Jacqueline et Jean Lerat, les années à Bourges.

Jean-et-Jacqueline

Double Cœur et les Archives Départementales du Cher s’associent à l’année Jacqueline et Jean Lerat 2018 avec une conférence/projection-vidéo de Joseph Rossetto intitulée “Deux artistes à Bourges”, le 18 octobre.. 

En effet, dès leur arrivée à Bourges, Jacqueline et Jean Lerat, débordant de leurs activités de professeurs à l’école des Beaux Arts, s’impliquent dans la vie culturelle et artistique de la cité. 

C’est en en 1953-1954 que Jean Lerat modèle les médaillons de quarante et une femmes qui ont construit la France. Cet ensemble unique en Europe à la gloire des grandes femmes françaises, orne la façade de l’ancien Lycée de Jeunes filles rue de Vauvert. La façade est inscrite à l'inventaire des Monuments Historiques par arrêté du 28 juin 2001. 

Joseph-RossettoLerat-Rossetto

Quelques années après leur arrivée à Bourges, le 5 avril 1961, un évènement contribue à l’engagement de Jacqueline et Jean Lerat dans la vie culturelle de Bourges : l’arrivée d’un homme de théâtre, Gabriel Monnet et la création de La Comédie de Bourges puis de la Maison de la Culture. 
Dès sa création, ils participent aux activités de la MCB. Jacqueline et Jean Lerat y exposent leurs œuvres de façon quasi permanente et nourrissent notamment leurs recherches et leur enseignement des réflexions suscitées par les nombreux spectacles et les ateliers auxquels ils participent. 
L’évolution des deux artistes est influencée par tout ce qu’ils perçoivent du monde, mais il est également lié aux créations artistiques qui s’épanouissent à Bourges sous cette devise
“Il n’y a plus d’excuse à l’indifférence et à l’insensibilité qu’offrent le spectacle du monde et l’action de l’homme.” 

Les berruyers se souviennent des magnifiques céramiques des Lerat qui animaient les différents lieux d’accueil de la MCB, notamment les vases aux bouquets de fleurs séchées. 
Guides lors de la visite du président de Gaulle, le 14 Mai 1965, c’est également à la maison de la Culture que Jean et Jacqueline Lerat lui présentèrent leurs œuvres.  
Et n’oublions pas la grande exposition à la MCB, “Rétrospective Jean et Jacqueline Lerat”  en 1981….

Joseph Rossetto est l’auteur du livre “Je suis debout”  Un regard sur l’oeuvre de Jacqueline Lerat. Ce livre a été rédigé essentiellement à partir des cahiers et des carnets de dessins que Jacqueline a écrits et remplis de croquis durant toute son existence. Il est accompagné d'un film/DVD retraçant son cheminement artistique et intellectuel. En somme, une fenêtre ouverte sur l’univers d’une grande artiste de la terre.
Joseph Rossetto, connaisseur et amoureux de l’œuvre de Jacqueline Lerat, retracera le parcours de l’artiste en suivant les traces de son œuvre, en menant une sorte d’enquête entre les sculptures, les lieux, les dessins, les écrits de l’artiste.

> Photo du haut : Jacqueline et Jean Lerta dans leur atelier de la rue Vauvert. En dessous : Joseph Rossetto.

> Jeudi 18 octobre 2018 à 19h30. Amphithéâtre des Archives Départementales du Cher. Rue Heurtault de Lamerville à Bourges. Entrée libre. Réservation conseillée par courriel : double.coeur18@orange.fr ou par téléphone au 02 48 21 04 71 renseignements : 06 83 87 27 64.
> Double Cœur. Maison des associations 28 rue Gambon 18000 Bourges. 02 48 21 04 71 et et 06 83 87 27 64. Courriel :  double.coeur@orange.fr 
> Le livre de Joseph Rossetto, “Je suis debout” Un regard sur l’oeuvre de Jacqueline Lerat est édité par Mercier & Associés. L’ouvrage vient de sortir.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.