Le 10 mars à Nouan le Fuzelier. Les châtaigniers, un trésor vivant à redécouvrir.

chataignier-1

Combien de berrichons savent, aujourd’hui, que notre ancienne province a produit et vendu ce fruit fabuleux, la châtaigne qui a pendant longtemps été considérée comme la viande du pauvre. 

Moins difficile que les céréales, le châtaignier pousse dans les sols siliceux et acides, dépourvus de calcaire. Le bas Berry et d’autres portions du Cher nord ,dans une moindre mesure, ont été terres de châtaigniers. Une association de Saint-Priest-la-Marche a relancé depuis peu la culture de la châtaigne. D’autres en Sologne s’y intéressent…

chataignier-2

C’est donc un brin d’histoire et d’arboriculture du châtaignier que vous êtes invités à cueillir le 10 mars à côté de Nouan le Fuselier en compagnie de  Mic Baudimant, Claude Duguet, Pierre Aucante, Cécile Macé et Véronique Ranty. Qu’ils soient chercheur, amoureux des châtaigniers, intéressés par la génétique… Ils cherchent un avenir raisonnable aux variétés locales, à relancer peut-être la production, à connaître le génome des châtaigniers d’ici… 

chataignes

Depuis plus d’un demi siècle, les modes de vie et de culture ont changé, on ne  plante plus de châtaigniers. Pourtant, on transmettait les châtaigniers à ses enfants pour leur assurer de futures récoltes. Une génération plantait et greffait, la génération suivante récoltait et poursuivait le cycle (un châtaignier était à maturité à l’âge de cinquante ans). 

La châtaigne faisait partie de la vie quotidienne, on exploitait les diverses variétés selon les besoins. Alimentation humaine, nourrissage des cochons, grosses châtaignes pour la vente au marché. On conservait les plus résistantes à la cave sur un lit de paille durant l’hiver.

La famille se rassemblait pour la récolte, les voisins et la parenté y participaient aussi. Une fois la récolte faite, on se retrouvait à la veillée pour manger des châtaignes grillées au feu de bois dans une poêle percée chauffée à la flamme du foyer ou dans un pot de terre sur la braise.

Elle était aussi à la base (avec les glands) de l’engraissement des porcs. On exploitait le bois des châtaigniers pour en extraire le tanin.

Fruit ou légume, la châtaigne aura été longtemps un aliment de base avec les châtaignes bouillies ou blanchies, les châtaignes grillées, la pulpe réduite en farine pour fabriquer du pain, ou parfois des gâteaux.

> Et comme nous avons changé d’habitat et que tout le monde n’a pas une cheminée à sa disposition, voici pour conclure, une recette de châtaignes cuites au four à micro ondes ! À mettre de côté jusqu’à l’automne prochain….

Ingrédients : des châtaignes et du sel. 
Pour commencer, préparez les châtaignes en faisant une incision en forme de croix avec un couteau sur chaque fruit. 
Ensuite mettez les châtaignes dans un récipient pouvant aller dans le micro-ondes.
Cuisson trois minutes et demie (3 minutes 30) à 800W de puissance.
Sortir les châtaignes, les placer dans un torchon, saler et laisser refroidir un peu avant de consommer. 

> Les châtaigniers, un trésor vivant à redécouvrir. Avec Mic Baudimant, Claude Duguet, Pierre Aucante, Cécile Macé et Véronique Ranty. Samedi 10 mars de 14H30 à 16H30. Nouan le Fuselier, Centre de rencontre des générations de Mont Evray.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.