Le Ministre Michel Barnier veut-il nous faire boire  du faux vin rosé ?

Michel Barnier-vigne_2

Le projet de réforme, qui veut autoriser les mélanges de vins blanc et rouge pour faire du vin rosé, a donné lieu à un vote préliminaire des 27 représentants de l'Union européenne le 27 janvier 2009. Michel Barnier y était, il a voté pour. 

Si la Commission européenne voulait tuer le rosé français, elle ne s’y prendrait pas autrement. Elle a adopté depuis janvier un règlement européen (équivalent d’une loi) d’application directe qui autorise dans toute l’Europe le mélange du vin blanc et du vin rouge pour créer et commercialiser un “faux rosé”. Ce règlement ouvrirait la porte du marché européen à tous les “faux rosés” du monde. Une vote définitif doit intervenir le 27 avril en principe, après un avis de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Vous allez apprécier le choix du vocabulaire : l'objectif de la Commission est de “libérer” l'Union européenne des "entraves oenologiques" pour s'ouvrir de nouveaux marchés. En clair ça signifie : annuler les règlements et pratiques garantissent un certain niveau de qualité, et laisser vendre n'importe quoi.

Michel Barnier déclare que cette fois il votera contre. Nous serons nombreux à observer son vote.

Le coupage du vin blanc et du vin rouge (un peu de rouge, beaucoup de blanc), pour fabriquer du rosé est déjà pratiqué en Afrique du Sud et en Australie, mais pour les professionnels français c’est une hérésie, la négation des efforts pour la qualité, l’abandon des AOC, et un retour en arrière vers des pratiques douteuses. Souvenez vous des vins d’Espagne, de Grèce et d’Italie fabriqués avec des raisins secs et de l’eau...

Dans Marianne, Périco Légasse, adversaire acharné de la mal bouffe s’indigne : “ S’il y a encore beaucoup de mauvais rosés, il est évident qu’il y en a chaque jour de meilleurs, que ce soit en Provence, dans le Roussillon, le Languedoc, la vallée du Rhône, le Sud-Ouest et le Val de Loire.

schema_vin_rose

Un vrai rosé, c’est un raisin rouge que l’on presse et qu’on laisse macérer très peu de temps, de quatre à vingt-quatre heures, selon l’intensité souhaitée, afin d’obtenir la teinte répondant à l’attente du vigneron. Plus il est foncé, plus il est capiteux. Plus il est pâle, plus il est délicat. L’autre méthode, moins noble, consiste à prélever du jus dans une cuve en fermentation destinée à faire du rouge, au moment où la couleur de macération passe par la phase rosée. Cette pratique, dite de la saignée, au demeurant la plus répandue, est en fait en une interruption volontaire de cuvaison à un moment précis de la coloration du vin. Cela peut donner de bons résultats.

Obtenir du rosé par ajout d’un peu de vin rouge dans une cuve de vin blanc relève en revanche de l’immoralité absolue, de la tricherie la plus infâme, du maquillage sordide. C’est pourtant ce que les valeureux défenseurs du projet constitutionnel de 2005 et de son avorton de Lisbonne s’apprêtent à légaliser. Ces gens ne reculent devant rien pour immoraliser notre monde en laissant libre cours au néo-libéralisme le plus voyou.” 

Alors, adieu nos rosés du Berry, nos gris gouleyants, nos Sancerre, Menetou, Châteaumeillant, Quincy, Reuilly ? 

Pour accompagner la mal bouffe, le mal boire ?

On ne les laissera pas faire ! 

Un commentaire ?

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.