Denis Avonts, un jour je serai potier.

Denis Avonts, grande silhouette caractéristique et familière de La Borne, mais homme discret, est parti tout aussi discrètement tourner ses pots dans le ciel. Rien ne le destinait à devenir potier, mais c’était le métier qu’il voulait. “Si tu t’en vas chez les potiers, ne reviens plus à la maison”, lui avait dit un jour son père (qui lui pardonna vite et bien volontiers). 

DenisAvonts.Letour.Web

Après une formation de soudeur et divers emplois, Denis (qui avait commencé à travailler à l’âge de quatorze ans), est embauché à l’atelier Digan en 1973. Il débute comme calibreur, puis, à sa demande, il apprend le tournage avec Janet Stedman. C’est durant ces années chez Digan qu’il rencontre sa future femme, Dominique. Après la fermeture de l’entreprise en 1979, il construit son four à bois et s’installe comme artisan potier en 1981. Depuis, il n’avait pas cessé de tourner, d’émailler et de cuire, aidé de Dominique (avec chaque potier, il y a une potière).

D.Avonts.tour.Web

Il sortait peu de son atelier, “je ne sors pas, disait-il, ce sont les gens qui viennent me voir”, mais il aimait bavarder avec André Rozay et Jean Talbot, participait volontiers aux cuissons de ses amis, ou aux événements comme “La Borne en feu” en 1990. Il se voulait artisan potier “je fais de la poterie alimentaire, et c’est pour manger” aimait-il à dire, il pensait surtout à élever ses deux enfants, Véronique et Tommy. Dans son atelier, au premier étage de la maison, il tournait en écoutant les musiciens et chanteurs qu’il aimait : Brassens, Brel Ferré, Stéphane Grappelli, Jimmy Hendricks - une bonne compagnie ma foi.

D.Avonts.moto.Web

On le voyait parfois passer sur sa Kawasaki, en route pour quelque balade à la cathédrale de Bourges, ou pour dire bonjour aux copains. Il aimait les oiseaux, les chats, plantait des bulbes dans son jardin. Et puis Denis Avonts a quitté tout ça le dix huit octobre 2007 - pour lui et pour nous c’était trop tôt, bien trop tôt.

denisavonts2308chat-potsweb-2_textmedium

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.