Le Berry et les ”cadeaux” de Macronoël.

1-Le-Berry-Macronien-PereNoel copie

Avec ”Virage social” annoncé en première page, Le Berry du mardi 11 décembre se fend d’un titre spectaculaire qui laisse penser que dans son allocution de la veille, Macron a cédé aux revendications des ”gilets jaunes”. Or, la réalité est bien différente… Et les manifestants en gilets jaunes l’ont compris et sont toujours là.
Lundi 10 décembre, Emmanuel Macron s’est adressé aux français pour tenter d’éteindre la colère sociale révélée par le mouvement des gilets jaunes. Mais les quatre mesures annoncées, si elles sont bonnes à prendre, ne mettront à contribution ni les riches, ni le patronat. C’est la collectivité qui payera (la collectivité, c’est le budget de l’État, c’est à dire nous) ! Mais le Berry qui se sentait très macronien avec des airs d’auxiliaire du président en première page, finit par le dire dans ses pages intérieures.

Les quatre mesures annoncées :

Annulation de la hausse de la CSG pour les retraites inférieures à 2 000 euros par mois.

Défiscalisation de la prime de fin d’année (primes dont l’attribution dépend du bon vouloir de l’employeur). 

Défiscalisation des heures supplémentaires.

Hausse du Smic : 100 euros par mois à partir du 1er janvier 2019.
Contacté par France-info, l'Élysée a confirmé que ces cent euros d'augmentation comprenaient les hausses déjà prévues de la prime d'activité (30 euros en avril 2019, 20 euros en octobre 2020 et 20 euros en octobre 2021).

G-Jaune-D-tricolore

Et rien pour les chômeurs (combien d'emplois Macron va-t-il créer ?), ni pour les salariés à temps partiel. Les fonctionnaires n'auront rien. Les lycéens et les étudiants, rien. Pour le logement, rien non plus. Et les contrats CDD de vingt-cinq heures des caissières des grandes surfaces, Macron n’est pas encore au courant ? Les familles monoparentales, pas au courant non plus ? Et  l’indispensable renforcement des services publics, les hôpitaux, les maternités, les postes qui ferment, pas un mot pour y rémédier. Les postes de médecins, les enseignants, les fonctionnaires qui manquent, ils manquent aussi dans le discours. Écologie ? Il a dit le mot écologie ?…. Quand à l’impôt sur la fortune (ISF), sa suppression est maintenue car cette richesse "ruissellera" bientôt vers les pauvres et les comblera de ses bienfaits.

Pourtant il y a de quoi répondre aux besoins des français… Voici ce dont Le Berry aurait dû informer ses lecteurs :
Ce que nous fait perdre la suppression de l’impôt sur la fortune. Un coût total dépassant les 5 milliards d’euros, selon l’économiste Thomas Piketty.

Ce que nous coûte l’évasion fiscale. Selon les calculs du syndicat des finances publiques, entre 60 et 80 milliards d'euros de recettes fiscales sont perdues chaque année en France, du fait de la fraude fiscale. Auxquels il faut ajouter 40 à 60 milliards d'euros pour ”l'optimisation fiscale”.

Ce que nous coûte le Crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE). 21 milliards d’euros en 2018. Ce cadeau aux entreprises deviendra une baisse pérenne des cotisations patronales en 2019. Il aura coûté au total 99,3 milliards d’euros depuis sa création en 2013, et n’a créé aucun emploi. 

Le Berry aurait pu conclure avec ce dessert, mais ça aurait fait grincer des dents :
Ce que coûte la nouvelle vaisselle de l’Élysée. 500 000 euros pour 1 200 pièces de la manufacture de Sèvres (50 000 pour le décorateur).
Ce que coûte la rénovation de la salle des fêtes du palais de l’Élysée. 500 000 euros de moquettes, tapisseries, toiles et tentures.

Bon, ça, c’est des clopinettes, comparé à ce qui précède… Le Berry a bien fait d’oublier, à force d’annoncer des virages, ça aurait envorné ses lecteurs.

> Mais ça n’est pas tout. Avec ses quatre mesures, Emmanuel Macron a fait le choix d’ignorer les revendications pourtant très claires des ”Gilets jaunes”. En voici quelques-unes, puisqu’elles ne figurent pas dans Le Berry :

L’augmentation du Smic à 1300 euros net et la création d’un salaire maximum de 15 000 euros / Un impôt sur le revenu plus progressif, c’est-à-dire plus équitable, en introduisant plus de tranches /  Le rétablissement de l’ISF. / L’abandon du prélèvement à la source. / L’abolition du CICE et l’utilisation de l’argent public correspondant pour financer le lancement d’une industrie de la voiture à hydrogène.  /La fin de la politique d’austérité budgétaire qui tue nos services publics et notre protection sociale / L’arrêt des politiques de fermeture des petites lignes de la SNCF, des bureaux de poste, des écoles et des maternités. /   Retour à l’équilibre budgétaire obtenu en traquant les 100 milliards par an de fraude fiscale. / L’augmentation des allocations handicapés.  / Le plafonnement des loyers. / Un plan d’isolation thermique des logements, ce qui servirait l’écologie et ferait baisser les factures de chauffage. / La re-nationalisation du gaz et de l’électricité puisque la privatisation a fait monter les prix / Des impôts plus élevés pour les grandes firmes et des impôts plus faibles pour les TPE-PME. / Le même système de sécurité sociale pour tous, qu’on soit salarié du privé, fonctionnaire ou entrepreneur. /  L’arrêt de la transformation des retraites en “retraites à points” et le fait que toute retraite soit au moins de 1200 euros. / La retraite à 60 ans, ainsi que le droit à la retraite à 55 ans pour les métiers qui usent le corps.  / Que tout élu politique soit payé au salaire médian. / L’indexation des salaires et des retraites sur l’inflation. / La limitation de l’utilisation des CDD dans les grandes entreprises. / L’arrêt de la construction de grandes zones commerciales autour des grandes villes pour protéger les petits commerces. / Davantage de parkings gratuits dans les centres-villes pour mettre fin au racket des places payantes. /  La fin du système des “travailleurs détachés” et l’arrêt des délocalisations par le protectionnisme industriel. / L’affectation de l’intégralité de l'argent des péages du réseau routier à son entretien (ce qui implique la nationalisation). /L'entrée du référendum d'initiative citoyenne dans la Constitution.

> Bref, les annonces d'Emmanuel Macron sont bien peu en regard des revendications. Comme chacun peut le constater, et contrairement aux affirmations propagées par une partie des médias, il ne s'agit pas d'un "virage social”. 

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.