Autour de Jean-Louis Boncoeur. Le visage, la plume et le pinceau.

Jean-Louis-Boncoeur-livre-2-1

Comédien et écrivain, né et mort en Berry, Jean-Louis Boncoeur y a travaillé toute sa vie et s’est fait le chantre de notre Province. Auteur d’une oeuvre importante dont une grande partie reste inédite, Jean-Louis Boncoeur a disparu en 1997. Un peu plus de dix ans après sa mort, il fallait enfin lui rendre hommage. Saluons donc l'éditeur AàZ Patrimoine et l'auteur, Sébastien Robert (Président de l'association des amis de Jean-Louis Boncoeur), pour ce livre excellent. 

Souvent mal compris, devenu aujourd’hui une des attractions favorites du tourisme "pittoresque", Boncoeur doit être une fois pour toute reconnu pour ce qu’il fut réellement : un écrivain, un comédien et un artiste. C'est l'objectif de l'ouvrage de  Sébastien Robert et des auteurs qui apportent leurs témoignages, leurs souvenirs et leurs réflexions. Michel Lévêque, Rolland Hénault, Claude Augereau, Patricia Darré, Claude-Olivier Darré, Gilles Chabenat, Mélanie Amathieu, Mélanie Amathieu...., 

Trop souvent encore, l’imaginaire berrichon et les gens mal informés qualifient à tort Boncoeur de "barde" ou de "mage". Ces qualificatifs réducteurs nuisent à une bonne connaissance de son oeuvre, et en réduisent le contenu à un aspect passéiste, ou "folklorique" comme on dit parfois. Jean-Louis Boncoeur est heureusement plus complexe et son oeuvre est riche de diversité; on ne ne peut la réduire aux seuls poèmes berrichons. Pièces, romans, nouvelles romantiques ou fantastiques, contes, peintures, autoportraits et esquisses : il reste aujourd’hui beaucoup à faire pour faire connaître l’ensemble de son oeuvre. 

Sous son chapeau, au-delà des gestes et du personnage, se trouvait un homme dont les deux principales vocations furent le théâtre et la peinture : "Je préfère la chose qui a été très fugitive dans ma vie : le théâtre d’équipe." On pourrait ajouter d'autres caractéristiques à l'oeuvre de Boncoeur : une immense amour du peuple et du monde rural berrichon qu'il savait dépeindre avec malice et tendresse - et un talent d'acteur hors du commun. 

Il faudrait aussi souligner un paradoxe, celui d'une oeuvre écrite et jouée en parler berrichon, mais qui par sa force et son humanité possède une dimension universelle. Deuxième paradoxe, qui apparaît avec évidence dans "Y a pus d'bouchures", les textes qui semblaient tournés vers le passé, sont aujourd'hui d'une étonnante actualité. Boncoeur était un écologiste de coeur.

En lisant ce passionnant ouvrage (ce que je vous souhaite), vous accéderez aux premières recherches entreprises par les auteurs et l'association des amis de Jean-Louis Boncoeur et découvrirez des textes inédits. Bref, le genre de livre qu'on aime lire et relire, offrir en cadeau, et faire connaître aux amis.


Jean-Louis-Boncoeur

> Brève biographie. Jean-Louis Boncoeur (de son vrai nom Edouard Jules Eugène Lévêque), fils d’un clerc de notaire et d’une couturière, est né en 1911 près de La Châtre dans le département de  l'Indre.

1930, Edouard Lévêque commence par écrire et publier des poèmes,

Professeur d'arts plastiques pendant de longues années, Edouard Lévêque devient fameux grâce à son style très personnel. Il dessine d'abord des caricatures d'acteurs, puis il s'emploie à la peinture et entreprend dans les années 40 de grandes toiles dans lesquelles s'affirme son talent pour la composition et un dessin de belle facture un peu stylisé. Plus tard, il illustrera ses livres lui même sous le nom de Jean-Louis Boncoeur.

A partir de l’été 1942, influencé par la lecture de Gabriel Nigond, il incarne pour la première fois un berger moraliste et plutôt taquin. Observateur et perspicace, l'auteur Jean-Louis Boncoeur est né. Une limousine, un chapeau usé, un pantalon rapiécé et beaucoup de rides ; ce personnage va désormais habiter l’esprit et la vie d’Edouard Lévêque.

Jean-Louis Boncoeur écrit sa seconde pièce "Saint-Jean d’été", publiée en 1947, et qui reçoit le prix Gabriel Nigond. Ce drame paysan, de facture classique, témoigne de la connaissance parfaite que l'auteur a des moeurs et du parler de notre pays.

En 1953, l'écrivain publie son premier roman (Le moulin de la vieille morte), qui obtiendra le prix Herriot.

En 1955, paraît la première édition d’un volume contenant les poèmes de l’écrivain sous le titre "Le Berger m’a dit...". Ensuite, en 1969, deux autres tomes suivent, ces ouvrages seront plusieurs fois réédités.

Invité tout au long de sa carrière dans de nombreuses assemblées et fêtes locales un peu partout en Berry, Jean-Louis Boncoeur s'est produit devant un vaste public qu'il enchantait de ses poèmes et de son personnage unique.

Jean-Louis Boncoeur était membre de l'Académie du Centre depuis 1940, de la  Société des gens de lettres depuis 1955. Il était également Chevalier des Arts et des Lettres (1992).


> Jean-Louis Boncoeur, le visage, la plume et le pinceau.

Entretiens, études & textes inédits

Un livre de Sébastien Robert et un collectif d'auteurs.

AàZ Patrimoine éditions. 212 pages. Prix de vente 19 euros.

Sortie début Octobre.


Un commentaire ?

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.