"Le collier rouge", de Jean-Christophe Rufin  au théâtre Jacques Cœur.

visuel-collier-rouge

Que s'est-il passé pour que Jacques Morlac, un ancien poilu décoré de la Légion d'honneur, se retrouve emprisonné par la justice française dans l'attente de son procès, dans une petite ville du Berry ? C'est au juge Hugues Lantier du Grez que revient la tâche délicate d'évaluer la part de responsabilité de l'accusé dans une étrange affaire… Il va découvrir un homme taiseux, méfiant et peu enclin à livrer son histoire. Mais il fait aussi la connaissance de Guillaume, le chien de Morlac, un animal puissant, marqué par la guerre et qui attend patiemment son maître aux portes de la prison, aboyant sa peine sans discontinuer. Tout de suite, le juge Lantier pressent la singularité chez cet animal qui a connu l'horreur de la guerre et la violence des combats, un chien abimé, fatigué, mais d'une fidélité à toute épreuve et dont on découvrira qu'il a joué un rôle déterminant dans ce qui est arrivé à son maître…

Dans l'adaptation théâtrale de ce roman inspiré d'une histoire vraie, Jean-Christophe Rufin nous plonge au cœur d'une affaire délicate. Nous sommes en 1919 et la France sort tout juste de la guerre. Le pays en pleine reconstruction voit s'achever les derniers procès chargés de juger les soldats pour leurs méfaits envers la nation. Mais les gens en ont assez, trop de vies ont déjà été prises et il suffirait d'un rien pour que la rancœur accumulée s'embrase. 

Dans ce climat particulièrement tendu, on découvre un homme à fleur de peau, traumatisé par la guerre, révolté par son absurdité. Un paysan qui a lu Marx, Proudhon et Kropotkine et qui pense qu'il peut, peut-être, changer les choses… Mais c'est aussi et surtout un jeune père de famille et un homme amoureux de Valentine …

Entre histoires de cœur et histoire d'honneur, Jean-Christophe Rufin nous livre un magnifique texte sur la fidélité et le sacrifice. Le style est simple, sans fioritures et nous rapproche un peu plus de ce prisonnier énigmatique dont l'histoire nous est dévoilée par bribes, entretenant le suspense et la tension chez le spectateur. Les personnages sont attachants et débordent d'humanité quelle que soit leur étiquette sociale. Le chien et son attachement aveugle à son maître devrait en émouvoir plus d'une et plus d'un !


> "Le collier rouge", d'après Jean-Christophe Rufin.

Jacques Morlac : Alain Meilland.

Le juge Lantier du Grez : Jean-Claude Dassonneville.

Valentine : Jenny Birebent.

> Vendredi 13 mars 2015 à 20 heures.

Théâtre Jacques Coeur à Bourges.

Entrée 12 euros. Réservations : 06 74 93 78 62 / 06 83 11 97 71

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.