Jean Linard. Adieu potier, adieu poète.

Jean Linard 3

"Jean Linard. Il vit toujours au bout d'une forêt sur la route de Neuvy-Deux-Clochers dans une maison qu'il a construite et agrandie au fil des ans ­ sans doute sa plus belle oeuvre. Un ensemble hétéroclite et gai, désormais flanqué d'une basilique de toutes les régions du monde digne du facteur Cheval (auquel Linard rend d'ailleurs hommage). Ce personnage volubile est aussi un potier qui ne manque pas d'idées folles. [Jean-Pierre Thibaudat].

Idée folle en effet que cette cathédrale ouverte sur le ciel car sans toiture, et ce jardin,  commencés au début des années quatre vingt et dont la construction toujours enrichie de nouveaux éléments semblait ne devoir jamais finir. Nombreux étaient ceux qui venaient voir cet ensemble situé en lisière de forêt, où le mouvement des arbres répondait aux étranges balanciers de faïences multicolores, de céramique et de tôle. Cousin de Calder, de Gaudi et du facteur Cheval, talentueux touche à tout, sculpteur céramiste et assembleur d'objets chinés, Jean Linard était aussi (beaucoup) un potier dont le geste imprimait une signature originale à ses oeuvres. Et il aimait en parler.... Étonner ses auditeurs, leur faire entrevoir dans les choses et dans la nature des beautés inattendues, était un autre de ses talents. 

Jean Linard nous a quittés à soixante dix neuf ans, mais son idée folle, sa créativité et son travail obstiné ont tissé une échelle invisible pour aller et venir entre le ciel et la terre. Il n'est donc pas bien loin.

> Reynald Harlaut nous envoie ce beau témoignage que je publie en entier :

Jean-Linard-angelot-2

"Jean Linard n'est plus. Il nous a faussé compagnie mercredi à l'âge de soixante-dix neuf ans. Il a rejoint les anges qu'il tutoyait chaque jour dans son jardin.

J'ai découvert Jean Linard pour la première fois à La Borne, en Berry, au tournant des années soixante-dix. Il était de ces hommes dont la rencontre marque une vie d'un jalon indélébile. Plasticien avant que d'être céramiste, créateur à l'inventivité inépuisable, il était un visionnaire, et plus ilavançait en âge et plus on le sentait libre.

Ancien élève de l'École Estienne, graveur de formation, il arriva tôt à La Borne, dès 1959, dans le sillage des Beyer, Ivanoff, Lerat, Mohy et Joulia, ceux-là même qui firent le renouveau du grès en France. Avec Anne Kjaersgaard, potière d'origine danoise passée par l'atelier de Bernard Leach, trop tôt disparue, il fut un magnifique céramiste, construisant four après four pour progresser dans son art.

Constructeur infatigable, il édifia de ses mains sa maison, ses ateliers. M'étonnant un jour du développement considérable de son habitation, il me répondit simplement : "Tu vois, chaque fois que je change de femme, il leur faut une nouvelle cuisine, alors j'agrandis".

À partir de 1980, il entreprit de réaliser le rêve qui lui tenait le plus à coeur : la construction de sa cathédrale en plein air. Une cathédrale oecuménique, où vivraient en bonne intelligence les religions du monde. Une utopie jamais achevée, mais dont la visite constitue comme l'a dit si bien Jean Ferrat 'Un instant de rêve et de pause dans le tumulte de la vie'. 

C'était cela le paradis sur terre de Jean Linard".


Un autre envoi, celui de Maryse la diseuse.

"Jean Linard.

Il était une fois du carrelage sans âge qui devint art dans la main d'un mage.

Ce mage coupa assembla colla ce carrelage et de petits morceaux en petits morceaux de patience cela devint mosaïque féerique.

Un et puis un et puis un... épuisé celui qui veut compter cette quantité de carreaux cassés!

Art brut sous les arbres...

Passer sa vie à créer c'est carrément épatant Jean!

Tu étais un touche à tout qui, de poteries en,peintures donnait sa vision du monde; et les blancs et les rouges remplissaient tes toiles et aussi tes verres !

Art de bon vivant !

Tu avais aussi le don pour recycler,

Y'a rien à jeter pour qui sait créer,

Tout est bon, 

Art brut et béton.

Et dans le dédale de tes désirs la déesse petit à petit s'est dressée...

LA cathédrale de Linard !!!!!

J'étais très fière quand j'avais des invités de leur faire visiter !

Quelle chance d'avoir près de chez soi une création pas banale !

Art brut,

Départ brutal et ...

Final sous les arbres....

Mais,

Je suis sûre que certaines nuits de pleine lune, il y aura un spectacle dans ton théâtre de verdure pour qui saura le voir : tu seras assis là avec Picassiette et le facteur Cheval et tous les trois vous nous conterez la magie de vos vies...

Art brut sous les arbres pour l'éternité..."

Maryse la diseuse.

Ceremonie-JeanLinard-76-web


>Sur cette photo, Jean Linard est entouré de sa famille et de ses amis. Un rayon de soleil a même fait une apparition pour éclairer la cathédrale et le petit théâtre. 

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.


> Les deux portraits de Jean Linard sont extraits d'un film réalisé par Orléans Télé. Vous pouvez le voir en cliquant sur ce lien : http://www.dailymotion.com/video/xbtyh6_un-b%C3%A2tisseur-de-cath%C3%A9drales-dans-le_creation

Merci  Reynald Harlaut.


Un commentaire ?

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.