Le commerce de Bourges saigné …à Blanc ?

centre-ville-en-danger


Pas besoin de faire un dessin pour évoquer l’état lamentable du centre ville de Bourges, déserté par le commerce et par les chalands.
C’est sans doute parce que la situation s’est aggravée que le 2 octobre prochain vont se dérouler les “États Généraux du Commerce de Bourges” (pompeuse appellation pour une demi-journée de travail et d’ateliers), organisés par l’actuelle municipalité de Bourges, dirigée par Pascal Blanc.
Selon le maire, “l’idée est de faire réfléchir les commerçants, les clients et les sachants pour lutter contre ce problème qu'est la désertification commerciale du centre-ville”.
Mais il semble que l’idée rencontre un faible enthousiasme : sur 700 commerçants du centre-ville interrogés dans le questionnaire municipal préparatoire, seuls 45 ont répondu !

Pour ceux qui n’ont pas suivi l’actualité ou qui auraient la mémoire courte, l’association “Mon Cher vélo” a établi un rappel chronologique de l’évolution des surfaces commerciales dans l’agglomération de Bourges entre 2013 et 2017. On peut aussi le montrer à ceux qui seraient tentés de réécrire l’histoire à leur manière et faire des “États Généraux du Commerce”, une opération de propagande  …communication.

> Sachez donc, que depuis 2013, la mairie de Bourges, a approuvé par ses votes en Commission Départementale d'Aménagement Commercial (CDAC), 46 011 mètres carrés de grandes surfaces commerciales de périphérie et 11 782 mètres carrés de grandes surfaces commerciales de centre-ville et de proximité !
Et aujourd’hui, Pascal Blanc fait mine de se pencher sur le sort malheureux du petit commerce !
Attention, la liste étant longue, vous la trouverez en bas de page.…

aVendre

> Résultat de ces décisions regrettables et de celles des municipalités précédentes, le centre ville de Bourges est garni de vitrines vides, les panneaux “à vendre” ou “à louer” fleurissent, les rideaux de nombreux commerces sont tirés. La fréquentation du centre ville diminue. Croyant être dans la tendance, et influencés par le lobby de la grande distribution, les décideurs locaux ont favorisé le tout automobile, laissé faire le dépeuplement progressif de Bourges, ils ont laissé monter le chômage et détruit de nombreux emplois du commerce et de l’artisanat.  
Et ce n’est pas la concertation du 2 octobre 2017 qui arrive trente ans trop tard, ni l’amélioration du stationnement en centre ville qui renverseront cette tendance.

En effet, “Si le commerce est d’abord l’affaire des commerçants, il revient aux élus, responsables de la ville et de l’intercommunalité, d’engager et de mettre en œuvre une stratégie globale adaptée à la situation de leur territoire” dit le rapport sur la revitalisation commerciale des centres-villes de l’Inspection générale des finances (IGF) et du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD), rendu public le 20 octobre 2016. Sages paroles dont les élus passés et présents de la ville et de l’Agglomération de Bourges feraient bien de s’inspirer pour faire leur mea culpa.…

> Il faut savoir qu’un seul emploi créé en grande surface cause la destruction de trois à cinq emplois ailleurs (petit commerce, artisanat, industrie), écrit Christian Jacquiau dans “Grain de sable”, le journal d’Attac. On détruit en silence d'un côté, on communique sur les recrutements liés aux nouvelles implantations de l’autre. De combien d'emplois détruits la grande distribution et le laisser faire des collectivités sont-elles responsables ? Aucune étude “officielle”, aucune statistique; il semble que personne ne cherche à le savoir.
Au contraire, les maires et leurs communicants ne parlent que des emplois créés. Et quels emplois : des boulots d’hôtesse de caisse, des temps partiels avec des horaires impossibles et des salaires de misère…!
En somme, les “sachants” de Pascal Blanc ne savent pas grand’chose….

parking-surface-commerciale-loi-alur

> Et tout ça a été validé dans les formes par la Commission Départementale d'Aménagement Commercial.
Mais ce n’est pas tout, il semble que certains n’en ont jamais assez : 418 milliards d’Euros, c’est le montant énorme des infractions de la grande distribution pour des millions de mètres carrés réalisés de manière illégale ! Mais l’État ne fait rien pour les poursuivre en justice pour ces constructions abusives (alors que le “trou” de la sécurité sociale s'élevait à 7 milliards d’euros en 2016….)
Bref, il y aurait matière à des “États Généraux du Commerce” pour ça aussi. Avec la participation des contrôleurs fiscaux, s’il vous plaît !


> Et maintenant, la liste de “Mon Cher vélo”.

GrandeSurface

Le 3 Avril 2013, avis favorable de Bourges à la CDAC pour la réalisation du Parc commercial de Varye (commune de Saint-Doulchard). 25 magasins sur une surface de 15 907 mètres carrés. Projet accepté en Commission Départementale d'Aménagement Commercial (CDAC) et ensuite refusé en Commission Nationale d'Aménagement Commercial (CNAC).

Le 23 Mai 2013, avis favorable de Bourges à la CDAC pour la réalisation du Centre commercial Carrefour (situé sur la commune de Bourges), surface de 3 000 mètres carrés. Le projet a ouvert à l'automne 2016 avec 45 boutiques (contre 15 auparavant) dans sa galerie marchande de 5 000 mètres carrés.

Le 7 février 2014, Daniel Serre, avis favorable de Bourges à la CDAC pour la réalisation du Centre commercial Avaricum situé dans le centre-ville de Bourges,  surface de 9 148 mètres carrés. Le projet a ouvert le 18 février 2015 avec 14 boutiques (pour un potentiel d'une trentaine de boutiques).

Le 21 Mars 2014, avis favorable de Bourges à la CDAC pour le Lidl du Val d'Auron, situé sur la commune de Bourges, surface 1348 mètres carrés. Le projet accepté en CDAC a ouvert depuis.

Le 2 juillet 2014, avis favorable de Bourges à la CDAC à l'hypermarché Leclerc de Varye et sa galerie marchande (commune de Saint-Doulchard), surface 7 642 mètres carrés. Le projet accepté en CDAC, actuellement en travaux, va ouvrir prochainement.

Le 12 Septembre 2014, avis favorable de Bourges à la CDAC pour l'ensemble commercial Intermarché des Danjons (commune de Bourges),  d’une surface de 6 516 mètres carrés. Le projet refusé en CDAC mais accepté en CNAC puis à la Cour Administrative d'Appel de Nantes ouvrira prochainement, mais les travaux n'ont pas commencé pour le moment.

Gdes-surfaces

Le 16 Octobre 2014, avis favorable de Bourges à la CDAC pour la réalisation du Parc commercial Les Terrasses de Saint-Germain (commune de Saint-Germain-du-Puy), composé de 12 magasins sur une surface de 4 752 mètres carrés. Mais les travaux n'ont pas commencé et le projet semble abandonné ? On se dirigerait vers une vente à la découpe du terrain afin d'éviter de soumettre le projet à la CDAC (l’avis de la CDAC est obligatoire pour tous les projets de plus de 1 000 mètres carrés).

Le 16 Octobre 2014, avis favorable de Bourges à la CDAC pour le supermarché Intermarché route de la Charité (commune de Saint-Germain-du-Puy), surface de 2 391 mètres carrés. Le projet accepté en CDAC devait ouvrir prochainement, cependant les travaux n'ont pas commencé et le projet semble abandonné. Ce projet est lié à celui des Terrasses de Saint-Germain. Selon certaines sources, on se dirigerait vers une vente à la découpe du terrain afin d'éviter un refus de la CDAC (passage obligatoire pour tous les projets de plus de 1 000 mètres carrés).

Le 6 Février 2015, avis favorable de Bourges à la CDAC pour le Parc commercial dit de Cultura (commune de Saint-Doulchard), il est composé de sept magasins sur une surface de 8 270 mètres carrés. Le projet accepté en CDAC vient tout juste d'ouvrir.

Le 3 septembre 2015, puis le 24 Février 2016 et enfin le 28 Juin 2016, avis favorable de Bourges à la CDAC pour le Parc commercial dit Babou II (commune de Bourges). Composé de 11 magasins sur une surface de 6 440 mètres carrés, le projet est refusé par deux fois, puis accepté la troisième fois par la CDAC. Il est actuellement en travaux et va ouvrir prochainement.

Le 28 Juin 2017, avis favorable de Bourges à la CDAC pour le magasin Lidl du Prado, situé à Bourges à proximité du centre-ville et pour une surface de 1 286 mètres carrés. Le projet accepté en CDAC fait actuellement l'objet d'un recours en CNAC.

> Illustrations : photos génériques.

> Sources : Grain de sable -Attac Info. Comment des hypers détruisent des milliers d’emplois. >>> Lien
Le site web “En toute franchise” contre les abus de la grande distribution. >>> Lien.
Collectif européen pour la redynamisation des centres-villes. >>> Lien.  
Mon Cher vélo. >>> LIen.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.