Double Cœur. Soirée impertinente avec Pierre Desproges.

Desproges-DoubleCoeur-01-2016

Salle pleine au Palais Jacques Cœur jeudi 21 janvier pour la lecture de textes de Pierre Desproges par la talentueuse Karine Sauter. Devant un public attentif, décidé à ne pas perdre une miette de l’humour au vitriol (avec une bonne dose de dérision) de Desproges, l’actrice a fait la lecture d’une sélection de textes de l’humoriste. Et pour commencer celui de sa présentation du onzième Printemps de Bourges 1987 à la conférence de presse du Balajo à Paris (lien en bas de page). Ça s’imposait, puisque le même soir se tenait la présentation du Printemps 2016 à quelques encablures du Palais Jacques Cœur ! Pour l’association, ses fidèles (et les autres ), cette première initiative de Double Cœur augure bien de l’année 2016. 

Pour ceux qui aiment Desproges ou qui n’ont pas pu assister à cet événement, voici une “lettre à l’au delà“ que Gilles Magréau (ancien directeur du Mac Nab de Vierzon) a écrite au soir de la disparition de l’humoriste. Il a bien voulu me la confier pour les lectrices et lecteurs de gilblog….


Lettre à l'au-delà  (prière de faire suivre…).

“Pierre Desproges est mort d'un cancer ! Étonnant, non ?”

Pouf, pouf, je paraphrase : “Pierre Desproges est mort d'un cancer ! Révoltant, non ?”

Si la nature a horreur du vide, ma mémoire a horreur de l'absence, Pierre.

dessin-desproges

Dieu merci (quelle expression...), j'ai eu le singulier privilège de connaître Pierre Desproges. Moins que je n'aurais voulu – le temps, quel fourbe ennemi- , mais mieux qu'il ne le savait. Oui, c'est quelqu'un de la famille qui vient de s'en aller. Au meilleur de sa forme, en pleine possession de son art. Quelle classe. Nous demeurons frustrés, nous, les médiocres, nous les élèves.

Auteur, créateur, artiste (sacré artiste!), penseur, moraliste, référence, au final, il était tout cela et j'en oublie sûrement. Oui, ça l'aurait fait marrer (secrètement flatté ?) de reconnaître qu'il devenait une référence, au fil de ses œuvres. Il faisait du Desproges. Inimitable. Jaloux de sa superbe écriture, je demeure. “Les Chroniques de la Haine Ordinaire” ? Un chef-d'oeuvre ! Les Goncourt se fussent honorés en lui décernant leur prix, cette année-là. Y pensèrent-ils seulement ? Trop tard, cher Pierre. Ou tant mieux : la trace écrite, à jamais reste noble.

Karine-Sauter-2

Je secoue ma tête, il en pleure des souvenirs. Celui-ci a moins d'un an. En juin 87, radieux de plaisir, je recevais Pierre Desproges à Tours, qui allait clore le Festival “Dehors/Dedans”. Il s'y “donna en spectacle” devant une salle comble où siégeaient ses parents, venus en voisins curieux, de Bourgueil. Soirée royale et terriblement émouvante. Après le spectacle, prisant fort peu les photographes, il accepta spontanément de poser au milieu de  l'équipe du Festival. L'homme à la dent dure avait le geste tendre. L'homme au trait irrespectueux avait la pensée prévenante. J'en témoigne, je le sais.

Le voilà parti “pousser sa longue plainte déchirante, où perce néanmoins une certaine tendresse” du côté des étoiles. Seront-elles sensibles à la chance qui leur échoit ?

J'espère, Pierre, que tu as emporté avec toi le goût du “Noble Joué” qu'on te fit découvrir et qui, en coulisses, remplaça ton Champagne favori, durant les pauses de ton spectacle...

J'attendais, impatient comme un amoureux fervent, ton prochain livre, ton prochain spectacle. Mais quoi, c'était la vie, c'était banal. Tu as préféré apprivoiser la mort ! S'en remettra-t-elle ? En attendant de savoir, moi, avec chaleur et respect, je salue l’artiste.

Gilles Magréau. Au soir du 20 avril 1988.

 Présentation du onzième  Printemps de Bourges par Pierre Desproges, le 3 mars 1987 à Paris. Texte intégral.. >>> Lien. 

> Illustrations de haut en bas. Le public au Palais Jacques Cœur le 21 janvier. Portrait de Pierre Desproges. Karine Sauter.

> Quelques œuvres de Pierre Desproges, en vente à la librairie “La Poterne”, toutes les bonnes librairies et aussi Fnac, Cultura, etc..

Dictionnaire superflu à l’usage de l'élite et des biens nantis.
La pensée du jour.
Chroniques de la haine ordinaire.
Desproges en petits morceaux : Les meilleures citations.
Desproges en petits morceaux : Les meilleures citations1 octobre 2009.
Manuel de savoir-vivre à l’usage des rustres et des malpolis.
Les étrangers sont nuls.
Vivons heureux en attendant la mort.
La seule certitude que j’ai, c'est d'être dans le doute.
La minute nécessaire de Monsieur Cyclopède.
Les réquisitoires du Tribunal des flagrants délires.

> Vous pouvez adhérer ou ré-adhérer à l’association culturelle Double Cœur pour 2016. Adhésion individuelle 20 euros, couple : 35 euros. Adhésion de soutien à partir de 40 euros.

> Double Cœur. Maison des associations. 28 rue Gambon. 18000 Bourges. 06 83 87 27 64. Site web  >>> Lien.


Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.