Lyon à pied et à table. 

Suivant

restaurant_lyon

Le "Café des fédérations, maison fondée ici depuis bien longtemps" dit l'enseigne.

Après avoir descendu la colline de la Croix rousse par les rues et les traboules, s'être perdu une fois ou deux, avoir enfin trouvé la "cour des voraces" et révisé un peu son histoire...

VoracesMarie

Au fond de la "Cour des voraces", un escalier, tragique comme la révolte des canuts, conduit à une traboule. Les immeubles appartiennent à l'OPHLM.

...frôlé quelques fantômes de canuts, admiré les panoramas depuis les terrasses des jardins publics, à la fin de la matinée on arrive près de l'opéra, face à l'Hôtel de ville. Il est temps, on ressent un petit creux.

Le nom de " bouchon " donné à certains restaurants lyonnais vient du fait qu'autrefois pendant que les clients mangeaient, on " bouchonnait " leurs chevaux en les frottant avec un bouchon de paille. Considéré comme un conservatoire de la cuisine lyonnaise et une des meilleures adresses de la ville, le "Café des fédérations" accueille les amoureux du gras double, du tablier de sapeur (mariné deux jours avec vin blanc et moutarde), ou de la tête de veau sauce ravigote. On ne fait pas la révolution le ventre vide a dit un grand homme (on ne devient pas grand homme si l'on n'est pas gourmand), et bien, si la République nous appelle, nous passerons d'abord au "Café des fédérations !

BouchonCafedesFederations - copie

Souvenez vous de cette façade, 8 rue du Major Martin dans le premier arrondissement de Lyon. 04 78 28 26 00. http://www.lesfedeslyon.com/

En entrée, un plat de charcuterie et plusieurs saladiers généreusement remplis de lentilles sauce moutarde, cervelas et pommes tièdes, salades variées selon la saison... un petit buffet de hors-d'oeuvre, en somme. Puis le choix nous est offert entre spécialités lyonnaises comme le boudin aux pommes,  le lapin à la moutarde, gras double, tête de veau, gâteau de foies de volaille, civet de joues de porc, andouillette sauce moutarde, quenelle de brochet... Nous avons opté pour le civet de joue de porc, c'était jouer en finesse. Fromages régionaux, cervelle de canut, tarte aux pommes, j'en passe. Un pot de Morgon pas prétentieux, avec le fruit du gamay en bandoulière, nous a gaiement désaltérés. Tout cela servi avec efficacité par une équipe féminine enjouée, qui bouscule gentiment le client... Le cadre est inchangé depuis des décennies dit-on, ça semble vrai ! On se régale, on se sent bien, le menu est abondant (mais sans excès) et l'addition est très douce (48,5 € pour deux). **

PlaceDesTerreaux209

La fontaine de Bartholdi, Place des Terreaux, face au Musée des Beaux Arts.

À quelques pas c'est la Place des Terreaux, sa fontaine, ses cafés avec terrasses, la fontaine de Bartholdi avec les chevaux dont les  naseaux fument ! Ne pas manquer le musée des Beaux Arts, ses collections, ses expositions et son calme patio.

On poursuit en traversant la Saône, direction le vieux Lyon. Un petit quartier plein de charme, entièrement restauré, où le style renaissance domine, 

LyonVitrail786court

Vitrail de la cathédrale, tiens, on dirait l'escalier de la "cour des voraces" .

bouquinistes, galeries, bouchons et bistrots, petites places arborées, belle cathédrale. Quelques pas de plus et c'est le quai de Saône, le pont et la place Bellecour.

LyonSaone794

 ** Oui, oui,  je répète l'adresse !  Café des Fédérations. 8 rue du Major Martin. Lyon, 1er. 04 78 28 26 00. http://www.lesfedeslyon.com/

MursBlancs...

Sur les murs de Lyon.   Habile transition (?) vers la page sur les murs peints. Cliquez sur ce lien.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.