Cessons de ruiner notre sol !

Cessons

"À force de rouler dessus, de le pomper, de le triturer, de le recouvrir de ciment et de ferraille, notre socle national est en train de dépérir. Nos grands lanceurs d'alerte n'ont pas idée de l'ampleur de ce drame fondu dans la nébuleuse des dégâts environnementaux. Sans quoi ils s'en empareraient pour mobiliser les foules et les consciences. Au rythme auquel le mal progresse, à savoir quatre vingt deux mille hectares par an, la France pourrait se retrouver un jour sans terres fertiles, donc sans agriculture naturelle", écrit Périco Légasse pour présenter le livre de Frédéric Denhez (Marianne du 27 février 2015). 

Fréderic-Denhez

Dans son ouvrage intitulé "Cessons de ruiner notre sol", Frédéric Denhez énumère les conséquences de la transformation des paysans en agriculteurs. Il n'y a plus qu'un million d'exploitants agricoles en France (à peine 4 % de la population active), alors qu'il y avait dix millions de paysans en 1945. Depuis un demi siècle, la hausse phénoménale des rendements avec l'emploi de la mécanique et du chimique a fait rêver le monde agricole tout en le sortant de la pauvreté ....en détruisant au passage les exploitations familiales. Mais, petit à petit la nutrition des plantes a pu se passer du sol remplacé par des nutriments que l’industrie fabrique et vend plus vite que l’écosystème ! Considéré comme un vulgaire support tenant les tiges, le sol a été maltraité sans qu'on s'en aperçoive. Labours profonds, sols nus entre les récoltes, engrais et pesticides en abondance : les terres sont parties à vau-l’eau, elles ont perdu beaucoup trop de leur matière organique. Parce que les lombrics et les champignons symbiotiques des plantes, décomposeurs et transformateurs de la matière organique en éléments minéraux fondamentaux, ont été court-circuités et abîmés. 

Ainsi Frédéric Denhez vient confirmer les alertes du chercheur en agronomie Claude Bourguignon, pour qui l’état désastreux des sols ne permet déjà plus de faire vraiment de la culture, c'est à dire faire pousser des plantes saines. Aujourd'hui l'agriculture essaye par des moyens chimiques, "de maintenir en vie des plantes qui ne demandent qu’à mourir tellement elles sont malades" dit Bourguignon.

Les champs nus alimentés d'azote, les pollutions répétées chaque année, la dépendance aux marchands d'engrais, de pétrole et de soja, auxquels s'ajoute la destruction de terres fertiles transformées en zones bétonnées autour des villes dévorées par les surfaces commerciales et les panneaux publicitaires, forment un triste tableau. 

Mais le mérite du livre de Frédéric Denhez est aussi de rappeler, que le problème ne vient pas seulement des agriculteurs. La politique gouvernementale, sa soumission au dogme de la productivité prônée par les instances européennes, la politique de la FNSEA (dirigée par Xavier Beulin, un homme de l'agro business, président de Sofiproteol), en sont les causes  essentielles. 

"L'agriculture financière  double ou triple les rendements du sol pour générer des profits sans lui laisser le temps de se régénerer. La terre n'est plus un réservoir qu'on laisse se reconstituer, mais une citerne dans laquelle on pompe plus d'eau qu'il ne pleut" souligne Périco Légasse.

C'est parce qu'ils constatent le désastre, parce qu'il n'est plus possible de le nier, que beaucoup d'agriculteurs veulent changer de pratiques. Une révolution agricole est en gestation. Les agriculteurs-au-sol d’aujourd’hui, peu nombreux, peu soutenus, sont en train de se regrouper pour s’épauler et apprendre. La nouvelle loi d’orientation agricole se promet de les aider. Les sols iront peut-être mieux. Mais il faudra arrêter l’étalement urbain. Et sans un changement d'orientation politique, sans une révolution foncière, on y arrivera difficilement.

Et les citoyens-consommateurs ont encore un rôle à jouer. Car, comme dit Frédéric Denhez, "il n'y a pas de problèmes d'environnement, mais des problèmes de société" ....


> Frédéric Denhez est journaliste, spécialiste des questions environnementales. Collaborateur de Denis Cheissoux sur France Inter, il a publié une vingtaine d'ouvrages dont l'Atlas du changement climatique (Éditions Autrement) et Quelle France en 2030 ? (Éditions Armand Colin).

Le site web de Frédéric Denhez. >>> Lien.

> La mort des sols. Video de Claude Bourguignon. >>> Lien.


> "Cessons de ruiner notre sol". Frédéric Denhez. 

Éditions Flammarion. 212 pages. Un livre broché, format 20 x 1,5 x 13 centimètres. Prix 14 euros.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.