La guerre du camembert rebondit.

logos-Origine-vrais-faux

Ne pensez pas que gilblog ne s'intéresse qu'au camembert, mais l'obstination des industriels de l'alimentaire et de la "grande" distribution à tromper le consommateur est un véritable cas d'école. La preuve avec un nouveau rebondissement de ce feuilleton de la mauvaise foi.

Les appellations d'origine protégée (AOP *) ou contrôlée (AOC *), labels de qualité conçus pour informer le consommateurs (les deux images du haut), ont donné des idées aux industriels de l'alimentaire et à la grande distribution. Maintenant, ils parent leurs produits d'appellations bidon pour qu'ils semblent meilleurs. C'est à peu près le sens de l'accusation des producteurs de fromages qui dénoncent un nouveau label tiré du chapeau. Au récent Salon de l'Agriculture (du 22 février au 2 mars 2014) l'enseigne Carrefour  faisait la promotion d'un label "Origine et Qualité" (troisième image à partir du haut), qui n'est qu'un vulgaire argument marketing sans certification ni validation. Ce qui a déclenché, comme on peut s'en douter, la protestation des responsables des Appellations d'origine contrôlées de camembert (et aussi d'autres fromages).

On se souvient de la tentative ratée du groupe Lactalis de modifier le cahier des charges de l'AOC Camembert en supprimant l'obligation de faire ce fromage avec du lait cru. Puis il y a eu la confusion (encore maintenue) entre l'appelation Camembert de Normandie (le vrai) et l'appelation Camembert fabriqué en Normandie (avec du lait venant de Roumanie peut être). Voici maintenant l'affaire du faux label de qualité qui vient d'être créé par l'enseigne Carrefour: "Origine et Qualité". À ne pas confondre avec "Appelation d'Origine Contrôlée"...

Avec Carrefour et son label bidon "origine et qualité", après Bridel, Lanquetot, Le Petit et consorts qui ont inventé la mention "Fabriqué en Normandie" pour des fromages qui n'ont rien de normand, nous sommes en plein dans un monde où le marketing est synonyme d'arnaque. Ces mentions à la limite de la légalité sont faites pour tromper le consommateur en établissant une confusion avec le camembert AOC/AOP. Les marchands de faux camemberts veulent empêcher ainsi l'existence et le développement des vrais camemberts de Normandie. Ceux-ci sont soumis à la concurrence déloyale des camemberts industriels, dont le prix est souvent à deux euros, alors qu’un camembert moulé à la louche et fabriqué dans les conditions du cahier des charges de l'AOP (notamment lait de vaches normandes nourries dans les prés normands et faits au lait cru) ne pourra être vendu à moins de trois euros.

Pour les producteurs de camembert au lait cru, il s'agit purement et simplement d'une usurpation d'identité. Le président des "Pont-Lévêque" AOP renchérit : "le nom origine et qualité  inventé par Carrefour ne correspond à "aucune certification indépendante. Il nous faut dix ans pour obtenir l'AOP et eux, ils accrochent leurs étiquettes en deux secondes"

En effet, le procédé ressemble à un pied de nez aux AOC/AOP. Et l'utilisation du mot "origine" est en cause, car elle entretient la confusion avec l'appellation officielle "d'origine protégée" (AOP). Les appellations certifiées s'obligent à respecter des cahiers des charges très stricts, alors que le label inventé par Carrefour n'est soumis à aucune obligation réglementaire ! 

camembert-grande-guerre

Dans Marianne du 11 avril Périco Légasse développe ses arguments. "Comme si l'AOC relevait désormais du distributeur et non plus de l'Inao. Usurper un sigle officiel pour en faire une marque commerciale, ça ne s'était encore jamais vu. En termes de droit, cela s'apparente à de l'usurpation de label public. L'absence de scrupules est devenue la règle de l'efficacité. De quoi nous convaincre que la grande distribution est bien l'ennemie numéro un des producteurs et du consommateur".

Maintenant, aux pouvoirs publics, aux ministères concernés de faire le nécessaire afin que le consommateur ne soit plus grugé par la "grande" distribution - qui ne se grandit pas avec ces pratiques. Madame Valérie Fourneyron (commerce et consommation), monsieur Stéphane Le Foll (agriculture), allez vous rester silencieux ? Ferez vous respecter la loi ?

En attendant le jour où le gouvernement fera enfin son travail, si vous voulez déguster un véritable et honnête camembert de Normandie AOP, il vous faudra, plus que jamais, bien lire l’étiquette ! Ou encore choisir un honnête et savoureux fromage fermier sur le stand d'un artisan au marché le plus proche....


> Sources. L'hebdomadaire Marianne numéro 886 du 11 avril 2014.
L'étoile de Normandie. Camembert ou le carrefour des usurpateurs. >>> Lien.
Terre.net. Aop/Aoc et grande distribution. >>> Lien.


> * Pour faire simple, le label européen Appellation d'origine protégée (AOP) est l'extension à l'Europe du label français Appellation d'origine contrôlée (AOC).

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.