Jean-Pierre Darroussin.  “Et le souvenir que je garde au cœur”.

Darroussin-livre-rogne

Jean-Pierre Darroussin, un acteur cher au cœur des spectateurs français par les rôles toujours remplis d’humanité (même quand il incarne un salaud) qu’il choisit avec constance depuis des années.

Avec une filmographie impressionnante (plus de quatre vingt films à son actif - Il enchaîne trois à quatre films par an), Jean-Pierre Darroussin est devenu célèbre pour ses rôles dans “Mes meilleurs copains”, “Cuisine et dépendances”, “Un air de famille”, “Marius et Jeannette”, “Les Neiges du Kilimandjaro”, “Le Poulpe”, “Un long dimanche de fiançailles”, “Dialogue avec mon jardinier”, “Le Havre” de Auki Karismaki, et pour son rôle dans la saga “Le Coeur des hommes”. Il est un des acteurs fétiches de Robert Guédiguian.

Il a participé à une quinzaine de films télévisés et autant de pièces de théâtre. Mais, que ce soit pour des comédies ou des films plus sombres, Jean-Pierre Darroussin prouve avec force et talent que sa place est bien au cinéma.

Il est nommé plusieurs fois pour les César du cinéma et les Molière du théâtre. Comme réalisateur, son coup d’essai est une réussite, puisqu’il remporte le Prix Louis Delluc en 2005 pour “Le Pressentiment" 

Et voila qu’il nous offre un livre de souvenirs. Il est difficile de résumer des années de vie en quelques lignes. Tout juste peut-on dire que les mots-clés chez Darroussin sont l'amitié et l'humour, avec une bonne dose d’autodérision.

On apprend que sa mère était berrichonne et qu’il a passé d’heureuses vacances dans le Cher dans la ferme d’un oncle, du côté d’Ainay le Château, la ferme des Chaumes à la Croix des Pouzes. “À Courbevoie quand j’étais petit, on vivait dans un pavillon de dix-huit mètres carrés, alors le Berry, à côté, c’étaient les espaces infinis”. Et voilà la moisson et la fête de la batteuse, le premier tracteur Massey-Ferguson (dix ans après l’arrivée de l’électricité), et l’oncle Georges qui racontait les arbres, le blé, les oiseaux…

JeanPierreDarroussin

Dans la lanterne magique de sa plume apparaît son enfance libre dans le quartier prolétaire de Courbevoie, où l’on découvre son père, Paul, ouvrier lumineux élevé par des paysans, intellectuel autodidacte, lecteur de Marx, qui lui transmet la devise de la classe laborieuse : travail, fraternité, bonté.

Il fait aussi les quatre cents coups dans les années post-soixante-huit, une jeunesse agitée par les filles, la musique, la comédie. Les expériences avec les potes-frères, riches d’anecdotes truculentes, le souvenir d’une époque libertaire, la célébration de l’amour et de l’amitié.

Autant de petits films avec lesquels il ressuscite tout un monde, abandonné par le progrès et la globalisation. Mais un monde dont les valeurs humanistes et sociales, celles d’une gauche militante et obstinée, continuent de l’habiter et de l’animer.

Un monde dans lequel son père chante : “Le temps des cerises”. Cette chanson de Jean-Baptiste Clément écrite après le mai de la Commune de Paris, est la préférée de Darroussin père, qui l'a chantée lors de toutes les grandes occasions…. Mais “le souvenir que je garde au cœur” ne rime pas avec douleur comme dans la chanson. Certes il y a bien un peu de nostalgie, mais surtout des sourires et des rires ; et ça fait du bien en ces temps où la violence et l’hypocrisie occupent le devant de la scène….

Un livre à ne pas manquer, une lecture à partager ….de tout cœur.


> Et le souvenir que je garde au cœur, de Jean-Pierre Darroussin. Éditions Libra Diffusio. Un livre broché de 208 pages. Format 13,5 x 1,5 x 21,5 centimètres. 23 euros.

> Filmographie de Jean-Pierre Darroussin.   >>> Lien.

Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retirée en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.