Comment Bourges est devenue une capitale de la chanson.

catalogue+15ans

En pariant en 1971 sur l’ouverture à Bourges, d’un véritable ”secteur chanson”, Max Croce (le deuxième directeur de la Maison de la Culture), prit une décision qui allait changer totalement l’image de la ville. La nomination à la tête de l’équipe d’Alain Meilland chanteur, comédien, animateur, metteur en scène, chargé de conduire un projet qui allait se développer dans un premier temps entre 1971 et 1976 au sein du “Cabaret” puis de “l’Atelier Chanson”, se poursuivit, à partir de 1977 par la création du premier festival chanson en France, le Printemps de Bourges. Elle trouva, en même temps que la reconnaissance de la chanson elle-même par Jack Lang, le nouveau Ministre de la Culture en 1981, et celle du Centre Régional de la Chanson. Ensuite vint le studio d’enregistrement 16/18 grâce auquel la création de spectacles se compléta par la production de disques qui eux aussi, connurent de notables succès.

DSC 7187

Mais tout avait commencé dès 1967, sous le titre “Les Comédiens de la Chanson” : Gabriel Monnet avait proposé à ceux qui, dans sa troupe écrivaient, chantaient leurs chansons mais ignorés par l’industrie du microsillon, d’animer des soirées cabaret à la cafétéria, après les représentations. C’est ce que l’on peut lire, en consultant le premier livre publié par Double Cœur “Au Cœur de la Ville- Au Cœur du Temps” qui couvre la période 1961-1968 de la Comédie de Bourges à la Maison de la Culture.

DSC 7186DATE

La réussite d’un secteur chanson dans une Maison de la Culture était-elle prévisible ? En tout état de cause elle était annoncée. Si nous lisons la première interview accordée, dans La Nouvelle République du 16 novembre 1971 par l’animateur chanson dans l’article “Alain Meilland veut donner une nouvelle impulsion aux variétés” on découvre que le projet était très clairement défini. 

Suivirent quinze ans de créations chanson à Bourges de 1971 à 1986. Quinze années encore très présentes dans les mémoires des premiers spectateurs qui suivirent avec fidélité ce travail. Quinze années et une seizième où tout se termina car lorsque les subventions publiques sont réduites au point de remettre en cause certaines missions des équipements culturels, c’est généralement la mission de création qui, la première, fait les frais de la casse !

De cette aventure artistique Alain Meilland garde en mémoire certains souvenirs douloureux. En 1974 les comptes étaient dans le rouge et la politique des secteurs d’animation et de création fut mise à mal. La Maison de la Culture dut se restructurer après vingt quatre licenciements dont celui de Daniel Meïer l’animateur du secteur musical. Menacé également, le responsable du secteur chanson ne résista à cette crise que grâce au soutien de plus de deux mille signataires d’une pétition de soutien. 

Heureusement, Alain Meilland garde aussi le souvenir de l’arrivée, en 1975, de Jean-Christophe Dechico le nouveau Directeur qui prit les commandes et rétablit toute sa confiance et de nouveaux moyens à l’Atelier chanson. Il donna ensuite, fin 1976, carte blanche au trio Daniel Colling, Alain Meilland et Maurice Frot, pour imaginer ce qui, l’année suivante allait devenir le premier de tous les Printemps de Bourges.

Puis, après un départ aller-retour qui dura dix ans, Alain occupe pendant onze ans le poste de Directeur de la Culture, du Tourisme et du Patrimoine de la Ville de Bourges. Son rôle consiste à coordonner ces différents secteurs d’activités ainsi que les équipements qui les composent. Mais, ayant toujours gardé pour cette cité une attention toute particulière, il sera à l’initiative, ou au pilotage de projets qui ont marqué : Les Nuits Lumière – La réhabilitation et la programmation du Château d’Eau en château d’Art et la Biennale d’Art Contemporain. 

Puis, sonnera l’heure de la retraite. Alain et Aline Meilland inscrivent maintenant leurs actions dans le bénévolat, mais toujours en lien avec la culture et l’histoire culturelle de la Cité. C’est ainsi que, pour notre plus grand bonheur, ils participent régulièrement aux activités et à la vie associative de Double Cœur et c’est par leur travail, une fois encore porté par la passion qu’ils manifestent pour les arts qu’ils continuent inlassablement à soutenir que nous devons cette belle exposition et cette publication. 

A-Meilland-JackLang-FrancisLemarque-1982

> Pour laisser une trace concrète de la période 1971-1987 Double Cœur a confié à Aline Meilland le soin de réunir l’ensemble des documents pour la réalisation d’un catalogue et une exposition à l’Office du Tourisme avec Berry-province. Il faut rappeler, en effet, que Aline Meilland a créé, tout au long de quinze années à la Comédie de Bourges, la plupart des décors et des costumes d’une vingtaine de créations. 

> Illustrations, de haut en bas. Catalogue de l’exposition. Affiche d’un spectacle Boris Vian. Affiche d’un spectacle sur la chanson sociale. Affiche du troisième  Printemps de Bourges - 1979. Remise du Grand prix national de la chanson à Francis Lemarque, par Jack Lang, à gauche : Alain Meilland.

> “Quinze ans de création à Bourges. Chanson, poésie, théâtre musical. 1971/1986”. Catalogue de l’exposition en couleurs réalisé par Aline et Alain Meilland. Format 30 X 21 centimètres. 84 pages. Éditions Double Cœur. Prix 10 euros.

> L’exposition se déroule du 9 au 25 juin à l’Office de Tourisme de Bourges. Entrée libre. Renseignements : Double Cœur : 06 83 87 27 64. Courriel double.coeur18@orange.fr. Site web: http://doublecoeurbourges.blogspot.fr/

> Le dimanche 25 juin à 19 heures, clôture en chansons avec “Au cabaret des amis”, chansons par Bernard Capo, Reynald Halay, Aline et Alain Meilland. À l’Office de tourisme, 21 rue Victor Hugo. Réservation conseillée 06 83 87 27 64.


Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.