Le bestiaire de Jean Lerat dans l'Objet d'Art.

Jean Lerat-Cheveaux

Jean Lerat (1913-1992) est le premier artiste qui s'installe La Borne en 1941 pour réaliser des commandes pour l'éditeur d'objets d'art François Guillaume. Sa formation de sculpteur acquise à l'école des Beaux Arts de Bourges, son talent original et sa créativité donnent à Jean Lerat une place des plus importantes dans l'univers de la céramique de la deuxième moitié du vingtième siècle. D'ailleurs, en 1992 il était défini comme le "père" de la céramique contemporaine par l'Atelier des métiers d'Art. 

La revue mensuelle l'Objet d'Art dans son numéro de juillet-août 2013 (pages 30 et 31) lui consacre une étude d'Antoinette Faÿ-Hallé. Pour les amateurs d'art "le nom des Lerat est mythique", écrit Antoinette Faÿ-Hallé (conservateur général honoraire du Patrimoine, ancien Directeur du musée national de Céramique de Sèvres), dans son article. Et l'auteur ajoute que ce sont Jean et Jacqueline Lerat "qui ont donné au grès ses lettres de noblesse".

Antoinette Hallé-2013

Cet article dans l'Objet d'Art est important car il rappelle la place de premier plan que Jean et Jacqueline Lerat occupent dans la céramique contemporaine - et l'art contemporain tout court. On pourrait ajouter que, avec eux et d'autres artistes, la Borne occupe une place de premier plan et devient un véritable "vivier" de céramistes (selon l'expression d'Antoinette Faÿ-Hallé). 

Antoinette Faÿ-Hallé poursuit son propos en analysant les oeuvres et les styles de Paul Beyer, André Rozay et Jean Lerat, à La Borne. Les animaux de Paul Beyer, "des constructions presque géométriques, enrichies de petites boucles de terre" qui semblent "inspirés par des broderies". Les animaux d'André Rozay sont souvent "plus schématiques" et incarnent la "quintessence de chacun". Comme Beyer, Rozay part souvent d'une forme faite au tour (ou assemble des formes tournées) pour aboutir à la silhouette animale. Mais les animaux recréés par Jean Lerat se singularisent, ils "manifestent une vertu qui n'était pas à la mode en ces temps où la vie était si dure : le sens de l'humour". Ils se singularisent aussi par un riche vocabulaire de formes synthétiques et stylisées qui n'appartient qu'à leur créateur. On peut prolonger cette impression par une visite au musée du Berry à Bourges, qui expose une magnifique Arche de Noé, une poule et un crapaud étonnants.

Le bestiaire de Jean Lerat "était l'un de ses jardins secrets", un bestiaire dont il a poursuivi la création dans l'intimité de son atelier jusqu'en 1985, et qui n'a été que très rarement montré au public. Une occasion exceptionnelle qui est aussi la première exposition d'oeuvres de Jean Lerat à La Borne ! Le très riche article de Antoinette Faÿ-Hallé dans l'Objet d'Art salue donc opportunément ce double événement. En somme un article à lire et à faire lire....

> Photos,  de haut en bas : Chevaux, grès  de Jean Lerat.  Antoinette Faÿ-Hallé.

> L'Objet d'Art. "Le Bestiaire de Jean Lerat" par Antoinette Antoinette Faÿ-Hallé. Pages 30 et 31. Numéro 492 - Juillet/Août 2013 - 8,00 €


> Lire dans gilblog : Jean Lerat de retour à La Borne.  >>> Lien.

La Borne. L'étincelle qui a allumé le feu. >>> Lien.

Le site web consacré à Jacqueline et Jean Lerat. >>> Lien.

Wikipedia : Jean et Jacqueline Lerat. >>> Lien.


Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.