Berlaudiot et la justice.

Les nouvelles histoires de Berlaudiot.


1-juge-fond-rouge

Entre Étienne Babillot le fermier, dit “ e raboulou”, et Hector Trémeau le maraîcher, dit “chicoin”, une ch’tit’ affée de limite de terrain est dem’nue eun’ grousse affée, a s’est même env’nimée. 
Mais coum’ a dit la Zézette :
“eul’ diab’ berce de rêves eul’ chicaneux qui soumeille”. À tel point que Babillot, connu pour être soumard et dur en affaires, entame une action en justice pour avoir gain de cause.

Et v’la ti pas que l’Babillot demande à Berlaudiot de témoigner en sa faveur au tribunal. 
D’abord Berlaudiot refuse. Il invoque son ignorance de ce qui oppose ses deux voisins, et dans ces conditions, accuser Trémeau serait un faux témoignage. 

Mon pauv’ Berlaudiot, dit la Huguette, tu vas en tirer que d’la malheurance. “Chicane engendre pauverté” coum’ disait ma mée, tu voué bin ! se lamente-t-elle… 

Mais Babillot assure que c’est sans importance et sans danger et qu’il suffira de répéter sa leçon devant le juge. Et puis, il saura se souvenir de ce service, sa truie vient justement de faire des ch’tits cochons, il en réserve un pour son ami Berlaudiot .…

Un beau jour, les v’la convoqués au Palais de Justice de Bourges.

Le juge entend les arguments des parties, interroge le plaignant, appelle les témoins, et c’est le tour de Berlaudiot.

Monsieur Berlaudiot, confirmez vous que le terrain du plaignant monsieur Babillot, a été amputé d’une bande de deux mètres de large sur une longueur de deux cent mètres et que monsieur Trémeau y a planté des choux ?

- Dame oui, monsieur le juge, non seulement je l’confirme et j’ajout’ qu’il a semé aussi des naviots et pi des treufes, qu’il a enfoncé la bouchture et cassé l’portail pour fée passer l’tracteur et pi qu’il y a donné eun’ raclée d’coups de poings à Babillot, même que ça l’a couché pour huit jours !. 

Comment ça, Berlaudiot ? Le plaignant n’a jamais parlé de bris de clôture, ni de coups et blessures ?!

- …Et même qu’y a lancé eun’ ferlampée d’insultes et qu’il l’a m’nacé anc’ des m’naces !

Monsieur Berlaudiot, ce que vous affirmez est très grave. Est-ce que c’est vrai ? Jurez vous de dire la vérité ?

Alors Berlaudiot prend l’air du gars qu’a pas inventé l’bouton à quat’ trous et répond :
- Oh bin, m’sieu l’juge, ça l’a pas grousse importance, pas b’soin d’jurer d’la vérité, pisque Babillot y m’a dit qu’j’on été convoqué pour fée son faux témoin !


> Si le sens d’un mot vous échappe, vous trouverez la réponse dans le Glossaire du parler berrichon de gilblog. >>> Lien. 

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.