Journée mondiale du livre 2017. Numérique, téléchargement, gratuité etc…

Précédent
1-JML-2017

En célébrant la journée mondiale du livre le 23 avril, l'Unesco veut promouvoir la lecture, et aussi l’édition et la protection du droit d’auteur. Cette date est symbolique, puisque c’est l’anniversaire de la mort de Cervantes et Shakespeare, disparus le 23 avril 1616. L’idée de cette célébration trouve son origine en Catalogne où il est de tradition d’offrir une rose pour l’achat d’un livre…. 

Vecteur de création et de partage de l’intelligence et du savoir, par delà les frontières, les langues et les cultures, le livre nourrit la curiosité et la créativité, il favorise le dialogue entre les femmes et les hommes de toutes les origines. Le livre n’est pas seulement un moyen d’évasion, il nous permet de comprendre le monde. Le livre est d’autant plus important que nous vivons un début de siècle  où la culture et la liberté d’expression sont menacées. C’est un symbole “d’espoir et de dialogue que nous devons chérir et défendre” dit l’Unesco.

Comme elle est quasiment ignorée des médias, le succès de la journée mondiale du livre dépend essentiellement du soutien que lui apportent les libraires, les auteurs, les éditeurs, les éducateurs et bibliothécaires, les écoles, les institutions publiques et privées qui agissent dans chaque pays. …Et de tous ceux qui veulent participer à cette fête mondiale.

Mais qu’on ne rêve pas, le commerce tend à prendre une place importante dans cet événement. Car s’il s’agit de lecture, il s’agit aussi de “l'industrie éditoriale et la protection de la propriété intellectuelle à travers le droit d’auteur”. Ces termes qui cachent mal leur accent très langue de bois méritent qu’on y prête attention. Remplacez “industrie éditoriale” par “industrie de la musique”, ajoutez y “la propriété intellectuelle à travers le droit d’auteur” et vous aurez tout compris, comme si le débat autour de l’Hadopi refaisait surface. Souvenez vous, cette loi qui sous prétexte de protéger le droit d’auteur protège les bénéfices des industriels du disque et de la video.… Ce qui nous ramène aux intérêts sonnants et trébuchants des industries de l’édition qui veulent une part du gâteau toujours plus grosse, et pour qui la lectrice et le lecteur ne sont que des clients…  

1-Journee-mondiale-livre

> Mais parler du livre ne peut se faire sans mentionner l’apparition du livre numérique ! Et voila le retour de la culture et du business des affaires…

À tout seigneur, tout honneur, on commence avec Amazon grand premier sur le marché avec sa liseuse Kindle et son catalogue. La liseuse de la librairie en ligne nous promet tous les livres du monde (enfin presque tous) dans son boîtier qui tient dans la poche.
Mais la Kindle n'est pas “interopérable” : impossible d'y lire des livres numériques achetés ailleurs que chez Amazon ! Et les livres achetés chez Amazon ne peuvent se lire que sur la Kindle. Ah zut !
Apple fait la même chose avec ses iBooks. Achetés sur l'iBook Store ils ne sont lisibles que sur un iPad.
Et la Fnac, avec sa liseuse Kobo, fait encore la même chose. Re zut !
À peine née, la liseuse est un maquis de “systèmes propriétaires” fermés par des verrous logiciels, qui tiennent le client prisonnier. Re re zut !

Une nouvelle bataille : pour ou contre “l’interopérabilité” du livre numérique est ouverte. D'un côté, les libraires et éditeurs français soutenus par le ministère de la Culture, de l'autre, les multinationales étatsuniennes : Amazon et Apple.

Mais si on veut que la culture se diffuse et que les œuvres circulent, il faut enlever barrières et péages, et contraindre les opérateurs à le faire….
Espoir : un format de livre numérique universel a vu le jour, c’est le format e-pub. Il reste à simplifier son utilisation. Et pour choisir l'ouverture (c’est à dire l’interopérabilité), il existe maintenant une nouvelle solution de lecture standard, qui rend l'œuvre lisible dans n'importe quel environnement tout en la protégeant du piratage, c’est TEA. Outre Decitre et Cultura, une dizaine de librairies et des éditeurs utilisent les liseuses et fichiers numériques interopérables de cette PME française. Citons Système U, Chapitre et Le Furet du Nord, ainsi que des éditeurs comme Bayard et Arlequin.

1-Bouquiniste-1-630x0

> Si la journée mondiale du livre sert à en favoriser la commercialisation, on peut regretter le peu de place fait au livre libre et aux nouveaux développements de la culture permis par le numérique.
Promouvoir la lecture voudrait que l’on donne libre accès au livre. Mais pendant que les éditeurs pilonnent et détruisent des millions d’invendus chaque année, l’accès libre et gratuit aux livres est passé sous silence. Le livre numérique gratuit en libre téléchargement serait pourtant la meilleure solution pour promouvoir la lecture partout sur la planète. Notamment pour ceux dont les ressources financières rendent difficile l’achat de livres, tous ceux dont l’importation d’exemplaires papier en leurs pays en fait grimper le prix au-delà du raisonnable. 

Tous les adeptes du libre accès à la culture, notamment au livre numérique, devraient peser de tout leur poids pour rééquilibrer la balance entre le commercial et le gratuit à l’occasion de la Journée mondiale du livre.

> Et il en est d’autres que cette journée institutionnelle oublie, ce sont les bouquinistes dont la contribution à la diffusion du livre n’est pas des moindres ! Réparons cette injustice et allons faire un tour dans leurs boutiques des rues de Bourges et de La Charité sur Loire, allons fouiner sur leurs stands à la Halle au blé et dans les brocantes de France et de Navarre. Eux aussi sont des amis du livre qui méritent d’être fêtés !


> La page de la Journée mondiale du livre sur le site de l’Unesco. >>> Lien.
Faites le plein de livres numériques gratuits à télécharger. >>> Lien. 
Pour le livre numérique gratuit. >>> Lien.
Neobook. Vaste catalogue de livres numériques à télécharger. >>> Lien. 
Livres pour tous. Des milliers de livres numériques à lire gratuitement sur votre PC, tablette numérique, smartphone ou toute liseuse électronique. >>> Lien.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.