Et s'il y avait un accident à la centrale nucléaire de Belleville ?  

zone-exclusion-belleville

Comme vous n'êtes pas très nombreux à fréquenter le site web de la préfecture du Cher, je vous informe qu'on y annonce un exercice de sécurité nucléaire qui aura lieu le 27 mai 2014 à Belleville sur Loire. L'exercice est organisé par le ministère de l’Intérieur, les préfectures du Cher, du Loiret et de la Nièvre, et la centrale de Belleville (CNPE de Belleville-sur-Loire). La Commission Locale d’information (CLI) participe à cet exercice. Réunion d'information, le mardi 20 mai 2014 à 18 heures 30 au centre d'information du public de la centrale de Belleville. On ne visite jamais assez les sites des préfectures....

L'affichette et l'invitation précisent dans le langage si poétique de notre belle administration que "Une préparation et un entrainement réguliers et réalistes des services œuvrant pour la protection de la population sont une nécessité pour s’assurer de l’efficacité des  dispositifs en place. Cette simulation ne fera pas participer la population, mais permettra de valider les modalités d’intervention de l’exploitant et des pouvoirs publics en cas de nécessité."

La simulation ne fera pas participer la population, vous comprendrez pourquoi en observant la  carte (publiée sur le web) qui montre les zones dites "d'exclusion" autour des centrales nucléaires. En effet, ça ferait du monde....

Un accident nucléaire grave en France est maintenant officiellement considéré comme une possibilité à laquelle il faut se préparer, déclare l'association Sortir du Nucléaire Berry-Puisaye. C'est le risque évoqué dans le “Plan national de réponse Accident nucléaire ou radiologique majeur”, publié le 3 février 2014 par le Secrétariat de la Défense et de la Sécurité Nationale. 

Ainsi, le territoire où nous vivons pourrait être pollué, et pour plusieurs décennies. La vie n'y serait probablement plus possible. Il faut savoir que, suite à un accident nucléaire grave, une "zone d'exclusion" de trente kilomètres autour de la centrale où s'est produit l'accident est définie, ses habitants sont évacués, et toute activité humaine y est interdite pendant des décennies, voire des siècles. Plus de boulot, plus de vignoble et plus de blanches charolaises, plus de sauvignon et plus de crottins.... Une seconde zone dite "zone à risque" (potentiellement contaminée) de quatre vingt kilomètres peut être décidée, la présence humaine y est déconseillée. "Zone d'exclusion, zone à risque", des formules en jargon administratif qui zizoune pour ne pas dire zone irradiée ou zone contaminée.  Et dans ces dispositifs, on ne mentionne pas le vent ni la direction dans laquelle il souffle. On ne connaît pas non plus l'échelle de gravité choisie...

La France compte cinquante huit réacteurs nucléaires en activité répartis dans dix neuf centrales. Pour Sortir du Nucléaire Berry-Puisaye le risque est bien réel, et l'association rappelle qu'il y a eu cent trente quatre incidents dans le parc nucléaire français, en 2012, et deux cent dix-huit incidents dans les trois premiers mois de 2013 ! Parmi les conséquences, la disponibilité du parc nucléaire due à sa vétusté était de 81% en 2012, et de 78% en 2013. 

Le président de l'ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire), Pierre-Franck Chevet, s'est inquièté publiquement de l'incapacité d'EDF à conduire correctement les opérations de maintenance dans ses installations nucléaires. Il ya un problème d'organisation des travaux qui met en cause la qualité de la réalisation, avec un risque potentiel pour la sûreté des installations, des salariés ...et des voisins. Et le gouvernement voudrait prolonger leur durée de fonctionnement au-delà de quarante ans (alors que leur durée de vie initiale était fixée à trente ans) !

Si un accident nucléaire grave survenait à la centrale de Belleville sur Loire (ou dans une autre), qui sera dans la zone d'exclusion  ? Nous faudra-t-il quitter notre maison ?

Sur la carte très parlante qui s'affiche sur le site Luckynuke, on voit les "zones d'exclusion" autour des centrales nucléaires en France, dont celle de Belleville. C'est un document instructif, mais qui fait froid dans le dos. En effet les centrales nucléaires d'EdF nous encerclent entourent.... !

> Cliquez sur l'image pour l'agrandir.


> Accident nucléaire : qui est menacé ? La carte des centrales et les zones d'exclusion du site Luckynuke. >>> Lien.

Site de la Préfecture du Cher. Exercice national de sécurité nucléaire. >>> Lien.

Sortir du Nucléaire Berry-Puisaye - 9 bis, chemin de la Taupinière 18000 Bourges - 06 38 01 94 45.  Sdn.berry-puisaye@orange.fr

Commission Locale d’information de Belleville sur Loire. >>> Lien.

Bernard Buffet Président de la CLI. Mairie de Boulleret. 1 route de Cosne. 18240 Boulleret. 02.48.54.78.61. Les lundis et mercredi de 13 h 30 à 16 h 30.


> Lire aussi dans gilblog : CLI de Belleville. La centrale peut mieux faire. >>> Lien.

Pourquoi Fukuchinon ?  >>> Lien.

Prêt illicite de main d'œuvre à Belleville. >>> Lien.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.