L’exposition “Potiers en terre du Haut Berry”, Bourges/Paris 1962/1963.

jeanTalbot1809

Au moyen d’une belle affiche, le musée du Berry annonce une exposition temporaire de grès de La Borne à l’Hôtel Lallemant du 23 juin au 31 décembre 2017. Voila l’occasion de rappeler la grande exposition qui eut lieu à Bourges et à Paris il y a plus de cinquante ans. 

En 1962 s’ouvrait à Bourges une importante exposition intitulée “Potiers en terre du Haut-Berry”. Riche de plus de cinq cents œuvres, elle était organisée en collaboration avec le Musée du Berry de Bourges et le Musée National des Arts et Traditions Populaires à Paris. L’année suivante, l’exposition quitta Bourges pour Paris, ce qui amplifia encore son écho. 

Saloirs-LaBorne-MuseeBerry

Un remarquable catalogue très documenté fut édité à cette occasion. On lira ici des extraits de l’introduction de Georges-Henri Rivière (Conservateur en Chef du Musée des Arts et traditions populaires), qui montrent l’importance de la création de La Borne. Prochainement d’autres extraits du catalogue sous la plume de Jean Favière, seront publiés dans ces pages.
…Puissent ces textes éveiller l’esprit de ceux qui à Bourges, méconnaissent encore le trésor que représente la poterie de La Borne dans le patrimoine du Berry, et les inciter à recréer une exposition permanente digne de ce nom.

> Extraits de “Propos liminaires”, par Georges-Henri Rivière, en préface au catalogue “Potiers en terre du Haut-Berry”.

Ce n'est pas d'aujourd'hui que le Musée des Arts et Traditions Populaires porte intérêt à La Borne. La première visite que ses équipes en firent (à laquelle j'étais présent) remonte au 13 Septembre 1937, alors que débutait notre maison. Marcel Maget y réalisa par la suite d'importantes études technologiques dont un résumé des résultats fut présenté, le 30 Novembre 1942, au Musée des Arts décoratifs. 

Peu avant cette dernière date, le 11 Juillet de la même année, s'inaugurait à Bourges au Palais Jacques Cœur, extraite de la documentation du chantier intellectuel 909, organisée par notre Musée, une exposition dédiée au mobilier traditionnel du Berry. Figurant Saint Hubert, patron des chasseurs et Sainte Solange, patronne du Berry, deux grès d'Henri-Paul Beyer y occupaient une place d’honneur. Le regretté artiste les avait exécutés à La Borne durant un séjour qu'il y avait fait chez le potier Armand Bedu, hirondelles avec d’autres, du renouveau de La Borne. 

IMG1736

Je n'évoque pas sans émotion ces souvenirs d'un passé déjà lointain. Ils témoignent de la valeur que nous attachons à l'apport du centre bien connu : développée à partir d'une antique céramique quotidienne, dont nous ne nous lasserons jamais d'admirer les formes pures, l'œuvre exceptionnelle, que va consacrer l'exposition de Bourges, de maîtres d'un art du feu. 

Je saluerai d'un même cœur, l'exposition qui s'inaugure à Bourges. Bien équilibré, le plan du catalogue embrasse tous les" cantons" de ce vaste domaine. Après une introduction à programme régional et national le milieu social, les techniques, le catalogue de la production, la commercialisation, les débouchés. Puis une large frise historique, partant des périodes les plus anciennes d'émergence, fouillant le grand siècle des Talbot, atteignant les centres voisins. Enfin le renouveau. 

La-Borne-Duneuf-3

L'exposition de Bourges, en fin d'automne, ira toute entière à Paris. Notre plaisir sera grand de l'accueillir dans les galeries du Musée des arts et traditions populaires et de l'offrir à l'admiration des Parisiens. L'exposition réjouira les visiteurs du Palais de Chaillot, elle marquera dans nos annales. 

Ces manifestations jumelles ne font pas que traduire la rencontre occasionnelle de deux musées, de deux amitiés, la signification en va bien au delà. Elles mettent en lumière l'une des plus valeureuses entreprises d'un vaste système, où se retrouvent déjà, Nancy pour la Lorraine et Rennes pour la Bretagne, que rejoindront bientôt, Lille pour la Flandre française et Bordeaux pour l'Aquitaine. 

Georges-Henri Rivière

Ce système, on le devine, est d'un ensemble de musées des grandes régions de France, rassemblant des disciplines telles que l'archéologie, l'histoire, l'ethnographie de la région dont leur ville est la métropole, en restituant le visage changeant au travers des siècles, en fixant les traits permanents, voire en évoquant le destin, 

Accélérant sa marche prestigieuse, la révolution industrielle, du même coup, menace de détruire des sites naturels et historiques; elle risque de dissiper, sans traces un irremplaçable patrimoine matériel et spirituel de traditions. De tels musées ont vocation d'animer l'action de sauvetage, ainsi que d'en recueillir et d'en mettre en valeur les fruits. Ils se doivent de coopérer avec les forces vives - culturelles, certes, mais aussi sociales et économiques - de la région. Leur meilleur cadre est celui d'édifices chargés d'histoire et de beauté qu'ils donnent occasion de rendre à une destination noble. 

Le Musée des arts et traditions populaires leur tend une main fraternelle. Dans le domaine qui lui est propre, l'ethnographie historique, il les aide de ses ressources scientifiques et techniques (Bourges le sait), il en veut être, dans l'univers des musées, le relais national. 

Mais, pour s'accomplir vraiment, il leur faut des Jean Favière. 

Avec l'intrépidité, avec la foi qui le caractérise, notre collègue vient de planter, au faite de l'édifice qu'il construit, cet objet brillant au soleil de nos espoirs, un épi de La Borne. 

> Georges-Henri Rivière, Conservateur en Chef du Musée des Arts et traditions populaires, Directeur du Conseil International des Musées.

> Photos de haut en bas. Croix de Jean Talbot, 1809. Saloirs bornois. Le musée du Berry, Hôtel Cujas. Potier d’après une gravure d’Édouard Duneuf-Germain. Georges-Henri Rivière.

> Le musée de la poterie de La Borne, ouvert de Pâques à la Toussaint, expose une collection permanente de grès traditionnels. De 15 heures à 19 heures, les week-ends. Ouvert tous les jours pendant les vacances scolaires. Entrée :  4 euros, gratuit pour les enfants  de moins de quatorze ans. La Borne 18250 Henrichemont. 02 48 26 73 76 - 02 48 26 98 31  Site web : http://www.la-borne.com/museepot/

Courriel : museepot@la-borne.com


Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.