Le mystère de la vache rouge de Pigny.

2-vache-rougPigny

C’est dans ce petit bourg calme et sans histoire, point focal des Terres du Haut Berry que le drame s’est déroulé la semaine dernière dans la nuit du mercredi 3 au jeudi 4 janvier. La surprise pour les habitants fut totale, mais il a bien fallu se rendre à l’évidence : leur mascotte, une superbe vache transgénique rouge qui paissait paisiblement au pré appartenant à “Évasion communication “ avait bel et bien disparu ! Elle s’était fait la belle, ou peut-être l’avait-on aidée, pour réussir cette évasion… ?

Toujours est-il, qu’immédiatement, et malgré le froid et la pluie, les rumeurs les plus folles se mirent à tourner et en moins d’une heure, une petite foule avait rejoint le comptoir du “Guet-Apens” et les langues allaient bon train. Chacun y allait de sa théorie et de son analyse…  

3-avis2recherche-vache-peinte

Car l’affaire est bien plus compliquée que le Berry Républicain du 9 janvier 2018 ne veut le laisser entendre, de peur d’inquiéter les foules. Car, d’après mes premières investigations et mes sources états-uniennes dans les milieux bien informés, je suis en mesure de lever un coin du voile…. 
En effet, sous couvert d’une action ludique, la fameuse vache était en fait un cheval de Troie, installé à Lizy Pigny afin d’étudier le comportement des habitants face à un phénomène étrange, en l’occurrence, une vache rouge vif. Cette expérience d’après certains experts autorisés serait pilotée à distance depuis Saint Louis dans le Missouri, ou siège la société Monsanto et plus particulièrement ses bureaux d’études dédiés aux mutations génétiques et sur leurs effets éventuels sur le comportement des humains… 

Nous connaissions après-guerre en 1951, l’expérience du pain maudit qui fut menée à Pont-Saint-Esprit par (très vraisemblablement, dit-on) les services secrets américains et qui se solda par des centaines de personnes intoxiquées et atteintes de folie. Mais pourquoi avoir choisi Pigny en 2018 pour cette expérience bovine autant qu’écarlate ? Aujourd’hui, le mystère reste entier, et le brouillard s’épaissit.

Sur la prairie aujourd’hui les scientifiques n’ont que peu d’indices à se mettre sous la dent. Seulement trois bouses relictuelles de couleur parme, mais que le Professeur Trayon de l’école vétérinaire de Maisons Alfort ne désespère pas de faire parler. 

Interrogés, les édiles, ne sont en possession d’aucune information et sont encore bouche bée. De leur côté, les services de l’État restent aujourd’hui sur une prudente réserve, espérant cependant qu’une avancée significative interviendra suite aux analyse des déjections au cœur desquelles ils mettent beaucoup d’espoir…

Au Guet-Apens, une autre idée a depuis peu vu le jour, mais à mes yeux, il me semble que c’est une Fake news” et là, je ne suis pas loin de penser comme notre Président qui, depuis la Chine, où il se trouve en visite diplomatique, vient de clairement s’exprimer sur cette “affaire”. Donc, d’après certains stratèges du “guet-Apens”, notre vache expérimentale Monsanto aurait été vue de nuit aux alentours de Saint Georges sur Moulon, trottant d’un pas décidé vers la ferme des mille deux cents vaches, véritable plaque tournante, ou “hub”, de l’industrie agroalimentaire, qui est en passe de démontrer son efficacité dans la lutte contre la faim dans le monde.

1-vache-rouge-Rabier

Cette réussite guidée par l’esprit de concurrence aurait-elle irrité la multinationale Monsanto qui aurait monté une opération pour garantir son monopole et sa mainmise sur l’alimentation mondiale ? Tout ceci reste un mystère, mais sur cette affaire, il faut garder la tête froide et se méfier des fragiles témoignages qui ont incubé dans les bars ? Personnellement, je sais que la couleur rouge est très difficile à voir la nuit et surtout au milieu de mille deux cents vaches "normales", alors, la piste Saint Georges, je n’y crois vraiment pas.

Mais à ce jour, les habitants de Pigny sont confiants, et au regard des moyens considérables mis en œuvre dans le cadre de l’enquête de gendarmerie, ils sont convaincus que le dénouement est pour demain et que la vache rouge sera bientôt de retour dans les verdoyants herbages de la commune.

Affaire à suivre…


Alain Broglio. Pour gilblog et la revue “L’Art de la traite”.



Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.