Surnoms et sobriquets à La Borne.

L_nez_d_chat-Dessin_Andre_Rozay

La pratique des sobriquets et surnoms est sans doute aussi vieille que l'humanité, enfin depuis que les hommes parlent. Elle existait dans tous les villages de nos provinces. On n'était pas en reste à La Borne : des surnoms malicieux, il y en avait quelques uns....

Jusqu'au Xème siècle, les habitants de la France n'avaient qu'un nom, celui de leur baptême. A partir du XIIème siècle, un grand nombre de surnoms furent adoptés pour désigner les individus. Ils servaient à différencier les homonymes devenus trop nombreux. Un trait marquant de l'individu servait alors à le désigner, dans son village et pour ses proches. Voila, en résumé l'origine des noms de famille.

Mais la population des villages augmentant, les homonymes devenaient nombreux... et pan, une nouvelle vague de surnoms devenait nécessaire...

Dans le livre de Jean-Baptiste Luron "Comment qu'y causont" (Treize leçons de parler rural), on trouve un intéressant chapitre consacré aux surnoms, j'en cite quelques lignes. "Le surnom en ruralité ne se borne pas à la fonction du sobriquet. Il a une fonction sociale indispensable. C'est à la fois un complément au patronyme à cause de l'homonymie, et un rite d'adoption. Comme le patronyme, il est créé par l'entourage en fonction de particularités du récipiendaire, mais pas toujours pour le louer..." 


> À La Borne l'imagination ne manquait pas pour créer des sobriquets. On peut en trouver un certain nombre dans l'ouvrage de Robert Chaton et Henri Talbot "La Borne et ses potiers" Éditions Delayance, La Charité sur Loire (épuisé). Et j'en ajoute d'autres que je dois à Jean Pascaud et à son épouse, merci à tous les deux. Et voici les sobriquets bornois annoncés :


Bien mieux que bien pire.

Bourbaki.

Cadet Biton.

Cadet Couillon. 

Casse terrasse.

Cavaignac.

Diguedé.

Foucher Farceur.

Furine.

Gambetta.

Gnouche.

Gras d'huile

L'Alouette

La Belette.

La Perdrix rouge.

La Souris.

Le Bitaut.

Le Canquais.

Le Cuirassier.

Le Dinde.

Le Dru. (Fort, robuste).

Le Farceur.

Le Lieuve. 

Le Long pi.

Le Mantoune.

Le Pée Gris.

Le Pée Laplume.

Le Pée Nez de chat.

Le Pée Quéqué.

Le Pharmacien.

Le Prescheux.

Le Rabalou.

Le Sigouzit.

Le Sourdeau

Le Tiac. 

Les Demoiselles Monsieur.

Les frères Louis Lala et Louis Lalie.

Lexandre Couillon.

Platine.

Tête d'ail.

Tête d'ail.

Tidale.


Illustration : L'nez d'chat, tireur de terre à La Borne. Dessin d'André Rozay.


> Les bonus de gilblog. 

Quand j'étais gamin, à Saint Martin d'Auxigny, j'aimais bien le sobriquet de "Chasse rosée", donné à un voisin qui marchait les pieds en éventail.

Entre le village et la forêt d'Allogny, le carrefour des Quat'routes était aussi baptisé Carrefour des cocus, car plusieurs familles du nom de Cocu y habitaient. On aimait à répéter ce dialogue : "Ten donc, ç'matin j'ons vu Cocu.  Ah bon, mais qué donc Cocu ?  Ben voyons, Cocu des cocus !" 

Les malheureux Cocu, personne n'avait créé de sobriquets pour les différencier les uns des autres !

Plus exactement, le nom Cocu désignait l'habitant d'une petite colline et non l'infortuné auquel on pense. Ce dernier portait ses attributs dans son nom: Lecornu, par exemple, ou d'autres dérivés du même acabit (source : Jean-Baptiste Luron).


> Pour conclure, je vous recommande le livre de Jean-Baptiste Luron "Comment qu'y causont ? 13 leçons de parler rural. Éditions AàZ Patrimoine. En vente dans toutes les bonnes librairies. 18 €.


Un commentaire ?

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.