Musée du Berry. Quarante "œuvres dévoilées".

Vue-de-Bourges-XVIIe

Pour la première fois, le musée du Berry montre des œuvres inconnues du public, provenant des réserves des Musées de Bourges, d'où le titre de "Œuvres dévoilées". Cette exposition permanente de quarante peintures et sculptures est ouverte au deuxième étage de l'Hôtel Cujas depuis le 18 janvier 2014. Un travail de mise en valeur (et sans doute de restauration) des collections qui ne fait que commencer, dit la présentation, et qui bénéficie de l'expertise historique et scientifique des responsables de nos musées.

L'exposition rassemble une quarantaine de peintures et sculptures parmi les neuf cents œuvres s'échelonnant du XVe au XXe siècle qui font partie des collections des musées de Bourges. Il a fallu pour une dizaine de ces toiles, entreprendre une restauration presque complète, qui a été réalisée à Versailles au Centre de recherche et de restauration des Musées de France. 

Les œuvres exposées vont du XVème siècle au XIXème siècle et sont disposées selon un accrochage chronologique. En attendant que vous ayiez le plaisir de la découverte, je vous livre quelques une de mes impressions, dans le désordre... 
À tout seigneur tout honneur, commençons par une grande vue de Bourges au XVIIe siècle par un artiste anonyme - témoignage remarquable qui donne à voir l'ensemble des monuments de l'époque (dont certains ont disparu). Puis "La Vierge trônant parmi les anges" un grand tryptique très pur, peint sur bois (XVIe siècle). Un "Pygmalion"attribué à Fragonard (une huile de petit format d'une facture très enlevée, bien dans sa manière). Un beau visage d'enfant par Greuze. Un imposant portrait de Jean Baffier de Maurice-Paul Joron qui dégage une impression de puissance. Deux peintures de Jean Boucher, dont un Saint Sébastien à l'air rêveur. Une "Vierge à l'enfant et Saint Jean", qui allaite en montrant le sein un enfant Jésus turbulent, de Francesco de Mura. ...etc.
La sculpture est représentée par un bronze de Rodin ; une très belle Ève (malheureusement placée à contre jour) - et une Sainte Ursule polychrome d'un artiste anonyme. Ces deux œuvres vaudraient, à elles seules, le déplacement. 
Décidément, nos musées de province possèdent de bien belles choses et ont raison de les montrer. Les musées de Bourges viennent de le confirmer avec talent !

Udépliant de quatre pages très documenté explique le travail de restauration des peintures et complète l'information du visiteur. L'exposition occupe quatre salles aux murs blancs largement éclairées par la lumière du jour et des spots au plafond. Cet éclairage, qui produit des reflets parfois très gênants, est à l'examen et sera prochainement corrigé.

Malgré cette réserve, il faut courir sans plus attendre à l'exposition "Œuvres dévoilées". Vous ferez une belle découverte (et l'entrée est libre !).

> Ne soyez pas étonnés d'apprendre que les salles où l'on pouvait admirer les collections d'arts et traditions populaires, et notamment ce trésor du Berry que sont les grès de La Borne, sont fermées. Nouvelle un peu rassurante, c'est du provisoire - elles retrouveront une place à l'Hôtel Lallemant à une date qui reste à fixer. Souhaitons que ce soit le plus vite possible et que l'espace et les moyens soient à la hauteur de ce patrimoine exceptionnel !

> Pour Roland Narboux dans l'hebdo de Bourges.net l'exposition "Œuvres dévoilées" est "le début d'un vrai musée des Beaux Arts". On aimerait partager cet espoir avec lui, car les moyens mis en oeuvre sont plus que modestes, ce qui n'est pas à l'honneur des édiles Berruyers ! Dans ces conditions, il faut rendre un hommage appuyé aux responsables des musées de la ville qui fournissent un travail de grande qualité malgré la pénurie de moyens. Peut-être qu'un jour la municipalité de Bourges aura une véritable ambition culturelle et nous exposera un projet ? 
Autre commentaire un peu irritant, "les réserves des Musées de Bourges, sont remplies de trésors", écrit un Serge Lepeltier sur le départ, dans son blog. Que ne s'y est-il intéressé plus tôt, on aimerait bien voir un jour le reste de ces trésors... Et pourquoi ne s'est-il pas penché sur le sort du très grand artiste que fut Jean Baffier, en créant l'exposition permanante qu'il mérite, alors que ses œuvres sont reléguées à Sancoins dans un local étroit et vétuste inconnu du public ? Pas glorieux à mon avis....

> Cliquez sur les vignettes pour afficher les images. Cliquez sur les images pour les agrandir. Mieux encore, vous pouvez les voir en mode plein écran (parfois un peu long à s'afficher).


> Musée du Berry. Hôtel Cujas. 4 et 6 rue des Arènes. 18000 Bourges. 02 48 57 81 15.

Ouvert de 10 heures à midi et de 14 heures à 18 heures. Entrée libre.

Fermé les mardis et les 1er janvier, 1er mai, 1er novembre et 25 décembre.

site web : http://bourges.fr/culture/html/musexpo.htm

Courriel: : musees@ville-bourges.fr 


> Voir dans gilblog : "Jean Baffier, un sculpteur maudit" ?  >>> Lien.

Et "Jean Baffier, berrichon, talentueux sculpteur du peuple.... et réactionnaire". >>> Lien.

> Lire aussi sur le site JJ Lerat : Le Musée du Berry à Bourges met la céramique de La Borne en réserves (N’allez plus au musée du Berry pour voir les grès de La Borne, ceux-ci sont en caisse !). >>> Lien

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.