Le voyage de Berlaudiot.

Les nouvelles histoires de Berlaudiot.


mao-et-veau-1

Attablés au bistrot de la Zézette (à la Charnivolle) pour boire un coup, trois copains de Berlaudiot racontent leurs voyages. L'Émile est allé à Gien l'autre jour, Julien est allé à Orléans la semaine dernière, et Paulin à Paris avant les fêtes. Et ils décrivent leur trajet en autocar, en voiture ou en train, et combien de temps ça a duré. Et les détails de leurs séjours, les marchés, les monuments qu'ils ont vu. Et les menus de leurs repas dans les restaurants. Et ce qu'ils ont rapporté à leurs femmes. Et ça n'en finit pas.

Pendant qu'il les écoute, Berlaudiot vide des chopines, et comme il a rarement quitté La Charnivolle et n'est pas allé plus loin que Mareuil sur Clavière, Bourges ou Châteauroux, il n'a rien de nouveau à dire.  Après avoir écouté ses copains et avoir vidé d'autres chopines, il n'y tient plus et invente une histoire de voyage. Et Berlaudiot se met à raconter qu'il est allé jadis en Chine et que là-bas, il a appris le chinois. Ça leur coupe le sifflet, à Julien et à Paulin.

L'Émile, qui a un cousin éloigné qui loge à Levroux et dont le gendre doit aller bientôt en Chine avec un circuit organisé par l'agence touristique du Crédit Agricole de Vatan (tu sais bin, celle qu'est près de la mairie), lui demande de lui apprendre quelques mots.

"Par exemple, dit l'Émile, comment qu'c'est qu'y disent : un éléphant" ?- 

"Pourquoi choisir un mot qui servira à rin ? Y zont point d'éléphants", répond Berlaudiot. 

"Bin alors, comment qu'y disent un moustique" ?

"Éléphant", "moustique", Émile, t'es toujours dans les estrêmes ! Ceux bêtes là qu't'as choisies, a sont bin trop grousses ou bin trop ch'tites. Là-bas, on n'aime pas beaucoup les gens qu'exagèrent, pasque j'vâs t'dire : el'chinois il est tout dans la finesse. Tu pourrais pas choisir eun'  bête ed' taille raisonnab' ? "

"Alors, si j'veux acheter un viau, comment que j'dis ? Allez vas y Berlaudiot."

"Quand j'ai quitté la Chine, les viaux y venaient juste e'd naître. Y zont pas eu l'temps d'yeu donner des noms ! "



Si le sens d'un mot vous échappe, vous le trouverez le dans le glossaire du parler berrichon de gilblog. >>> Lien.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.