“J’causons coume cheux nous”, 3e volume du dictionnaire Français-Berrichon de Michel Pinglaut.

1-Michel-Pinglaut-dico-4

Jusqu'au milieu du siècle dernier la plupart des mots du parler berrichon étaient encore d'usage courant à la ferme et sur les marchés des villages de nos campagnes. Certains d’entre nous en ont gardé un souvenir attendri et se servent encore de quelques mots pour pimenter la conversation, étonner les enfants et les parisiens, et rappeler de man!ère souriante notre identité berrichonne. À l’heure où le sabir anglo américain envahit les médias, il est bon de se ressourcer aux origines de notre langue.

Car c’est bien de notre langue qu’il s’agit. En effet, le parler berrichon n'est pas du français écorché, ni un jargon incompréhensible comme le pensent les ignorants. Au contraire, c’est le vrai français de Rabelais, comme se plaisait à dire George Sand …et le français de Molière, ajoute Michel Pinglaut.

Ce vieux parler conserve l'empreinte de l'histoire de notre langue nationale. Comme les vieilles pierres des monuments historiques, il fait partie de notre patrimoine. 

Michel-Pinglaut-bleu

Mais ce n’est pas un énième glossaire de mots berrichons que nous propose Michel Pinglaut. C’est un dictionnaire Français-Berrichon !  En effet, c’est à partir de mots appartenant au français moderne que le lecteur est invité à entrer dans le parler berrichon (c’est tellement plus commode pour les gens d’aujourd’hui). Oui, c’est le premier dictionnaire Français-Berrichon de l’édition française ! Qu’on se le dise !

Il faut souligner que la présentation est attrayante et soignée : format poche, typographie choisie en fonction du contenu, couleurs, encadrés, dessins, guident la lecture. Des notes explicatives nombreuses, pertinentes et pleines d’humour, ajoutent à l’intérêt de la découverte…. 

Et, preuve que je ne suis pas seul à en penser du bien, après J’causons coume Molière (consacré au temps et à la météo, aux verbes et adverbes …etc) et J’causons coume grand mée (la famille et les étapes de la vie, les sentiments), voici J’causons coume cheux nous. Ce troisième volume est conçu sur le thème de la maison, dedans et dehors, et ce qu’on y fait du lever au coucher, rangement, vaisselle, cuisine et dépendances, etc, est en librairie. 

Je vous souhaite de le découvrir dès que possible.


> Michel Pinglaut. Dictionnaire français-berrichon “J’causons coume cheux nous”. Éditions La Bouchure/Alice Lyner. Un livre broché. 132 pages.  Format 21 x 10 centimètres. 10 euros. À la librairie La Poterne, 41 rue Moyenne, Bourges. Maison de la Presse Henrichemont. Et dans toutes les bonnes librairies….dès la réouverture.

 Gilblog La Borne mon village en Berry, est un blog de clocher, un cyberjournal d’expression locale et citoyenne. Dans gilblog, lisez des nouvelles de La Borne et du Berry en mots et en images, pages vues sur le web, citations, dico berrichon, coups de gueule et coups de coeur. Tout ça est éclectique, sans prétention et pas toujours sérieux, mais gilblog est amical avant tout. Gilblog, un site web fait à La Borne et réalisé entièrement à la main sur Mac, avec l'excellent  logiciel SandVox. © Photos Marie Emeret & JP Gilbert. © Textes et dessins JP Gilbert. Cartes postales anciennes: collection JP Gilbert. Vignettes : Dover éditions. Toute image ou contenu relevant du droit d’auteur sera immédiatement retiré(e) en cas de contestation. Les commentaires sont les bienvenus sur ce site. Les avis exprimés ne reflètent pas l'opinion de gilblog, mais celle de leurs auteurs qui en assument l’entière responsabilité. Tout commentaire vulgaire ou injurieux, ne respectant pas les lois françaises, tout billet insultant ou hors sujet, sera automatiquement revu ou rejeté par le modérateur, ainsi que les messages de type SMS et ceux des trolls. Conformément à la loi, votre adresse IP est enregistrée par l'hébergeur.