Pocl. Michel Autissier se trompe de train !

Michel-Autissier-acheval-tgv

Les vierzonnais usagers de la Sncf qui avaient lancé une pétition au début de l’année contre la suppression d'arrêts en gare de Vierzon ont gagné. Suite à leur protestation, les arrêts supprimés de 7h41 et de 18h41 ont été rétablis par la Sncf ! Quant aux liaisons en milieu de journée, elles ne sont pas remises en cause. En conséquence, la ligne Vierzon/Paris affiche deux arrêts supplémentaires dans les nouveaux horaires. Les usagers ont eu raison de se battre, commente le site “vierzonitude”, qui annonce la bonne nouvelle le 9 juin.

Michel Autissier, président du Conseil départemental du Cher, ne peut avoir ignoré cet événement. Mais, le regard fixé obstinément sur la Ligne à grande vitesse Paris-Orléans-Clermont-Lyon (LGV Pocl), il n’ a pas eu le temps de s’émouvoir des problèmes des voyageurs de Bourges et Vierzon (les trains c’est de la compétence du Conseil régional, pas de la sienne…). Donc, Michel Autissier fait mine de n’être pas au courant et enfourche (une fois de plus) le cheval du Pocl dans une double page du journal du Conseil départemental..

Dans sa chevauchée impétueuse, tel un cavalier de rodéo qui lance des cris (yep, yep !) pour stimuler sa monture, il égrène les arguments favorables au Pocl. Bon, là j’exagère un peu, car tout ça est écrit en langage technocratique du plus profond ennui. De quoi endormir le plus excité des mustangs ! 
En résumé, le Conseil départemental du Cher communique toujours sur le rêve du Pocl (dont le financement est toujours aussi improbable) et se fiche de la modernisation des lignes existantes. Pourtant, elles en ont pourtant bien besoin, elles qui transportent les travailleurs de nos territoires. Et la double page du journal départemental présente exclusivement les arguments de Michel Autissier et Rémy Pointereau (sénateur du Cher et président de l’association TGV Grand Centre Auvergne), favorables au Pocl. 

inoui-pose-logo-train

Emporté par le galop effréné de sa monture, Michel Autissier oublie de dire que les finances de la Sncf ne le lui permettent pas de faire le Pocl ! En effet, la dette de l’entreprise atteint presque 50 milliards d’euros, et le coût d’un kilomètre de voie à grande vitesse se situe entre 18 et 25 millions d’euros ! C’est pourquoi les deux nouvelles lignes Paris-Bordeaux et Paris-Rennes ont  été concédées au secteur privé : un groupe d’entreprises emmené par Vinci, les a financées et construites. Il facture ensuite, un droit d’utilisation à la Sncf, et les voyageurs payent le supplément : entre Paris et Bordeaux, le prix du billet augmentera de 6 à 10 euros, lit-on dans Libération. 
Mais Michel Autissier rêve sans doute que son Pocl sera inOui. C’est en effet la nouvelle idée du marketing de la Sncf : changer le nom du TGV pour inOui. Combien coûtera ce changement de nom et tout ce qui va avec ? Il faut en effet refaire le décor de toutes les rames de TGV, refaire la décoration des points de vente, faire une campagne de publicité, etc. Les journalistes de M6 avancent le chiffre de 2 milliards d’euros !
Le rêve, je vous dis, le rêve… Mais un rêve qui coûterait cher aux clients et aux contribuables.

> L’association “Non au Pocl, oui aux alternatives”, réagit aux propos exprimés par le bulletin départemental et réclame l’abandon du “projet pharaonique et ruineux de construction d’une LGV bis Paris-Lyon qui offrira au mieux quelques arrêts dans des gares surnommées “betteraves”. Elle propose “la modernisation et l’optimisation du réseau existant (infrastructures, matériels et services)”,“un nouveau grand projet d’intérêt général répondant aux enjeux du vingt et unième siècle”. 
Pour Non au Pocl, cette alternative serait d’un coût moindre et serait réalisée plus rapidement, “elle permettrait de garantir et développer les services du train dans toutes nos gares, au profit de l'ensemble de la population. La modularité des TER et des trains longues distances serait facilitée et accrue grâce aux nœuds ferroviaires. Les voyageurs bénéficieraient du confort, de la rapidité et des nouveaux services à venir à bord de trains de nouvelles générations”. 

Bin oui, y a du bon sens là d’dans. Parlant de bon sens, concluons alors par un proverbe berrichon qui dit (…à peu près) : Si le Pocl de Michel Autissier chauffait comme le feu, le bois ne serait pas si cher…

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.