Coup de chapeau. Robert Chaton et La Borne.

robert-chaton-livres

Ce n'est pas à cause d'un anniversaire ou d'une commémoration quelconque, mais parce que ses livres sur La Borne me semblent plus que jamais d'actualité, que j'ai voulu faire cette page sur Robert Chaton. Il faut dire que l'ouverture récente du nouveau Centre de céramique contemporaine, ou la très importante exposition des oeuvres de Jacqueline Lerat au Musée national de la céramique de Sèvres témoignent de l'importance de La Borne dans les arts en France. Eh bien, les livres de Robert Chaton y sont pour quelque chose...

> "La Borne et ses potiers, un village pas comme les autres". C'est le premier ouvrage de la trilogie bornoise écrite par Robert Chaton. Un travail extrêmement précis et documenté qui décrit tous les aspects de la poterie traditionnelle, de l'atelier à la cuisson en passant par les émaux et le salage. Et aussi la gamme des poteries utilitaires, leur commercialisation, les catalogues et tarifs. On y découvre un recensement des familles de potiers, patrons et ouvriers ; les activités connexes, comme l'extraction de la terre et la fourniture du bois, la vie quotidienne au village ...etc. De nombreux documents, plans de fours, photographies anciennes et dessins complètent les chapitres. Un ouvrage indispensable. 

"La Borne et ses potiers, un village pas comme les autres". Écrit avec la collaboration d'Henri Talbot. Illustrations de André Rozay. Éditions Delayance. 1977. 200 pages.

> "Potiers d’aujourd'hui au pays de La Borne". Un panorama des créations de plus de cinquante (!) artistes bornois qui ont contribué au renouveau de la poterie et de l'art de la céramique à La Borne (et en France, ne l'oublions pas). Dans la présentation, de cet autre ouvrage de référence, page vingt quatre, Robert Chaton situe le contexte du renouveau de la production de La Borne et ses principaux acteurs : François Guillaume (éditeur d'objets d'art) pour qui Jean Lerat vient travailler à la Borne en 1941, Paul Beyer, André Rozay, Jacqueline Bouvet (qui épousera Jean Lerat), Vassil Ivanoff. "Ils vont être les artisans d'un changement décisif pour l'avenir de la poterie bornoise" et "réussir à imposer une production de pièces dont l'objet principal soit la satisfaction de leur créateur et le plaisir de leur possesseur". "Patients, courageux, ils se sont obstinés, et chacun reconnaît le rôle de pionniers qu'ils  ont joué dans le renouveau de la poterie bornoise". Quelques pages plus loin, l'auteur décrit l'éventail de la production bornoise et son extrême diversité : formes classique ou oeuvres insolites, argile brute ou émail étincelant, sculptures hardies ...c'est La Borne. Pour lui, les artistes bornois sont "éloignés de tout esprit d'école ou de chapelle, l'oeil aux aguets et l'esprit en éveil, évitant la sclérose et le dépérissement, ils nous réservent de belles réussites"

"Potiers d’aujourd'hui au pays de La Borne". Par Robert Chaton avec la collaboration d'Henri Talbot. Nombreuses photos de céramiques, illustré des portraits des céramistes bornois et autres dessins par André Rozay. Éditions Delayance 1980. 156 pages.

> "Mon village en haut Berry. La Borne 1900 - 1930". Dans son dernier livre sur La Borne, Robert Chaton nous fait partager ses souvenirs d'une enfance rustique qu'il fait revivre sans nostalgie. Mille détails savoureux de la vie rurale dans un village voué à la poterie, un village différent des autres villages des alentours, où l'on pratiquait des activités agricoles. L'école, la vie quotidienne, le travail dans les ateliers de poterie, les fêtes, les anecdotes de ces bornois un peu vifs, vantards et buveurs ...et même parfois grévistes ! Un panorama original et vivant sur trente années du début du vingtième siècle dans un village berrichon. Un petit glossaire de parler berrichon, des illustrations du talentueux André Rozay et de nombreuses photos complètent l'ouvrage. 

"Mon village en haut Berry. La Borne 1900 - 1930". Éditions Christian Pirot 1987.158 pages.

Robert-Chaton-4

> Robert Chaton naît le 21 septembre 1912 à Paris, mais il passe son enfance à la Borne (il habite la première maison à gauche en entrant dans le village). Élevé dans la famille d'Armand Bedu, il va de cinq à douze ans à l'école de garçons de La Borne où il obtient le certificat d'études primaires (1924). Puis il commence à travailler dans un atelier de poterie.

Peu de temps après, il entre à l'École normale d'instituteurs de Bourges. À sa sortie il commence une carrière dans l'enseignement (son épouse Édith sera une institutrice également), il est affecté à l'école primaire du Noyer, puis à Bannay. Après avoir été prisonnier de guerre, il revient à Bourges à la Libération pour reprendre son métier d'instituteur à l'école de la Chancellerie ; il sera ensuite Directeur de l'école primaire Marcel Plaisant à partir de 1960.

Sans doute à cause d'un sentiment d'appartenance du à ses origines modestes, et peut-être à cause des réunions où il écoutait Émile Lerat, militant de Saint Satur "excellent orateur passionné qui faisait salle comble au café Raboin", Robert Chaton embrasse la cause  communiste en 1935. À la Libération, il s'engage dans la vie politique de Bourges et il est régulièrement élu Conseiller municipal de Bourges de 1947 à 1959 avec le groupe PCF. On le verra candidat sur la liste de son parti aux élections législatives en 1968. À son décès, ses amis politiques rendront hommage "à son dévouement au service des enfants du peuple".

Il met à profit sa retraite pour se livrer à sa passion pour La Borne, rédiger ses ouvrages, collectionner les grès anciens et modernes, accumuler témoignages et documentation ...et faire de très nombreuses photos et diapositives de poteries qu'il classe soigneusement. En 1983, avec André Rozay, Alphonse Talbot, Jean Pascaud, Yves Rocard, il fonde l’Association de sauvegarde et protection du patrimoine potier et du site de La Borne.

Lucienne Rozay se souvient encore de ses nombreuses visites alors qu'il travaillait à ses livres avec André Rozay. "C'était un homme discret et pudique à l'esprit ouvert, il était de taille moyenne, un physique un peu sec. Il se montrait rationnel et méthodique dans le travail. Accueillant et généreux, aimant la bonne chère, il aimait recevoir ses amis chez lui à Bourges dans sa maison de la route de Parassy où il projetait les diapositives de ses voyages".

Robert Chaton a rendu son dernier soupir le 7 janvier 1998 à l'hôpital Taillegrain, à Bourges. Cet homme simple et altruiste laisse une oeuvre de grande importance qui mérite que la Borne et le Cher se souviennent longtemps de lui. Et pendant qu'on est encore dans la saison des voeux, souhaitons que ses livres soient un jour réédités et touchent un plus large public. 

En attendant le jour heureux où les livres de Robert Chaton seront à nouveau en librairie, vous en verrez assez souvent chez les bouquinistes de Bourges (Le jardin des lettres, ou Mots de pass' rue Bourbonnoux, par exemple) et de La Charité sur Loire, ou sur les stands de livres dans les brocantes (notamment la brocante mensuelle de la Halle aux blés). Dépêchez vous avant qu'on n'en trouve plus.  

 > Bibliographie.

La Borne et ses potiers, un village pas comme les autres. Par Robert Chaton, avec la collaboration d'Henri Talbot. Illustrations de André Rozay. Éditions Delayance, La Charité sur Loire. 1977. 200 pages format 23 x 15 cm. Broché. 

Potiers d’aujourd hui au pays de La Borne. Par Robert Chaton, avec la collaboration d'Henri Talbot. Illustrations de André Rozay. Éditions Delayance, La Charité sur Loire 1980. 156 pages format 20 x 21 cm. Broché.

Mon village en haut Berry. Robert Chaton. Illustrations de André Rozay. Éditions Christian Pirot 1987. Collection Le voyage Immobile. 158 pages Format 18 cm x 24 cm. Broché.

Et aussi :

Marais et moulins de Bourges. Robert Chaton. Photos noir et blanc de Gérard Frat. Éditions Delayance, La Charité sur Loire 1984. 133 pages format 21 x 20 cm. Broché.

Un Berruyer à Bourges. Robert Chaton. Nombreuses photos de Gérard Frat, et nombreuses dessins. Éditions de L’Albaron 1991. 94 pages, format 25,7 x 22 cm. Couverture cartonnée sous jaquette illustrée.

Laurent Bilbeau, une vie pleine et droite. Robert Chaton. Edition PCF du Cher 1980.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.