Bourges, capitale de la balnéothérapie. C'est pour demain !

balneo-moulin2laChappe-2

Pascal Blanc en avait parlé lors de sa campagne électorale, puis compte-tenu des remous induits par la gestion calamiteuse du projet de "Maison de la Culture du XXI ème siècle", le maire a sans doute été convaincu, voire contraint, de réaliser une manœuvre de diversion à la veille des fêtes de fin d’année. Suite au compte-rendu paru dans le Berry Républicain du 19 décembre 2014 et relatif au dernier conseil municipal de Bourges, j’ai trouvé hier sur mon répondeur une invitation émanant du secrétariat du maire pour participer à une conférence de presse restreinte pour le mardi 23 au soir à la mairie. Par les temps qui courent, l’offre me parut alléchante et sans plus tarder, carnet de notes et crayon en mains, j’allai écouter la parole de l’édile.

Pour une surprise, ce fut une surprise ! Pascal Blanc en effet n’y alla pas par quatre chemins et annonça avec l’assurance de ceux qui vont marquer leur siècle que Bourges serait dotée d’un centre ultra moderne de balnéothérapie dès 2017. Cette réalisation audacieuse, destinée à relancer la fréquentation des touristes tant hexagonaux qu’étrangers emportait selon lui, l’assentiment de la population berruyère et au-delà. Au moins là, il y a consensus et adhésion dit-il avec quelques trémolos dans la voix... L’émotion sans doute. Un journaliste, vraisemblablement perfide ou aigri osa demander si ce projet était commandité par "Pierre et vacances".Pascal Blanc en perdit la voix et bredouilla alors entre deux quintes de toux que son engagement environnemental ne souffrirait en aucune manière le moindre contact avec ces industriels du tourisme de masse. Preuve à l’appui, le site existait déjà ! En un clic, le "power point" illumina l’écran et alors toute l’assemblée à la vue de la première "diapo" poussa un Oh !!! d’étonnement et de stupeur. Dans la pénombre de la salle, sur l’écran une photo du " Moulin de la Chappe" s’imposait à nous.

Pleinement satisfait de la réussite de son effet de surprise, Pascal Blanc voulut garder l’avantage et enchaîna immédiatement en annonçant que la ville venait d’acquérir le "Moulin de la Chappe" pour créer en réhabilitant le site, un centre hôtelier et technique. Pour lui, cette solution était extraordinaire car non contente d’être extrêmement novatrice et pertinente, elle résolvait sur le champ le problème de l’application au "Moulin de la Chappe" des directives européennes qui obligent à l’arasement du barrage. Ce dernier, en effet, entrave la libre circulation des eaux et pénalise ainsi la qualité de ces dernières. Avec ce projet, nous pouvons nous affranchir des contraintes européennes expliqua t-il ; Ainsi, plus besoin de détruire l’ouvrage, bien au contraire ! Le barrage devenait le point fort des soins qui seront prodigués aux curistes. L’aménagement qui sera réalisé permettra avec la force de la chute d’eau de réaliser des massages toniques du dos et des épaules des clients qui seront assis sur une banquette immergée en contrebas. En pleine activité, le barrage aura une possibilité d’accueil de 100 à 120 personnes assises côte à côte. Le maire ne manqua pas de faire remarquer aux journalistes présents que la photo démontrait bien s’il le fallait, l’aptitude du site aux bains bouillonnants, au regard de l’écume qui se dégageait de la turbulence des eaux.

Seule concession à l’Europe, il sera construit une passe à poissons qui, au-delà de la libre circulation des espèces indigènes, accueillera en haut de la passe un aquarium au sein duquel des colonies de "Garra Rufa" s’emploieront à grignoter les peaux mortes et autres durillons de tous les pieds mal en point. La présence dans les sédiments de PCB, issus du pyralène permettra aux curistes de maintenir dans leur sang un taux acceptable de toxines ce qui évitera évidemment un choc anaphylactique qui serait inévitable en présence d’une eau trop pure au regard de notre imprégnation quotidienne de pesticides. Dans le bief alimentant le canal, là ou les boues décantent, des praticiennes pratiqueront des enveloppements qui dit-on viendront à bout de tous les eczémas et psoriasis persistants !

Pour conclure, le maire de Bourges, Pascal Blanc a affirmé avoir le soutien absolu de Bruxelles qui va financer en grande partie ce magnifique projet créateur d’emplois et qui assurera ainsi une magistrale relance de l’économie du territoire. Un tonnerre d’applaudissements et une "standing ovation" ont salué cette brillante présentation menée de main de maître par le premier magistrat de la ville, même la presse d’opposition la plus dure a visiblement adhéré au projet et contre toute attente soutient dans sa totalité la politique touristique du nouveau maire de Bourges.


> Alain Broglio. Envoyé spécial pour gilblog et la revue du BTP :  http. www.grands projets.com

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.