“La Commune de Paris.  L’école primaire de la liberté”, par Sebastian Haffner.

Haffner-LaCommune

S’il ne fallait qu’un petit livre pour dire l’importance de la Commune de Paris et la résumer, peindre ses traits essentiels, dire comment l’époque l’a fait naître, ce serait sans doute celui là. Et ce petit livre est peut-être un grand par l’intelligence de sa synthèse et sa hauteur de vue.. 

Écrit d’une plume alerte, n’hésitant pas devant les exemples et les comparaisons audacieux, c’est à la fois le premier livre d’introduction à cet épisode historique, et l’analyse d’un événement fondateur de l’ère moderne. Mais ce n’est pas une énième histoire de la Commune, c’est une réflexion approfondie sur sa signification et ses répercussions.

Cet essai, regard d’un grand intellectuel sur la plus grande tragédie sociale du dix neuvième siècle en France, a été publié en allemand pour la première fois dans le magazine Stern en 1971. Il est écrit dans un style journalistique et d’une lecture facile.

Commune-cerisiersebastian-haffner

Historiquement, dit Haffner, la Commune est certes une page très importante de l’Histoire de France, mais l’infamie qui s’attache encore au souvenir de son écrasement en fait un mythe universel. 

Durant les soixante-douze jours de son existence, la Commune de Paris pose pour la première fois les enjeux sur lesquels on se bat encore aujourd’hui dans le monde entier : démocratie ou dictature, système des Conseils ou parlementarisme, socialisme ou capitalisme du bien-être, sécularisation, armement du peuple, laïcité, émancipation des femmes, éducation pour tous. Tout cela est soudain mis à l’ordre du jour par les communards. Tout cela est spontanément ébauché sous la Commune. 

Il n’est donc pas étonnant que les révolutionnaires et certains grands hommes politiques de notre époque évoquent régulièrement le souvenir de cet événement et s’en réclament encore. …Et que de nombreux historiens y aient vu un sujet d’étude majeur.

Mais, chose frappante, tous parlent de la Commune et peu savent comment elle apparut, comment elle se déroula et de quoi elle périt. Le mythe a étouffé l’histoire. L’historiographie “officielle” et conservatrice s’est adonnée pendant des décennies à la diabolisation, l’historiographie socialiste à la glorification de la Commune. C’est seulement récemment, dit Haffner, que certains historiens français sont parvenus à dresser un tableau convaincant de la Commune de Paris… En passant, son livre rétablit la vérité sur les principales erreurs, mensonges ou calomnies, et fait une synthèse que l’on pourrait qualifier de lumineuse.

Les spectres des communards et des fusillés continuent de se battre aujourd’hui encore pour le programme de la Commune. Ils hantent toutes les révolutions du vingtième siècle et du siècle à venir.

> Sebastian Haffner (1907-1999) est une grande figure de l’historiographie moderne et de la réflexion politique en Allemagne. Ses livres traitent principalement de l’histoire allemande du vingtième siècle. Raymond Aron déclarait qu’il comptait Haffner au nombre des “esprits supérieurs”.


> “La Commune de Paris. L’école primaire de la Liberté” par Sebastian Haffner. Édition bilingue français et allemand. 120 pages dont 60 en français. Un livre broché. Format 11 centimètres x 19 centimètres. Éditions de Fallois. Prix 15 euros. En vente à La Poterne, 41 rue Moyenne à Bourges, Point Virgule et dans les bonnes librairies, Fnac, Cultura, etc.

 Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retiré(e) en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.