"Les trois cépages" à Reuilly.

Hikari & Takashi  Sato

Le restaurant "Les trois cépages" à Reuilly a ouvert ses portes le premier mai 2014. En effet c'est en plein Berry, à Reuilly (à vingt-cinq kilomètres de Bourges) que le couple de restaurateurs japonais, Takashi et Hikari Sato et leur cuisinier (japonais aussi) ont choisi de faire leurs armes. Et cette équipe étonnante n'essaye pas de nous dépayser avec de la cuisine d'extrême orient, mais avec des plats  "ben d'cheu nous" !

Disons le tout de suite afin de vous engager à lire la suite : c'est une réussite, et dans un rapport qualité-prix excellent. Aucun snobisme, aucun exotisme fabriqué, aucun racolage dans cette entreprise. Que de la cuisine avec de bons produits locaux.

Trois-cepages-Reuilly

Nous avons choisi le menu "de base" à vingt euros (il y en a un autre à trente, et des plats à la carte aussi). Trois mises en bouche pour commencer : un rouleau de printemps  berrichon sauce César aux légumes du jardin, une crème brûlée au parmesan, une crème à la panacotta. Trois bouchées goûteuses et raffinées. L'entrée était un généreux pâté de campagne local parfumé aux herbes et savoureux, accompagné de quelques petits légumes au vinaigre blanc léger. Le plat que nous avons choisi : des rognons de veau rosés juste comme il faut et au goût élégant, sur un lit de riz au curry délicatement dosé, avec quelques feuilles de salade qu'on aurait dit frites par les anges, fines comme du papier et croustillantes sous la dent (un étonnant tour de main japonais !). Pour finir, un gâteau roulé à la fois ferme et moëlleux, saveur délicate, pas d'excès de sucre, sur un coulis de fraises fraîches. C'était accompagné d'une glace au lait rehaussée d'un soupçon de miel....

Le mariage des produits de terroir et d'un accompagnement inattendu, un rien japonais, est la signature de la cuisine des Trois cépages. Une réussite, mais pas prétentieuse pour deux sous. Il faut dire que ces artistes amoureux de la cuisine française ont travaillé en France dans plusieurs restaurants réputés, dont le plus proche n'est autre que La Cognette de Jean-Jacques Daumy, à Issoudun.

Une sélection de vins de Reuilly constitue l'essentiel de la cave. Une occasion pour faire des découvertes, comme ce Reuilly pinot gris de chez Vincent, expressif et fin, avec une finale de pêche et une belle persistance en bouche. De quoi dire, avec Hugues Lapaire "Je m'incline devant ce vin "honnête". Regardez-le, ce vin ! Reniflez-le, savourez-le ! C'est lui qui nous donne notre malice, notre esprit, notre flamme, notre belle humeur" 

Généralement sec, vigoureux et fruité, le sauvignon domine dans le vignoble de Reuilly (AOC en 1937). Mais le pinot gris en rosé est une source d'étonnements ; complexes et fruités, ces vins pleins de fraîcheur valent à eux seuls le détour. Ils sont encore (injustement) méconnus c'est le moment d'en profiter. Les pinot noir, pleins d'élégance sont excellents. Les vignerons de Reuilly ont obtenu l'AOC pour le pinot gris et le pinot noir en 1961. Ces trois cépages composent l'AOC Reuilly. Un "petit" vignoble qui s'étend sur six villages du Cher et deux de l'Indre, et dont la production annuelle est d'environ dix mille hectolitres. 

Bon revenons aux Trois cépages version restaurant. Une adresse qui vaut bien de quitter Bourges quelques heures. Une cuisine gourmande à la fois simple et raffinée pour un prix très doux. Ils font des choses différentes, mais je place "Les trois cépages" dans mon tiercé gagnant des meilleurs rapports qualité prix, avec Le chapeau melon et La p'tite table, à Bourges. Des gens un peu fous, d'ici et d'ailleurs, qui cuisinent des produits frais locaux et ne se contentent pas de réchauffer des plats industriels livrés dans du plastique, comme c'est très souvent le cas.
Allez, un petit effort, ce n'est qu'à quelques kilomètres de Bourges, et profitez en pour goûter les vins de Reuilly chez ceux qui les font !


> Les 3 Cépages. Takashi et Hikari Sato.
17 rue de la Gare. 36260 Reuilly.
02.54.03.23.13.
les3cepages@orange.fr
Ouvert tous les jours, sauf le mardi et mercredi midi. 
Il est prudent de téléphoner avant.

> Le restaurant est installé dans une grande maison bourgeoise refaite à neuf, appartenant à la commune, dont le couple Sato est gérant. Une formule originale (comme pour le Grès des ouches à Morogues) que l'on voit se répandre petit à petit et qui contribue à rendre nos villages plus attrayants.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.