Recherches archéologiques à la Tour de Vesvre jusqu'en 2015. Un ambitieux programme.

Victorine Mataouchek-15-200

Depuis plus de dix ans, des recherches archéologiques sont menées sur le site de la Tour de Vesvre par L'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) sous la conduite de Victorine Mataouchek. 

À l'ouverture de la fête de la Tour de Vesvre, vendredi 3 août, Jean Trassard, (Président de l'association "Les amis de la Tour de Vesvre" qui succède à l'association de sauvegarde du monument des années soixante-dix), et Jean-François Turpault (Maire de Neuvy deux Clochers), ont prononcé chacun une brève allocution. Pour Jean Trassard et Jean-François Turpault, le travail de restauration et d'animation du site est un sujet de satisfaction, mais le Conseil municipal et l'association ont encore beaucoup d'idées et de rêves pour l'avenir ! La restauration de la grange actuellement en cours fait partie de ces projets, le bâtiment ne sera pas seulement un lieu à visiter, il sera aussi un lieu d'animations dont la réflexion mûrit actuellement.

Puis le public nombreux et attentif a assisté à la passionnante conférence de Victorine Mataouchek sur les découvertes archéologiques effectuées sur le site. De nombreuses questions lui ont été posées, ainsi qu'aux autres archéologues intervenants qui ont contribué à l'exposé.

Les premières recherches ont été effectuées de 2003 à 2006. Elles concernaient principalement le sous-sol de la tour. Les vestiges d'une occupation sans doute seigneuriale datant du début du Xe siècle et se prolongeant jusqu'au début du XIIe siècle ont été mis au jour, et notamment une forge.

La deuxième tranche de recherches a été une fouille archéologique des élévations extérieures de la tour, elle a révélé que le bâtiment est pour l'essentiel dans son volume d'origine. Ce travail a permis de reconstituer toutes les étapes de transformation d'un logis seigneurial à une maison forte puis à un manoir, évolutions qui vont jusqu'au XVIIe siècle.

objets-fouilles-Vesvre-200

La ferme et la grange ont été occupées avant le treizième siècle. La grange porte les traces d'un incendie. Elle a été restaurée plusieurs fois, et une date (1776) a été gravée sur une des portes.

La prochaine étape des recherches sera très importante : elle commencera à l'automne 2012 et durera jusqu'en 2015. Ce "Projet collectif de recherche" financé par l'État et l'Inrap emploiera dix neuf chercheurs qui travailleront en équipes ou successivement, selon le programme. L'ensemble du site sera étudié, c'est à dire la "basse cour" d'un hectare, la Tour et la motte castrale situées à ses extrémités.

Le menu des travaux est riche et varié et comprend sept thèmes. Étude de l'environnement du site, paysage, végétation, agriculture. Détermination de l'emprise et des dimensions du site (la "basse cour" s'étend sur un hectare environ). La construction du site (modes de construction, matériaux, vie du site). Le "mobilier", objets, céramiques, verre, métaux (indications sur le rang des occupants et le statut du site). Recherches de datation au moyen des objets en bois et en fer. Étude de la forge (cet atelier aurait été utilisé durant deux siècles). Évolution de la demeure seigneuriale, des intérieurs et des aménagements successifs, pour écrire une histoire de la Tour.

On attend avec impatience la prochaine conférence de Victorine Mataouchek, et la publication des travaux du Projet collectif de recherche....

Tour-de-Vesvre-200

> Bref résumé pour ceux qui ne connaissent pas encore la Tour. “Vesvre” vient du mot celtique “wobero” (woevre) qui désigne un terrain marécageux inculte. Les archives historiques indiquent que Hugues II de Vesvre et sa femme Béatrix de Menetou Salon sont venus habiter sur la terre de Vesvre entre 1191 et 1202, mais on ne dispose pas d'informations pour la période antérieure. Au fil des siècles le domaine a été ensuite la propriété des familles de Meaulse, Fontenay, Dumesnil Simon, puis Letellier. Le site était vraisemblablement occupé à l'époque de Charlemagne (747-814), il comprend une motte castrale d'un diamètre de trente mètres encore visible. La motte castrale est un ouvrage de défense ancien, composé d'une importante butte de terre de forme circulaire : la motte, surmontée d'une palissade et d'une tour en bois (elle est parfois nommée motte féodale). La Tour de Vesvre puis les abords, sont classés Monument Historique depuis 1993 et 2008. 

Pour plus d'informations, consulter le site web de l'association "Les amis de la Tour de Vesvre" et celui de l'Inrap. On peut se procurer sur place à l'accueil du site, les brochures historiques et archéologiques.

> Photos, de haut en bas. Victorine Mataouchek pendant sa conférence. Objets découverts lors des fouilles : jeton, boucle, éperon, paumelle (avec l'aimable autorisation des "Amis de la Tour de Vesvre). 

> Lire dans le site de l'Inrap, Tour de Vesvre : http://www.inrap.fr/archeologie-preventive/Sites-archeologiques/p-1030-Tour-de-Vesvre-2.htm 

Et aussi  http://www.inrap.fr/archeologie-preventive/Sites-archeologiques/p-1031-Tour-de-Vesvre-3.htm 

Voir toute l'histoire de la Tour et des recherches sur le site de l'association  www.latourdevesvre.fr

Lire dans Wikipedia la page "Motte castrale". http://fr.wikipedia.org/wiki/Motte_castrale


> Venez visiter la Tour de Vesvre !

Visites guidées (dernier départ 17h30). Entrée : 4 €, gratuit pour les moins de 12 ans.

En juillet et août : tous les jours de 14h30 à 18h30. Du 7 avril au 4 novembre : les samedis, dimanches et jours  fériés de 14h30 à 18h30

Visites de groupe (à partir de 10 personnes) : 3 € par personne. Sur rendez-vous. Tel :  02 48 79 21 88

Visites pédagogiques : pour groupes scolaires, primaire et collège. Possibilité de pique-nique et randonnées autour du site.

Visites libres non commentées des abords, en permanence.

> "Les amis de la Tour de Vesvre"

Tour de Vesvre 

18250 Neuvy-deux-Clochers. 

02 48 79 21 88. 

www.latourdevesvre.fr

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.