Berlaudiot, mais qui qu’c’est donc ?


Les nouvelles histoires de Berlaudiot.


Berlaudiot-la-malice-2

Les gars de La Charnivolle aiment s’amuser aux dépens de Berlaudiot, ils essaient souvent de le piéger avec des questions carrément impossib’, ou de lui jouer un tour pendab’. Un jour, alors qu’ils sont tous attablés chez la Zézette Descloux, Julien Testard le boulanger (dit "la belette”) interroge Berlaudiot.

Berlaudiot toué qu’es versé dans la science, eul’ zodiaques, tous ceux machins et tous ceux mystères là, dis-nous qui qu’est l’plus util’ : eul’ soleil ou bin la lune ?

- Alors là, j’te réponds : la lune sans aucun dout’, pasqu’al’ éclaire quand y fait nuit. Mais l’soleil y veut éclairer quand y fait jour ; ça sert d’a rin ça ! dit Berlaudiot.

Et bin moué j’vous dit que l’premier âne y s’moque des oreilles eud’ l’aut’ ! Dit la Zézette qui s’esclaffe en leur servant une nouvelle chopine.

À peine Berlaudiot a-t-il répondu que Antoine Massicot, le quincailler, entre dans le bistrot. Il apostrophe Berlaudiot en lui reprochant de ne pas payer sa dette d’outillage. 

- Antoine, demande Berlaudiot, combien qu’c’est ti que j’te dois au juste ? 

Cent cinquante euros et trente sept centimes, crie Massicot, en colère.

- D’accord, d’accord, répond Berlaudiot. Tu sais bin que j’vas t’payer cinquante euros d’main, cinquante à la fin du mois et cinquante aut’ eul’ quinze du mois prochain. Ça veut dir’ que j’te dois plus qu’trente sept centimes ! C’est ti pas hontabe de m’fée honte eud’vant tout l’monde chez la Zézette et d’chicaner pour une ch’tit’ dette de seu’ment trente sept centimes ?!?!

Massicot, ça y coupe eul’ sifflet. Y sait pas quoi répondre.

Berlaudiot, t’es vraiment un gars imaginant, s’exclame Julien Testard. Parfoué on dirait qu’t’es un berlu, et pis, l’coup d’après, on croirait avoir affée à un lisard capab’ eud voler et d’envorner n'importe qui !
Allons, Berlaudiot, sois franc pour eun’ foué,
poursuit Julien Testard, dis-nous donc qui qu’t’es en vérité : c’est ti qu’t’es un filou ou bin un bordiniau ?

- Bin, filou ou bordiniau ça dépend, répond Berlaudiot. Y a un un proverb’ eud’ cheu nous qui dit qu’la berlauderie al’ est aussi un don. Et c’que je peux t’dire à c’t’heure, mon gars, c'est que j’me sens just’ entre les deux ! 


> Si le sens d’un mot vous échappe, vous trouverez la réponse dans le Glossaire du parler berrichon de gilblog. >>> Lien. 

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.