La Borne, dimanche 28 août. Soirée au lavoir de la Somblure.

lavandiere-somblure-3

Le lavoir de La Somblure à La Borne, a été construit en 1920. Situé à mi pente et alimenté par une source, il est couvert par une toiture à quatre pans inclinés vers le bassin (c’est un lavoir dit “à impluvium”), permettant de collecter et de stocker les eaux de pluies. 

Autrefois, les lessives demandaient un gros travail aux bornoises.
La grande lessive, ou “grande buée” avait lieu généralement à l’automne et au printemps, pour laver l’ensemble du linge de la famille, notamment les draps. Les petites lessives avaient lieu une fois par semaine, pour les petits volumes de linge, principalement les vêtements. 

Il y avait aussi des laveuses professionnelles (les lavandières), payées pour laver le linge, qui allaient au lavoir tous les jours et en toutes saisons. 

La lessive à l’ancienne commençait à la maison. Le linge était mis à tremper dans l’eau claire pour éliminer les premières taches. Il trempait ensuite dans de l’eau additionnée de sel de soude pour détendre les fibres des textiles. Puis on faisait couler dessus de l’eau chaude additionnée de lessive.

Après la Première guerre mondiale, arrivèrent les lessiveuses “à champignon” dans lesquelles l’eau bouillante montait par le tube du champignon et arrosait le linge automatiquement. Puis on savonnait, on brossait en insistant sur les dernières taches et on rinçait. Les femmes allaient ensuite au lavoir. 

Le linge était d’abord battu avec un battoir de bois pour faire pénétrer le savon dans les fibres. Ensuite, c’était le rinçage à l’eau froide du bassin, au plus près de l’arrivée de la source. Tout ce travail se faisait à genoux dans un “cabasson". Puis le linge était tordu à la main pour faire sortir le reste d’eau. Dernière étape, le linge était installé au soleil pour sécher. 

Dernière étape, c’est une façon de parler, car il fallait encore remonter la pente du chemin du lavoir pour rapporter la lessive à la maison à force de bras, ou dans la brouette…

Au long des années, le lavoir de la Somblure a connu quelques vicissitudes. Abimé par une tempête, le feu, diverses dégradations, sa couverture détruite, il a été restauré plusieurs fois. Récemment, en 2013, les habitants, de La Borne, épaulés par la commune de Morogues, ont fourni six cents heures de travail pour la réhabilitation de ce lieu de dur labeur rempli de souvenirs.

C’est l’évocation de ce passé, de la vie au lavoir de La Borne et de la mise en valeur du lieu, que propose l’association “La Bornemuse” en musique et en chansons avec le duo “Berry 1842”. Un collectage auprès des anciens de La Borne et des environs, puisé dans le répertoire de l’époque, constituera la matière de cette soirée pas ordinaire.

> Rendez vous au lavoir de La Somblure à 18 heures le dimanche 28 août 2016. Le spectacle sera gratuit. On pourra pique niquer sur place en soirée. 

> Informations pratiques. Attention il n’y a pas d’éclairage public au lavoir. Il est recommandé de garer son véhicule dans La Borne et descendre à pied le chemin du lavoir. En cas de pluie, le spectacle se déroulera aux Ateliers Talbot à La Borne.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.