UFC Que choisir. Qualité de l’eau. Le Cher peut mieux faire. 

Précédent
carte-eau

95,6% des consommateurs français peuvent boire l’eau du robinet en toute confiance, mais près de 2,8 millions de citoyens sont encore desservis par une eau polluée aux pesticides, aux nitrates ou au plomb, indiquait l’UFC-Que choisir le 26 janvier, en commentant sa nouvelle carte interactive sur la qualité de l'eau potable. “ 
Pour réaliser sa carte, l'association a employé les chiffres publiés par le ministère de la Santé sur les réseaux de distribution des 36.600 communes françaises. C’est ainsi que 95,6% des Français sont alimentés avec une eau qui respecte “la totalité des limites réglementaires et ce tout au long de l’année". Quant aux résultats non conformes, ils sont d'abord causés par les pesticides. Ces poisons, dits “produits phytosanitaires” en langue de bois, constituent la "première cause de non-conformité" touchant 2.271 communes et deux millions d'habitants. Quant aux nitrates, ils polluent 370 communes, où vivent 200.000 habitants.

Dans un article du 4 février 2017, Le Berry Républicain a fait écho à l’enquête de UFC-Que choisir" en consacrant une page à la qualité de l'eau du robinet dans le Cher. 
"Une eau pas si claire" dit le Berry Républicain, ce qui est vrai. "L'eau dans le Cher est plutôt correcte" déclare l'Agence Régionale de Santé. Ce qui est faux, dit Danielle Desmoulières de l’Association de veille environnementale du Cher (Avec), interrogée par gilblog.
“L’exemple emblématique, c’est Mehun-sur-Yèvre qui en est à sa troisième dérogation préfectorale d’autorisation de distribution d'eau impropre à la consommation (plus de 50 mg/l de nitrates), qui a été oublié dans cet article… "Et de poursuivre… Le "gage de pureté de l'eau par les captages profonds" écrit le journal, “mais ce n’est plus fiable. Par exemple : un des captages du Porche à Bourges à 100 mètres de profondeur est beaucoup plus pollué (plus de 100mg/l de nitrates) que celui le plus près de la surface à 23 mètres alimenté en grande partie par infiltration par l'eau de la rivière !…”
Autre exemple cité par Danielle Desmoulières : L’eau du réseau à Bourges diluée à l’eau de la Loire a "permis" en 2002  de passer de 59 mg/l de nitrates à 30, 35 mg/l… Mais la dilution ne supprime pas la pollution !
eau-labo

Tout le monde l’aura compris : en diluant l’eau polluée avec de l’eau propre on repousse à plus tard la réaction nécessaire puisque de cette manière on ne fait rien contre la pollution, on ne s’attaque pas à sa cause. C’est ainsi que toutes les communes du Cher sont touchées, plus ou moins, mais toutes (voir carte 2013).

Et l'eau de surface moins polluée par les nitrates et pesticides est cependant plus contaminée par les bactéries, d'où l'apparition hors norme (décrite par la cellule eau de l'ARS) des dérivés de javel utilisés pour décontaminer...

> Selon l’ARS il n’y aurait que deux points noirs : Argent sur Sauldre (eau trop chargée en nitrates) et Marseilles les Aubigny (trop chargée en bromates - eau de javel).
Mais l’article du Berry relève d’autres points noirs, comme des traces de pesticides relevées à Lury sur Arnon, le fameux captage du Porche (toujours pas guéri de ses nitrates), les chlorites dans l’eau de Vierzon et de Bourges provenant de la désinfection des eaux au dioxyde de chlore, la présence de chlorure de vinyle à Aubigny à cause de vieilles canalisations en PVC.

> “74, c’est selon l’ARS centre Val de Loire le nombre de captages d’eau en service actuellement dans le département du Cher” annonce Le Berry Républicain sans faire d’autre commentaire. Mais, en passant de 118 captages à 74 de 1998 à 2015, le Cher qui faisait déjà partie des vingt départements français comptant un très faible nombre de captages d'eau de consommation (moins de 150), a perdu 44 captages d'eau potable en dix sept ans, le tiers de ses moyens d'alimenter la population ! Une paille ….que Le Berry a omis de relever !

> Bref, une eau pas si claire, en effet !

> La Carte interactive de la qualité de l’eau de l’UFC Que choisir. >>> Lien.

Le Berry Républicain. La qualité de l’eau potable dans le Cher est “plutôt correcte”  >>> Lien. 
> Lire aussi dans gilblog :  L’eau dans le Cher. Un état préoccupant.  >>> Lien
L’eau dans le Cher, état des lieux. >>> Lien. 
Vierzon. Le Bois blanc n’est pas blanc-bleu. >>> Lien. 
Vingt deux nouvelles communes du Cher vulnérables aux nitrates ! >>> Lien.
L’eau potable de Mehun est-elle bonne ?  >>> Lien.
Combien de fermetures de captages d’eau potable dans le Cher ?  >>> Lien. 
Retour de l’eau de source  à Neuvy deux clochers.  >>> Lien.

> Association de Veille Environnementale du Cher. 02 48 66 08 20  http://avec18.wix.com/veille18


 

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.