Le Festival du Mot, cuvée 2018 !

Vincent-ROCAFrancois-Rollin

Quels sont les mots les plus employés dans notre vocabulaire ? Quels sont ceux qui ont marqué l’année ? Le mot de l’année 2018 sera dévoilé lors du Festival du mot à La Charité-sur-Loire ! Chacun peut voter (avant le 23 mai) pour son mot préféré choisi parmi une liste de onze. Roland Cayrol, le président du jury, a établi une liste de dix mots, plus un choisi par les collégiens et lycéens de la Nièvre. Les mots sont : Bitcoin, colère, féminisme (ou femmes), glyphosate, harcèlement, jupitérien, porc, réchauffement, ressenti, vegan et métissage. Comme vous pouvez le constater, les mots de cette année sont tous d’actualité. En 2017, c’était le mot, “renouvellement“, qui avait été choisi.

Fremeaux

Maintenant, parlons du programme du festival. Commençons par les dates : ce sera du mercredi 30 mai au dimanche 3 juin….

Que ce soit dans la grande salle du Prieuré, dans la salle des fêtes, en plein air,  à l’église Saint Pierre, dans la cave du cellier ou un peu partout dans la ville, les mots seront rois une fois encore cette année à La Charité sur Loire. Le théâtre, la chanson, l’humour, l’érudition, la poésie seront représentés par de nombreux talents pendant cinq jours !

Bien sûr, il y aura l’humoriste Vincent Roca, coqueluche du festival, avec son sac à malices de jeux de mots, chaque jour à midi trente place des Pêcheurs, et pour un spectacle  en solo le mercredi 30 mai au soir, dans la salle du Prieuré. Vendredi 1er juin, un autre humoriste de haute volée lui disputera la vedette, ce sera François Rollin ; du Professeur Rollin de la série Palace, au Roi Loth dans Kaamelott, en passant par les Guignols de l’info, son verbe professoral plein de dérision et d’absurde fera un malheur !

Frédéric-Encel-448x293

Comme tous les ans, on pourra assister à des conférences aux sujets inattendus, bien loin des thèmes “bateau” que nous infligent les médias. Au Festival du mot, des journalistes, des universitaires, des scientifiques s’expriment dans un langage toujours accessible pour des causeries vivifiantes où l’on se désennuie en faisant des découvertes. Philippe Frémeaux éditorialiste de “Alternatives économiques” nous expliquera l’économie “autrement” (il y en a besoin). Une linguiste (Laurence Rosier), décortiquera l’étymologie des insultes (!). Un politologue (Frédéric Encel), analysera la langue de la diplomatie. L’astrophysicien Daniel Kunth nous fera découvrir le zodiaque et les astres sous un jour nouveau. Un paléoanthropologue (Florent Détroit) contera l’évolution de l’homo sapiens. Un synergologue (Stephen Bunard) expliquera ce que nos gestes disent de nos pensées cachées. Une vocologiste (Joanna Revis), révélera ce que notre voix dit de nous. 

Joana-Revisyannick-jaulinCaroline-Ducey

On entendra une déclaration d’amour de Yannick Jaulin à la langue française ; la poétesse Syrienne Hala Mohammad maniant avec justesse une langue moderne et libre sera l’invitée d’honneur ; on assistera à une adaptation d’un poème de Fernando Pessoa par Stanislas Roquette ; Caroline Ducey ouvrira pour nous les carnets intimes de Marylin Monroe ; il y aura un spectacle de marionnettes sur des textes de Jacques Prévert ; “Vieillesse, la réalité des mots” à l’église Saint Pierre par Alain Jean, auteur de “La vieillesse n’est pas une maladie”. Jean Pruvost (qui enseigne la lexicologie et la lexicographie à l’Université de Cergy-Pontoise), connaît les mots comme sa poche. Avec “Promenons nous dans les mots francophones”, il nous entraînera dans une balade pleine de bagou, volubile comme les griots, avec la jactance des titis parisiens, l’accent des régions ou des rappeurs pour donner de la voix avec truculence, ou susurrer à l’oreille de sa voisine. Et j’en oublie… 
Citons tout de même les animations de rue, les expositions au Prieuré, les films, la grande librairie du festival.

Francois-Marthouret

Côté spectacles, je n’ai pas tout dit non plus. En voici encore quelques uns, parmi d'autres….
Apollinaire, “Mots d’amour et de guerre” par un excellent comédien : François Marthouret, accompagné par la musicienne Géraldine Laurent. Après une douloureuse rupture avec la femme pour laquelle il écrivit les fameuses lettres à Lou, Apollinaire s’engage volontairement le 5 Novembre 1914 et fait une autre rencontre. Les lettres quasi quotidiennes qu’il envoie du front à Madeleine vont révéler une adoration amoureuse foudroyante qui se mêle étroitement à la violence de la guerre.…

“Quichotte et Panza”, dimanche à la salle des Fêtes. En adaptant le texte vif, joyeux et foisonnant de Cervantes, Claude Guyonnet s’est concentré sur le fameux duo formé par Don Quichotte et Sancho Panza. Une version sensible et drôle de deux imaginaires qui s’entrechoquent…

Il y a deux ans, Marcel Amont était au festival pour une conversation à bâtons rompus avec le public. Les réactions enthousiastes des spectateurs lui ont donné l’idée de revenir avec un vrai spectacle, “Marcel raconte et chante Amont” pour se raconter.

Poc

Et pour finir… Dimanche 3 juin, un concert jonglé a nul autre pareil, dynamique, drôle et virtuose. La compagnie Poc aura le dernier mot pour ce spectacle …sans un seul mot.

> À la suite de deux coupes successives dans les financements promis, le Festival du Mot se trouve en bien mauvaise posture financière, mais l’édition 2018 est maintenue. En effet, les engagements pour le mois de mai avec les artistes, les partenaires, l’équipe étaient déjà pris.  Il était trop tard pour stopper les projets déjà lancés. On sait que la conjoncture n’est pas favorable au financement de la culture (encore la dette….), et, pour le moment, les pouvoirs publics n’ont pas réagi à l’appel au secours de l’association “Mot et mots” organisatrice du festival.  Alors, que vous ayez ou non de l’argent, du blé. du cash, du flouze, du fric, du grisbi. de l’oseille, des pépettes, du pognon ou du trèfle, le Festival vous attend nombreux cette année comme depuis treize ans.Une souscription en ligne est organisée, on donne ce que l’on peut. >>> Lien.  Le festival du mot le mérite bien.

> Photos, de haut en bas. Vincent Roca. François Rollin. Philippe Frémeaux. Frédéric Encel. Joanna Revis. Yannick Jaulin.  Hala Mohammad. Caroline Ducey. François Marthouret. La compagnie Poc.

> Programme complet du mercredi 30 mai au dimanche 3 juin sur le site du Festival du mot. >>> Lien.

> La plupart des événements, conférences et animations sont gratuits, entrée libre partout (Attention il y a foule ! Aussi le festival distribue des tickets d’entrée devant la salle 45 minutes avant le début), seulement une douzaine de spectacles sont payants. 

> Billetterie à l’Office de tourisme : 5 Place Sainte Croix. La Charité-sur-Loire, du 7 au 27 mai, de 14 h 30 à 18 h 30. Téléphone 03 86 70 15 06. contact@lacharitesurloire-tourisme.com


.

 

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.