Jean Lerat de retour à La Borne.

JeanLerat-Halle-expo-Ivanoff-2013-32

Après l'exposition en 2010 de oeuvres de Jacqueline Lerat qui baptisait en quelque sorte le nouveau Centre de céramique contemporaine de La Borne, c'est le retour de Jean Lerat au lieu des origines. Et cette fois c'est le musée Vassil Ivanoff qui l'accueille. 

En effet, l'association du musée Ivanoff et la famille de Jean Lerat offrent au public jusqu'au 16 septembre 2013, une exposition représentative de son bestiaire, avec vingt deux oeuvres et de nombreux documents originaux présentés pour la première fois aux regards. Il faut dire que le cadre familier et rustique de la salle du musée, restitue une ambiance de La Borne qui sied bien aux oeuvres présentées (bien qu'elles datent pour l'essentiel des années 1960 à 1982, période où Jean et Jacqueline Lerat étaient établis à Bourges). Ce cadre intime est aussi un écrin pour ce bestiaire qui était l'un des jardins secrets de l'artiste, comme le dit son fils François Lerat. Formes marquée par la plénitude, détails légers pleins d'humour, matières chaudes et généreuses, ce bestiaire, caractérisé par un dessin épuré est le produit  d'un regard aigu et d'une synthèse talentueuse et hardie.

À la veille de la guerre, Jean Lerat était déjà un artiste accompli, sculpteur sur bois, créateur de nombreux projets de meubles, il avait obtenu la médaille d'argent pour une sculpture en céramique à l'exposition Internationale de Paris en 1937. Mais une rencontre et la guerre vont donner un nouveau terrain d'expression à sa créativité. Jean Lerat, est installé en 1941 à La Borne par François Guillaume dans l'atelier d'Armand Bedu, maître potier, il a vingt huit ans. C'est l'étincelle, le début de la renaissance de La Borne... (liens vers les pages précédentes dans gilblog en bas de cette page).

JeanLerat-expo-Iaborne-2013-44-2

Que d'évolution, que de chemin parcouru depuis cette époque par celui que certains considèrent  comme "le père de la céramique moderne". En 1945, exposition "Modem french pottery" à Birmingham, Stoke-on-Trent, Derby et Swansea (Grande Bretagne). En 1948, première participation au Salon de l'art sacré. De 1957 à 2005, les oeuvres de Jean Lerat sont présentes dans les musées, les galeries, les expositions les plus importantes en France et à l'étranger. En 1960, "Décorative arts" à Tokyo. En 1962 à la Galerie "La Demeure" à Paris, en compagnie des tapisseries de Jean Lurçat. En 1962 avec "Maîtres potiers contemporains" au musée des Arts décoratifs de Paris. Et au Victoria and Albert Museum de Londres, au Musée national de la céramique de Sèvres, et encore de très nombreuses fois au musée des Arts décoratifs... Et en 1981 à la Maison de la Culture de Bourges. En 1982, Jean et Jacqueline Lerat reçoivent le "Grand prix national" des Métiers d'arts remis par le ministre de la Culture Jack Lang.

L'inauguration du "Bestiaire" de Jean Lerat a eu lieu samedi 22 juin en présence de François Lerat (fils de Jean Lerat) et son épouse, Antoinette Hallé (ancien directeur du Musée de Sèvres et présidente de l'association du musée Ivanoff), Pierre Maréchal (vice-président de l'association du musée Ivanoff), Sylvain Pascaud (président de la Communauté de communes et Lucien Petit (président de l'association des céramistes de La Borne).

Cette exposition, petite mais exceptionnelle, se tient en même temps que "De terre et d'eau", où les céramistes de La Borne, "descendants" artistiques de Jean et Jacqueline Lerat s'expriment au Château d'eau à Bourges. Deux initiatives dues pour l'essentiel au dynamisme des associations. Ces événements heureux tracent la voie et l'exigence d'une orientation culturelle et artistique ambitieuse qui reste encore à mettre en oeuvre. La Borne est, certes, un haut lieu de la poterie traditionnelle, mais c'est aussi le lieu du renouveau de la céramique contemporaine en France. Voila un fait qui semble souvent échapper à la compréhension des pouvoirs publics locaux dont l'horizon paraît se limiter parfois encore à George Sand, Jacques Coeur et au folklore berrichon. Un point qui échappe aussi au Berry Républicain qui relègue un modeste compte rendu de l'exposition en pages locales, après une page entière sur la fanfare de Blancafort ! ....L'exposition "Le Bestiaire de Jean Lerat" n'en a que plus d'éclat. 

> Photo du haut. De droite à gauche : Lucien Petit (président del'Aclb), discours d'Antoinette Hallé (présidente du musée Ivanoff), François Lerat. Photo du bas, une poule du bestiaire de Jean Lerat.

> Le site web consacré à Jean et Jacqueline Lerat. >>> Lien. 

Le musée Vassil Ivanoff se trouve à La Borne, il est ouvert du vendredi au lundi, de 14 heures à 19 heures. L'exposition permanente des oeuvres du céramiste et l'exposition "Bestiaire de Jean Lerat" ont lieu du 22 juin au 16 septembre 2013. Ouverture pour les Journées du Patrimoine les 14 et 15 septembre. 02 48 26 96 24. 

Le site web du musée Ivanoff. >>> Lien.

> Lire dans gilblog : Étienne Guillaume se souvient de Jean Lerat. >>> Lien.

La Borne, l'étincelle...  >>> Lien.

Un universitaire irlandais publie une thèse sur l'art céramique à La Borne.  >>> Lien.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.