Au revoir Michel Lepareur.

Tchao Michel.

Entre Toscane et mouche de pêche, tu es parti faire le grand voyage.

Tu emmènes avec toi ta boîte de fusains et ton vieil ami le rouleau de papier.

On s'évadait dans tes dessins, on aimait boire ton café, les fins de semaine à La Borne entre brouillard et pluies éparses...

La maison "était bonne".

On pouvait se croiser la nuit quand on s'attardait après une expo !

Sur un grand rouleau de papier tu avais retracé ta vie... de peinture.

Tu savais parler de Vassil Ivanoff et de ces histoires du village qui s'essaiment comme des feuilles de gingko à l'automne... La fin du rouleau.

On s'est croisés l'été dernier sur ton beau vélo.

Tu étais fier, c'était pour le quinze août.

Tu souriais, tu étais heureux !

Tchao Michel.

 [Thierry Bucquoy]


Michel Lepareur nous a quittés, nous et La Borne qu'il aimait tant. C'était le 13 juin 2011.

Michel-Lepareur-Photo-FQuiney-200

Michel Lepareur  est né le 23 mars 1952 à Caen. Après ses années d'études à l'école des Beaux Arts de Caen commencées en 1968, Michel arrive à La Borne en 1973 où il côtoie Pierre Mestre et Vassil Ivanoff. Son premier atelier de peinture est alors aux Talbots le "Point du jour". En 1974 il rencontre Françoise Quiney, céramiste, et quelques années plus tard, le jeune couple s'installe dans l'ancien atelier d'Armand Bedu attenant au grand four couché où Françoise expose ses poteries et ses sculptures.

Depuis 1984 Michel Lepareur employait le fusain comme moyen d'expression parallèlement à la peinture à l'huile, pour en faire son media exclusif en 1993. Mais on ne peut pas dire qu'il a jamais délaissé la peinture, car dans les mains de cet homme talentueux, le fusain était un matériau aussi riche de possibilités que l'autre. Avec le fusain, ce moyen apparemment pauvre, voire austère, Michel a construit au fil des années une oeuvre originale et diverse, inspirée par la nature. Pas de doute, on reconnaît ses créations du premier coup d'oeil, l'harmonie, l'équilibre, une atmosphère singulière, les caractérisent. Notre imagination s'envole.... 

Elle ira désormais dire un bonjour à Michel qui travaille encore, j'en suis sûr, sur une grande feuille de papier, quelque part au paradis des peintres. 

> Michel, homme souvent discret, ne se vantait pas. Pourtant ses travaux ont figuré dans de nombreuses expositions. Je n'en citerai que quelques unes. 1991 à à 2001 à Paris, Salon Grands et Jeunes d’Aujourd’hui. 1992 à 2000 à Paris, Galerie Askeo. 1997, Luxembourg. 1999, Musée d’ Art Moderne de Zagreb. 2000, Galerie Shakan à Lausanne. 2001, Musée d'art moderne de Caracas au Venezuela. 2002, Metropolitan museum de Séoul, Corée. Fine Arts Muséum de Taïpeï, Taïwan. Genève, Tokyo, Yokohama. 2004, galerie WM à Lyon. Et aussi dans le Cher (l'ordre n'est pas chronologique), la galerie Capazza, le Musée du Berry, la Fac de Bourges et la Galerie Pictura, sans compter d'autres expositions à la Borne au Centre céramique et "Chez les filles".

> On peut voir les fusains de Michel Lepareur sur son site web : http://www.lepareur.com/

> Voir aussi  son exposition au musée du Berry sur gilblog : http://www.gilblog.fr/gilblog_archives/2007/expositions_2006_2007/michel_lepareur/

> Les portraits de Michel datent du 29 mai 2011, ce sont des photos de Françoise Quiney.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.