Résistance. Le fils et la mémoire du père.

JC-Sandrier-et-son-livre

Qu'on partage, ou pas, les opinions de Jean-Claude Sandrier, on doit reconnaître que cet enfant de Châteaumeillant a l'amour filial, et du Berry, chevillés au corps. D'où ce petit livre souvenir de cent vingt pages, à la fois livre d'histoire et de mémoire, à la fois hommage à un père courageux et aux justes de Châteaumeillant. C'est aussi un livre très moderne puisqu'il donne à lire un document fondateur de la République. D'où son titre :" Avant l'oubli, Résistance".

Jean-Claude Sandrier présentait son ouvrage mercredi 29 avril à l'amphitéâtre des Archives départementales en présence d'Alain Raffesthain et devant une salle où figuraient de nombreux anciens résistants. Le livre est une réédition des mémoires de Roger Sandrier (novembre 1921-mai 1997), augmentée de plusieurs textes et documents. La précédente édition est épuisée.

couv-Sandrier

L'ouvrage comprend trois parties principales.

> Les souvenirs de Roger Sandrier, élément principal du livre, qui relatent son activité de résistant dès 1940 dans la France occupée, et de combattant durant l'offensive de l'Armée du Rhin contre les armées allemandes. Un récit particulièrement vivant, qui nous fait entrer d'une manière très concrète dans la vie d'un résistant de la première heure. En effet, Roger Sandrier accomplit ses premiers actes de résistant à dix-neuf ans, à Châteaumeillant où il est membre du groupe de direction du PCF clandestin.
Clandestin en mars 1943, il occupe différentes responsabilités dans plusieurs départements. Capitaine chez les Francs Tireurs et Partisans Français (FTPF), il participe à de nombreuses actions armées et aux libérations de Montluçon et Moulins. Après une formation "officielle" à l'École Militaire, il part rejoindre l'Armée du Rhin avec le grade de Capitaine.
Roger Sandrier a été nommé Chevalier de la Légion d'Honneur le 22 septembre 1953. Il est aussi titulaire de la Croix de guerre et de la Croix du Combattant volontaire de la Résistance.

> Le Programme du Conseil national de la résistance (CNR). Un document à la fois historique et d'actualité qui voulait pour notre pays un ordre social plus juste. Un projet mis à mal dans la France actuelle, soumise à une politique qui considère les êtres humains comme des objets dans une guerre économique délirante.

> Le discours d'Ida Apeloig-Rozenberg à la cérémonie de Châteaumeillant le 3 juin 2004  lu devant le Conseil Municipal. Dans ce texte émouvant elle remercie la population de Châteaumeillant pour son action qui a permi de cacher une centaine de juifs (dont son père), recherchés par le régime de Vichy, et de les sauver des camps d'extermination nazis.

plaque-chateaumeillant-1

Et Jean-Claude Sandrier conlut en ces mots :"Je pense à mon père qui s'est longtemps interrogé sur l'utilité d'écrire sur son expérience de Résistant. J'ai envie de lui dire : Tu vois, ça sert à ça ! A ne pas oublier, à honorer les combattants de la Liberté, parfois combattants de l'ombre, à continuer sans relâche le combat pour le respect des Hommes. Car, j'en suis convaincu, l'esprit de résistance reste, aujourd'hui comme hier, la condition première de toute espérance.
Merci de ce que tu as fait, avec beaucoup d'autres, pour que notre génération et les suivantes vivent dans un pays libre, selon les principes républicains, même si je sais que tu aurais souhaité que ces principes et ces valeurs soient un peu plus fortement affirmés et plus concrètement appliqués. Mais cela c'est peut-être à d'autres générations de l'accomplir.
Ton témoignage atteindra son but : rendre hommage à celles et ceux qui, par leur courage, leur volonté, leur audace, ont fait honneur à notre pays en rejetant le fascisme et ses monstruosités." 

> "Avant l'oubli, Résistance". Mémoires de Roger Sandrier, ancien résistant, Chevalier de la Légion d'honneur. Suivi du Programme du Conseil national de la résistance. Un livre broché et illustré de documents d'époque. Format 14X20 centimètres. 120 pages. Prix 15 euros. En vente dans les librairies du Cher, à Henrichemont et à la Librairie La Poterne à Bourges.

> Jean-Claude Sandrier, a aussi publié chez AàZ "George Sand, le parti du peuple", une étude qui éclaire un aspect méconnu du grand écrivain. Une George Sand très éloignée de l'image "consensuelle" et carrément amputée (pour ne pas dire censurée) qu'on donne d'elle de nos jours. Un livre qui étonnera plus d'un lecteur. 
Jean-Claude Sandrier a passé sa jeunesse à Châteaumeillant. Il a été Conseiller général du Cher de 1988 à 1998. Il a été maire de Bourges de 1993 à 1995. Il a été député du Cher de 1997 à 2012.

> Illustrations, de haut en bas. 1/Jean Claude Sandrier présente le livre de souvenirs de son père. 2/ La couverture de l'ouvrage. 3/ Plaque dévoilée lors de la cérémonie du 4 novembre 2004 à Châteaumeillant (cliquez sur la photo pour l'agrandir).

> Pour ceux qui veulent en savoir plus :

Conseil national de la Résistance. Je recommande la video de cette conférence de l'historienne Annie Lacroix-Riz (agrégée d'histoire, docteur-ès-Lettres, professeur d'Histoire contemporaine à l'université Paris VII-Denis Diderot).  >>> Lien.

> Le Programme du CNR dans Wikipedia. >>> Lien.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.