Révélation d'un scandale : le demi est un quart !

biere-pression

Asseyez vous, car voilà une vérité  brutale : lorsque vous demandez un demi, le garçon vous sert un quart ! Devant cette cruelle révélation nous sommes plongés soudain et tout d'un coup dans un océan de stupéfaction. Le demi qui ne fait qu'un quart est un vol organisé que les élites nous ont soigneusement dissimulé depuis longtemps ! En voici la preuve. 

Le demi de bière français et le demi de bière dans les autres pays ne sont pas les mêmes ! Dans l’Hexagone, le demi c’est un petit verre, ailleurs c’est un grand verre. Un demi français contient vingt-cinq centilitres, soit une demi-chopine (une mesure utilisée en France avant la Révolution). Le Décret relatif aux poids et aux mesures du 18 germinal de l'an 3 (7 avril 1795) qui a instauré l'usage du litre, est donc contourné depuis plus de deux cents ans ! Depuis que dure cette scandaleuse tromperie, combien de millions de litres de bière sont passés à l'as, combien se sont répandus dans la nature en se déversant dans nos rivières et nos belles nappes phréatiques ? Ont-ils échappé aux paiement des taxes ? Ont-ils été écoulés dans les pays voisins ?

la-biere-phenix

Car sachez le désormais, pour obtenir le grand verre, le vrai demi de cinquante centilitres qui fait un demi-litre, il faudra demander une pinte !

En France un verre de vingt-cinq centilitres c'est un demi. En Belgique ou en Suisse c'est une chope ou un cadet, ou une pinte.

Pour cinquante centilitres on dit en France : un véritable, une chope, une pinte, un sérieux, un distingué, ou encore un baron. En Belgique et en Suisse pour cinquante centilitres on dit un demi, une chope ou une canette.

Nous v'la tout envournés. Alors, arrêtons là ces finesses de vocabulaire, le demi doit revenir à sa pureté d'origine et être ce qu'il n'aurait jamais du cesser d'être : un vrai demi.

Au moment où le gouvernement s'apprête à augmenter le prix de la bière, remettons les pendules à l'heure et demandons notre dû. Le peuple de France crie autour des comptoirs et des zinc : rendez nous tous les demis que vous nous devez !

L'Assemblée nationale a adopté jeudi 25 octobre une augmentation des taxes sur la bière, dans la cadre du projet de loi de finances de la Sécurité Sociale. Le texte sera examiné par le Sénat à partir du 12 novembre, et devrait être appliqué au 1er janvier 2013. "Ça ne fera qu'un centime d'euro de plus pour un demi", aurait déclaré le député qui soutenait cet amendement lors du débat au Palais Bourbon. Mais ce député a-t-il compris le sens de ses paroles lorsqu'il a commandé un demi avec ses collègues au comptoir de la buvette de l'Assemblée ? De quel demi parlait-il ? A-t-il trinqué avec un agent du lobby de la bière dont le marché est à la baisse nous dit-on. Et les brasseurs craignent que la hausse du prix du demi fasse baisser les volumes produits. Ils estiment la hausse à vingt-cinq à quarante centimes par verre (le prix moyen d'un demi de bière est de deux euros soixante) ! Depuis trente ans, à cause des campagnes de prévention de l'alcoolémie et à la lutte contre l'obésité, le volume des ventes de bière aurait reculé de 1% environ par an. 

Cette bataille de chiffres, cet écran de fumée, ce trompe l'oeil, nous éloignent du vrai sujet, car pendant ce temps, le demi reste obstinément un quart ! Il faut cesser ces arguties, et au plus vite ! Messieurs, si vous voulez augmenter les volumes, donnez nous de vrais demis ! Les Français ont une soif de justice qui se mesure en millions d'hectolitres !


> Lire dans Wikipedia : Verre à bière. >>> lien.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.