financements complémentaires. Un rendez-vous a été pris avec le Sous-Préfet qui a encouragé le projet, et en février 2016 le dossier complet a été déposé.

Mais en avril, l’administration change d’avis et la préfecture annonce “oralement” sans même daigner présenter un argumentaire motivé et écrit, que la commune n’aura pas les subventions pour cette nouvelle structure. Le prétexte invoqué est une prévision d’effectifs en baisse.

Le Collectif conteste cette évaluation et s’oppose à la démolition du regroupement pédagogique intercommunal actuel (RPI) Achères/Méry ès Bois au profit d’un RPI “concentré” qui verrait les enfants d’une dizaine de communes regroupés à Henrichemont. En somme, une espèce de grande école primaire pour des villages situés dans un rayon de quinze à vingt kilomètres. “La qualité de vie de nos enfants en dépend. La survie de nos villages aussi !” dit le Collectif Achères/Méry ès Bois.

ecole-fermeture-definitive

La subvention prévue doit être versée ! La Direction des services de l'éducation nationale (DASEN) doit revenir sur son refus de la construction d’une nouvelle école primaire à Méry-ès-Bois. Pour le collectif, tout doit être fait pour que les enfants ne passent pas des heures dans les cars pour aller dans une structure de plus de cinq cents élèves ! 

> Les fermetures d’écoles annoncent la mort de nos villages qui, petit à petit, deviennent des villages dortoirs. Ce n’est pas cette ruralité au rabais que veulent les citoyens. Toujours moins de service public, moins de bureaux de Poste, moins d’écoles et moins d’enseignants, moins de collecte d’ordures ménagères, moins de bureaux des impôts, moins de transports collectifs…. En effet ça fait beaucoup  de moins ! Si nous laissons faire, la désertification du territoire s’étendra encore.

> Le collectif ne garde pas les pieds dans le même sabot. Il prépare une manifestation le 5 septembre à 9 heures à l’école primaire de Méry-ès-Bois. Des courriers et des rendez-vous avec les élus départementaux sont en cours. Une pétition intitulée “SOS Écoles en danger. Ruralités menacées. Achères/Méry ès Bois” est à signer en ligne. >>> Lien.


> Collectif de parents d’élèves et habitants des communes d’Achères et de Méry-ès-Bois. Achères : 06 20 83 44 84    evi_et_stef@smind.com   Méry-ès-Bois : 06 11 96 85 10  pajon_c@yahoo.fr
> Le texte intégral de la lettre adressée par le Collectif aux élus locaux. >>> Lien. 
> Pour signer la pétition. >>> Lien.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.