La Borne, images de la brocante 2011.

C’est comme le retour des hirondelles, tous les ans le week-end du 15 août, de l’aube à la nuit tombée, la brocante de La Borne envahit le village entier, les routes, les chemins, les champs et la petite place ombragée devant l'ancienne chapelle. Amateurs éclairés ou simples badauds, amoureux des livres ou collectionneurs de grès, la farfouille de l'hétéroclite est ouverte. Certains sont levés de bon matin et vont déjà de stand en stand dès le déballage, la fièvre de la trouvaille anime ces promeneurs à l'air paisible mais le regard aux aguets. Ne pas s'y fier, ils ont l'oeil perçant. D'autres ne sont pas réveillés et préfèrent commencer avec un croissant de la boulangerie et un café à la buvette. Plus tard, d'autres encore déambuleront après déjeuner, l'air absent et l'estomac concentré sur la digestion.

Attention, petite envolée lyrique. La brocante de La Borne est comme un manège où se croisent les personnes et les objets au gré des attirances, des besoins, des souvenirs. On recherche des pièces détachées, des tables avec leurs chaises, des vélos, des cocottes minute, des grès anciens ou modernes, des machines rouillées, des boules à neige, des bigoudis, des pompes fly-tox, des buvards publicitaires, des morceaux cassés pour réparer d'autres morceaux cassés, des montres, des ménagères et des assiettes dépareillées, des tissus et des torchons anciens, des pliants de camping, des osselets, des DVD et des flacons de parfum, des meubles et des nains de jardin... On marchande, on achète, on adopte, on emporte, en attendant que de nouveaux liens se tissent, comme dit l'expression à la mode "...ben oui, je l'ai trouvé à la pucerie de La Borne" ! 

Pour les exposants des stands c'est l'envie de faire place nette et de se débarrasser de tous ces objets du passé devenus superflus, le besoin de se faire un peu d'argent de poche, de passer des heures à bavarder et à marchander, ou encore le plaisir de retrouver des copains et d'arroser les retrouvailles à la buvette. Des fois il pleut, des fois non (cette année c'était les deux), on remballe ou on bâche, une heure plus tard on redéballe... c'est la vie.

À la fin de la journée, la brocante de La Borne (qui est à première vue comme toutes les autres mais tout de même unique), va se poursuivre en musique au café "Chez les filles", ou les pieds sous la table à "L'épicerie" ou au "Kilomètre".

> Cliquez sur une vignette pour ouvrir le diaporama.

> Cliquez sur ces liens, vous verrez aussi les photos de la brocante 2008, celles de la brocante 2009, et les photos de la brocante de 2010

et dans les archives des images de la brocante en 2006


Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.