Hydrogène sulfuré au pic Montaigu.

Cyril&Celine-Desmoulierescalendrier des emanations

Depuis 2014, des émanations de sulfure d’hydrogène provenant du “Site de stockage de déchets non dangereux” exploité par Veolia à Saint Palais, à côté du pic Montaigu incommodent les habitants du village et des alentours. Céline et Cyril Desmoulières qui ont fait renaître la briquetterie du Pic, près du site Veolia sont excédés par la persistance des nuisances et craignent pour leur santé et celle de leurs enfants..… 

“Dès qu’on ne voit plus ni mouches ni papillons, je sais que ce jour là, mon mari sera malade”. “En sortant de la maison chaque matin, je regarde la girouette pour savoir si nous serons incommodés ou non”. “Ça sent l’œuf pourri, ces jours là, mon mari est trop essoufflé, il ne peut même pas jouer au ballon avec les enfants”. “Quand on coupe l’herbe avec la tondeuse, ça fait remonter dans l’air tout ce qui s’était accumulé sur le sol”. “Essoufflements, nez bouché, douleurs aux bronches, étourdissements, pertes d’équilibre, diarrhées, vision trouble, pertes d’attention… voilà les symptômes” “Mon mari est le plus sensible de la famille, ces jours là il est dans l’incapacité de travailler, mais mes deux enfants et moi avons très souvent des diarrhées, des maux de tête, des sensations d’essoufflement, le nez qui coule”. “C’est la même chose chez nos voisins immédiats”. Vous voila dans l’ambiance….

“Nous avons commencé à sentir les odeurs du centre d’enfouissement de Veolia à Saint Palais dans le courant de l’année 2013. Des odeurs désagréables apportées par les vents d’Ouest, nous n’y avions pas attaché une grande importance à l’époque. Mais maintenant, ça dure de quelques heures à une demi journée.”

“Vu les troubles ressentis par Cyril, nous avons consulté un médecin. La première fois, en 2015, d’après les symptômes, il a diagnostiqué la maladie de Lyme, le traitement n’ayant pas d’effet (et pour cause), en avril 2016 nous avons consulté un pneumologue. Il a diagnostiqué une intolérance à un polluant extérieur, le H2S (le sulfure d’hydrogène ou encore hydrogène sulfuré).
Il a aussi mis Cyril en arrêt de travail pour la même raison”
.

Arret-de-travail-CDDanger-H2S-panneau

Après l’incendie qui a touché le centre d’enfouissement la nuit du 23 au 24 juillet 2016 (endommageant une installation étanche du site et laissant s’échapper d’importantes quantités de gaz), des améliorations ont été annoncées par Veolia, et notamment la pose d’une torchère pour brûler les gaz. “Mais il paraît que ça n’est efficace qu’à cinquante pour cent” déplorent les Demoulières.

Après les vives réactions de l’association Respa et de Bernard Ozon, (maire de Saint Palais), Veolia a demandé à quelques voisins du site d’enfouissement de devenir “sentinelles” et de signaler les émanations. Un boîtier de mesures a été posé devant l’atelier de la briquetterie. Malheureusement les mesures effectuées n’ont pas encore été communiquées. “De toutes manière, ils nous ont annoncé qu’ils feront des mesures moyennes et qu’ils ne prendront pas en considération les pics ! Ça perd tout intérêt“ commente Céline Desmoulières. Pendant ce temps, elle note les émanations sur un calendrier qu’elle me montre. Relevés de Céline en mai, juin, août 2016. Les 17, 23, 30 et 31 mai. Le 1er juin, les 2,4, 6, 7, 8, 13, 14, 16 et 29 juin. En juillet, la famille Desmoulières étant partie en vacances, il n’y a pas de relevé. Puis nouveau relevé d’émanations les 10, 11, 13, 19, 31 août. Comme on le voit, les émanations de Sulfure d’hydrogène du centre d’enfouissement de déchets “non dangereux” ne sont pas un phénomène marginal.

La préfecture a été alertée plusieurs fois, les Desmoulières ont entrepris des démarches auprès de l’Agence Régionale de santé (ARS), on leur a conseillé de déposer un dossier au centre antipoison de Lyon, Ils ont interpellé le ministère de la Santé, la Dreal, qui suit l’activité de la carrière d’argile… Toutes ces administrations ont fait preuve d’écoute, mais aucune disposition concrète n’a suivi. Le sulfure d’hydrogène se répand toujours dans l’atmosphère.

“La mise en œuvre de cette filière s’avère très délicate, déclare Bernard Chat (de l’association Respa), qui participe aux commissions de suivi du site, Veolia se heurte à de nombreuses difficultés techniques, et se retrouve toujours contraint à laisser échapper du H2S dans l’atmosphère. Ils disent s’efforcer d’y remédier… sans jamais trouver la solution” (Le Berry Républicain). Alors, est-ce que ça durera jusqu’en 2027 (année de la fin d’exploitation du site de Veolia à Saint Palais) ? Faut-il qu’un accident grave se produise pour que la Préfecture prenne le taureau par les cornes (il y a cinq salariés à plein temps sur le site) ? Rappelons que le 1er juillet dernier, elle a pris un arrêté de mise en demeure pour que Veolia règle la situation sous trois mois. Trois mois, nous y sommes presque. 


> Photos, de haut en bas. Cyril et Céline Desmoulières. Le calendrier des nuisances - cliquez sur l’image pour agrandir. Un arrêt de travail - cliquez sur l’image pour agrandir.


> Lire dans gilblog :
Gaz puant à Saint Palais, ça continue>>> Lien   
Saint Palais. Ça pue toujours ! >>> Lien.    
> “Briques du pic”,  le site web de  Cyril et Céline Desmoulières. >>> Lien. 
> Association RESPA. Chez Bernard Chat. 6 Route de Saint Martin. 18110 Saint Palais  02 48 66 02 59. respa@aliceadsl.fr

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.