Tour de France. Copé fait étape dans le Cher avec Le Berry.

JF-Cope-Y-Fromion

Mardi 9 septembre, Jean-François Copé annonçait à ses fidèles son intention de se lancer dans un tour de France en solitaire pour aller à la rencontre des Français. Oui, mais "un tour de France nouveau", c'est-à-dire sans caméras et sans l'équipe qui l'accompagnait quand il était président de l'UMP. Pour se laver de l'affaire Bygmalion qu'il considère comme "des caricatures déformantes colportées par la presse", Jean-François Copé s'est mis en "cure d'abstinence médiatique". 

Comme Jérôme Kerviel parti à pied de Rome pour se purifier l'âme et redorer son image publique, Jean-François Copé au moyen de ce tour de France veut faire oublier que c'est sous sa présidence que l'UMP a financé en toute illégalité une partie des dépenses de la campagne de Nicolas Sarkozy. "Un système occulte destiné à couvrir les dépenses pharaoniques de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, en 2012", selon la police. Cet argent de son parti a été versé au moyen de fausses factures à une société de communication appartenant à deux de ses proches, Bygmalion. Dix huit millions d'euros, une paille !

C'est, guidé par Yves Fromion (un autre cheval de retour de l'UMP), que Jean-François Copé a arpenté le Cher de Sancerre à Bourges la semaine dernière. De la part de Yves Fromion, c'est un geste chevaleresque, car dans cette fréquentation il a tout à perdre côté image auprès des habitants du Cher. Donc Yves Fromion qui, lui, ne traîne pas les casseroles de la tricherie sur le financement de la campagne présidentielle et l'affaire Bygmalion, a accompagné Copé à la rencontre des militants de l'UMP et des sympathisants du département. Selon Copé, c'est pour "travailler sur sa vision de la France" comme l'écrit Le Berry Républicain. Avec une page entière plutôt flatteuse le 27 septembre et un quart de page le 28, notre unique quotidien régional n'était pas le seul à briser le silence médiatique prétendument souhaité par l'ex président de l'UMP, puisqu'une équipe de la télévision nationale (France 2) l'accompagnait, et que les images et le son étaient bientôt sur les écrans. En somme Jean-François Copé ne veut plus qu'on parle de lui, mais un peu quand même...

"Je tourne en France à la rencontre des Français, loin de la politique politicienne", "je veux mettre à profit cette période de résilience pour réfléchir avec les Français à l'avenir de notre pays" déclare Jean-François Copé. Et il s'étonne que la ville de Bourges n'ait pas mis en place un spectacle de son et lumière autour de la cathédrale - personne ne lui a parlé des Nuits lumière ? Enfin, "tous le reconnaissent et le saluent et le félicitent presque pour son action politique", ils se photographient ensemble... Bref, si l'on en croit Franck Simon, le journaliste du Berry qui a suivi le déplacement de Copé à Bourges avec un regard plein d'indulgence, les échanges ont eu lieu avec des bisounours qui ont déjà tout pardonné (ou tout oublié) de l'affaire UMP-Bygmalion-Sarkozy. Personne ne prononce le nom de Bygmalion, la veine, quoi.

Pourtant il y en a d'autres à l'UMP qui ne pardonnent pas à Copé. Comme Nathalie Kosciukso-Morizet qui s'exprimait il y a quelques semaines dans l'hebdomadaire Le Point. Bygmalion ? "Je n'ai jamais fait confiance à ces gens-là" et "Copé, je l'ai obligé à dégager en réclamant l'organisation d'un congrès". Et elle raconte comment l'ex président de l'UMP avait tenté de la remplacer comme candidate pour la mairie de la capitale lorsque son père avait été victime d'un AVC. NKM l'avait alors appelé pour lui témoigner son mépris, et elle ajoute qu'elle avait conclu l'entretien par : "t'es une merde" ! NKM ne parle pas toujours la langue de bois.

On sait déjà que le cœur du Berry Républicain bat pour l'UMP, mais on ignorait que c'était pour la tendance Bygmalion. Enfin,  n'en déplaise à Franck Simon, la "résilience" ne fait pas l'unanimité.


> Sources. Jean-François Copé en résilience. Le Berry Républicain des 27 et 28 septembre pages 6 et 13.

Europe 1. Le tour de France de Copé. >>> Lien.

Le Figaro. Copé vote Sarkozy mais réactive ses réseaux. >>> Lien.

Europe 1. Quand NKM traite Copé de "merde" >>> Lien.

France TVinfo : Bygmalion : la police s'intéresse au rôle joué par Nicolas Sarkozy. >>> Lien.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.